Garage-atelier: un an de planification

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il était une fois un résident de L'Ancienne-Lorette qui rêvait d'un super garage-atelier, isolé, chauffé, fonctionnel, avec eau et électricité. Il a mijoté son projet pendant un an. Puis il s'est lancé il y a quelques mois. «J'ai la chance d'être bricoleur!» dit le propriétaire de cette maison de 1982.

Les planches de pin en trois teintes appliquées... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.0

Agrandir

Les planches de pin en trois teintes appliquées aux murs et les moulures en métal donnent un cachet industriel.

Le Soleil, Patrice Laroche

Pour l'agrément, un système de son, une télé,... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.1

Agrandir

Pour l'agrément, un système de son, une télé, un DVD

Le Soleil, Patrice Laroche

Habile de ses mains, il a une formation en mécanique. Son garage-atelier a d'ailleurs vu le jour pour l'entretien des véhicules familiaux : trois voitures et une moto. Il va bientôt installer les pneus d'été, nettoyer les voitures de toutes les souillures hivernales. «C'est important si tu veux les conserver longtemps.»

Mais on sent aussi bouillir la passion pour sa moto Harley-Davidson, les autos, la mécanique, la musique. Tous les détails et les gadgets pour le prouver sont là.

Un compresseur de 30 gallons. Une extension électrique de 50 pieds, enroulée autour d'une poulie au plafond et permettant d'atteindre toute la surface. Un évier. Du rangement, «des armoires achetées chez Sears». Un coffre établi sur roulettes, «un indispensable»! Et pour l'agrément, un système de son, une télé à écran plat rétractable, un DVD, un frigo, une cafetière. 

Sans oublier la connexion Wi-Fi pour travailler sur son ordinateur. «Quand je bricole et que je me demande comment ça se fait, je regarde sur Google. Comment on vivait avant Google?» rigole le bricoleur.

Pour continuer de faire des envieux, il ajoute que le plancher est chauffant. Un ventilateur au plafond fait circuler la chaleur et ajoute au confort. Cet hiver - et quel hiver avons-nous eu -, il travaillait en T-shirt dans son antre, se réjouit-il.

La sécurité n'a pas été négligée. Il énumère avoir un détecteur de fumée, un détecteur de monoxyde de carbone, un extincteur.

Sa porte de garage s'ouvre à partir de son téléphone cellulaire. Et même à distance si sa fille en a besoin.

Ce nouvel espace de 550 pieds carrés s'ajoute à un premier garage, attaché à la maison, créant un grand terrain de jeu. Clou du projet, le mécanicien-bricoleur projette peindre son plancher de béton noir et le recouvrir de polyuréthane, un produit «plus flexible et plus durable que l'époxy», parsemé de copeaux de vinyle argent. Il a évalué qu'il lui en coûterait environ 3500 $ s'il confie le travail à une compagnie. Contre 900 $ en produits s'il procède lui-même, ce qu'il compte faire à partir de vidéos explicatives sur YouTube.

À venir aussi, il envisage d'acheter le système de levage portatif MaxJaxMC à deux poteaux de Dannmar en vente sur le site Web de Costco. Une petite bête de 2400 $ qui lui permettra de mieux trifouiller les entrailles de ses véhicules. Il se réjouit d'ailleurs d'avoir pu élever son plafond à 13,6 pieds : «Ça prend de la hauteur pour bien travailler!»

Une extension électrique de 50 pieds, enroulée autour... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.0

Agrandir

Une extension électrique de 50 pieds, enroulée autour d'une poulie au plafond

Le Soleil, Patrice Laroche

Comme rangement, des armoires achetées chez Sears. ... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.1

Agrandir

Comme rangement, des armoires achetées chez Sears. 

Le Soleil, Patrice Laroche

Les étapes

1. Faire concevoir un plan par un technicien en bâtiment. 

2. Faire approuver le plan par la Ville.

3. Trouver un entrepreneur pour faire l'excavation et la fondation.

4. Présenter le plan à un estimateur en quincaillerie. Son rôle : détailler la quantité de matériaux, les prix. «De façon très précise, j'ai su le nombre de rouleaux d'isolation nécessaires, le nombre de lattes, jusqu'à combien de livres de clous ça prenait!» 

5. Livraison des matériaux.

6. Réalisation. «Ce qui est long, c'est la finition!»

Ce nouvel espace de 550 pieds carrés s'ajoute... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.0

Agrandir

Ce nouvel espace de 550 pieds carrés s'ajoute à un premier garage attaché à la maison. 

Le Soleil, Patrice Laroche

Le garage-atelier en bref

Superficie : 22 pieds X 25 pieds

Budget : 30 000 $, dont 7000 $ de béton, 5000 $ pour les portes sur mesure, 3200 $ de fermes de toit (truss). «Ce qui coûte cher, c'est la fondation, les portes et la toiture», conclut le propriétaire.

Durée des travaux : trois mois, à raison de 25 à 30 heures par semaine, et avec 50 heures d'aide d'un «grand chum» .

Le «seul» pépin

Quand ce résident de L'Ancienne-Lorette a présenté son projet à la Ville, on lui a envoyé quatre conditions. Dont une, qu'il ne pouvait pas remplir. «Quand la maison a été construite, il n'y avait pas de drain sanitaire. Tout est envoyé dans le fossé», explique-t-il. Le problème, c'est la production d'eau grise avec le nettoyage, le lavage des mains souillées. «Je ne peux pas envoyer ça dans le pluvial!» Tout raccorder les drains comme demandé aurait exigé de démolir son entrée. Il a donc proposé d'installer une fosse en plastique étanche de 750 galons juste à côté du garage. Quand elle sera pleine, une compagnie spécialisée viendra pomper l'eau grise.

Alimenté pour la déco

Planches de pin en trois teintes appliquées aux murs, moulures en métal, fauteuils rouges, cachet industriel... «Pour la déco, j'ai fait ce qu'elle m'a dit», lance le propriétaire du garage-atelier, en parlant de la designer Stéphanie Morin, copropriétaire de la quincaillerie Gauvin (RONA) de L'Ancienne-Lorette. 

«Elle m'alimente, elle m'a donné l'idée des couleurs», dit-il en parlant de sa conseillère de longue date. Les luminaires d'appoint à deux niveaux, c'est elle. Les boulons achetés en vrac et disséminés sur les planches de bois par simple esthétisme, c'est elle aussi.

Le propriétaire lui doit enfin les caissons au plafond, dont les lattes cachent en fait les joints des feuilles de gypse. «Ça donne un super look!» Tout en étant ingénieux. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer