Expo Habitat Québec 2015: les trois vedettes du salon

Conçue par Harfang Construction, la maison «Mieux vivre»... (Photo Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Conçue par Harfang Construction, la maison «Mieux vivre» adopte le style Frank Lloyd Wright. Elle est l'une des trois vedettes du Centre de foires en fin de semaine.

Photo Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Isabelle Houde</p>

(Québec) Plus de 300 exposants sont réunis jusqu'à demain au Centre de foires de Québec, à l'occasion du 31e salon Expo Habitat, la vitrine de l'Association professionnelle des constructeurs d'habitations du Québec. Le Soleil vous présente aujourd'hui les vedettes de ce salon, soit les trois maisons construites sur place : l'Exalt des Industries Bonneville, la Mieux Vivre de Harfang Construction et la [hôm] d'Habitaflex. Au kiosque de Distribution 2020, Le Soleil a découvert des innovations pensées pour les petits espaces. À l'autre extrémité du salon, les étudiants du Centre de formation professionnelle Marie-Rollet ont réalisé des décors inspirés de huit films célèbres.

La cuisine se fait lumineuse et pratique. ... (Photo Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.0

Agrandir

La cuisine se fait lumineuse et pratique. 

Photo Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Dans la maison EXALT (Industries Bonneville), la fenestration... (Photo Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.1

Agrandir

Dans la maison EXALT (Industries Bonneville), la fenestration se fait abondante.

Photo Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

On dirait la coïncidence arrangée avec le gars des vues. Deux des trois maisons en démonstration au Salon Expo Habitat Québec adoptent cette année le style Prairie, popularisé par Frank Lloyd Wright : plain-pied à la ligne horizontale basse, recouvrement en bois, fenestration omniprésente et conception en U autour de ce qui est appelé à devenir le coeur de la maison, la terrasse.

Chez Harfand Construction, la cour se fait racée. On l'appelle ainsi «salon extérieur», indication du rôle prépondérant qu'elle jouera pour ses habitants. Dans le modèle visité hier, la terrasse n'est pas couverte, mais Richard Brochu, président de la compagnie, assure qu'elle peut être adaptée de différentes façons selon les désirs de l'acheteur. Équipé d'un grill au gaz et d'un comptoir en granit, cet atrium est visible et accessible à partir de toutes les pièces de la maison.

Chez Maisons Bonneville, la terrasse se fait plutôt balnéaire, avec un spa et un foyer. Entièrement couverte, elle est ceinturée vers l'intérieur de la maison par de grandes portes vitrées, et vers sa face extérieure, par une porte de garage entièrement vitrée elle aussi, permettant une ouverture vers le prolongement éventuel de la terrasse à l'extérieur. Pièce quatre saisons - «indispensable au Québec» -, elle devient le centre de cette «maison-ressourcement», a expliqué hier Dany Bonneville, coprésident de la compagnie de maisons préfabriquées, à propos du nouveau modèle EXALT.

Dans la maison «mieux vivre» de Harfang, pensée par Jean-Philippe Landry et Josianne Langevin, l'entrée vient du champ gauche. Du large hall, on aperçoit déjà la première face d'un foyer au gaz, qui fait le lien avec le salon.

Aire ouverte

Les pièces de vie commune s'enfilent à aire ouverte sur le devant de la maison, tandis que les deux chambres s'alignent de part et d'autre de la terrasse centrale.

Du salon, on retient le sophistiqué plafond à angle rétro éclairé. Mais c'est la cuisine, avec son immense îlot en granit imitation marbre, qui attire l'attention. Au fond, derrière de larges portes coulissantes, se dissimule un ingénieux garde-manger équipé de la quincaillerie Richelieu. Un étroit comptoir permet de garder cafetière, grille-pain et autres petits appareils à la fois rangés, mais utilisables en tout temps.

Du côté de Bonneville, le hall d'entrée, en plein centre, donne déjà à voir la fameuse terrasse balnéaire. Les pièces communes s'alignent aussi dans une seule et grande aire ouverte, sur l'aile gauche de la maison, tandis que les deux chambres et le garage occupent l'aile droite. Plafonds de 12 pieds pour la première, 10 pieds pour la seconde, mais un autre dénominateur commun : l'omniprésente fenestration, qui permet des jeux de transparence et qui donne l'impression de vivre dehors... mais en tout confort.

L'ensemble du chalet [hôm], d'Habitaflex, s'embrasse d'un seul... (Photo Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

L'ensemble du chalet [hôm], d'Habitaflex, s'embrasse d'un seul coup d'oeil.

Photo Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Petit chalet, grandes possibilités

Un chalet, livré et installé, à moins de 60 000 $? Le défi peut sembler de taille, mais Habitaflex l'a relevé, avec un mignon petit chalet quatre saisons rempli de possibilités.

«Ça s'inscrit un peu dans le mouvement des minimaisons», a souligné Christopher Sweetnam Holmes, qui a fait partie de l'équipe de conception. Même s'il a été conçu comme un chalet, le modèle [hôm], dans un carré de 20 par 36 pieds, pourrait accommoder une petite famille qui désire vivre simplement, a-t-il souligné. L'habitation, qu'on peut visiter au salon Expo Habitat, offre une surface de 955 pieds carrés, répartie sur un rez-de-chaussée et une mezzanine.

«On s'est donné un défi esthétique, technique et pratique», a souligné Sylvie R. Raymond, responsable des communications pour Habitaflex, une filiale des Maisons Laprise. Le but était de pouvoir offrir une solution clé en main pour ceux qui désirent s'offrir à peu de frais la vie de chalet. La maison préfabriquée peut être installée sur vérins, piliers ou pilotis (aux frais du propriétaire). Tout est fini à l'intérieur : il ne reste que les raccordements aux services municipaux, la peinture et la décoration à faire.

C'est à Ève-Marie Lortie, animatrice de Salut, bonjour, que la compagnie avait demandé de faire ce dernier bout du travail, pour le modèle en démonstration. Elle avait choisi des teintes neutres pour habiller le petit espace. La pièce de vie principale, rassemblant cuisine et salon sous un plafond cathédrale, donne sur une façade largement fenestrée, permettant d'apprécier la vue. Au milieu du rez-de-chaussée, sous la mezzanine qui peut facilement accueillir deux grands lits, se nichent la salle de bain et le chauffe-eau, tandis qu'à l'arrière, deux petites chambres sont aménagées.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer