Chauffer futé!

Selon Hydro-Québec, les infiltrations d'air froid et les... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Selon Hydro-Québec, les infiltrations d'air froid et les fuites d'air chaud constituent jusqu'à 25 % des pertes de chaleur d'une maison. Pour les couper, on peut calfeutrer les fenêtres peu étanches et y installer des coupe-froid.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Laurie Richard</p>

(Québec) En ces temps froids, l'économie d'énergie à la maison se traduit par des économies dans vos poches. Pas besoin de s'emmitoufler dans une maison glaciale pour épargner quelques dollars. Le chauffage à l'électricité étant la méthode la plus utilisée au Québec, voici quelques trucs à mettre en pratique.

Selon l'Enquête sur les ménages et l'environnement menée par Statistique Canada en 2011, 85 % des ménages du Québec disaient chauffer leur demeure à l'électricité. Hydro-Québec indique que le chauffage représente plus de 50 % de la consommation d'énergie d'un ménage dont l'habitation est chauffée à l'électricité.

Selon la société d'État, les infiltrations d'air froid et les fuites d'air chaud constituent jusqu'à 25 % des pertes de chaleur d'une maison. La facture d'électricité s'en ressent. Pour les couper, on peut calfeutrer les fenêtres peu étanches et y installer des coupe-froid.  

On devrait aussi vérifier l'étanchéité des coupe-bise, ces bandes souvent faites de feutre ou de caoutchouc, fixées le long d'une fenêtre ou d'une porte pour empêcher l'infiltration de l'air. On conseille aussi d'installer des coussins en mousse entre les plaques et les boîtiers des prises de courant et des interrupteurs. À ne pas oublier : les sorties de conduits de ventilations et le pourtour des tuyaux de plomberie.

Suffit ensuite de bien utiliser son chauffage. Tout d'abord, les thermostats électroniques sont plus faciles à contrôler et peuvent être programmés contrairement à ceux mécaniques. Ils pourraient vous permettre d'économiser jusqu'à 10 % des frais de chauffage, selon Hydro-Québec. D'ailleurs, on recommande de ne pas chauffer inutilement les pièces inoccupées et d'éviter de placer des meubles devant les sources de chaleur.

D'après Hydro-Québec, diminuer la température de seulement un degré Celcius dans la maison peut représenter des économies d'énergie de 5 à 7 % sur les frais de chauffage.

Dans son Guide de l'efficacité énergétique, l'organisme Équiterre indique de régler la température des pièces, lorsqu'on est présent entre 18 et 21 °C, d'abaisser les thermostats de 2 à 4 °C la nuit ou lorsqu'on quitte son logement. En cas d'absence prolongée, on peut descendre encore plus, soit entre 12 et 15 °C, afin de s'assurer que les tuyaux ne gèlent pas.

Pensez aussi aux rideaux. Il est avisé de laisser entrer les rayons de soleil par les fenêtres qui se trouvent du côté ensoleillé de sa demeure. Le soir, on ferme tous les rideaux et stores afin de limiter les variations de température.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer