Verdir son quartier: des idées citoyennes portent fruit

Lors de la Journée nationale de l'arbre mercredi,... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Lors de la Journée nationale de l'arbre mercredi, Pierre Charpentier, membre du Réseau d'agriculture urbaine de Québec et du comité citoyen Au coin de ma rue, une forêt qui nourrit, et Hélène Corriveau, directrice des parcs et espaces verts à la Commission de la capitale nationale du Québec, ont planté un arbre pour lancer les travaux qui vont mener à l'aménagement d'une forêt nourricière au parc du Bois-de-Coulonge.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Anne Drolet</p>
Anne Drolet
Le Soleil

(Québec) Semer une idée, une envie. Celle de verdir son quartier avec des aménagements inspirés de la forêt, composés d'arbres qui, en plus d'embellir, pourront aussi nourrir la communauté. C'est la mission que s'est donnée un comité-citoyen, dont les projets commencent à porter fruit.

Dans une forêt nourricière, on cherche à reproduire... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.0

Agrandir

Dans une forêt nourricière, on cherche à reproduire l'écosystème d'un boisé naturel.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

«On veut initier des projets pris en charge par des citoyens pour qu'ils puissent établir, proche de chez eux, en milieux urbains, des forêts nourricières», explique l'agronome Caroline Dufour-L'Arrivée, l'une des sept membres actifs du collectif Au coin de ma rue, une forêt qui nourrit.

Mais qu'est-ce qu'une forêt nourricière? Elle est basée sur une culture biologique et permanente, dite «permaculture». Comme on dit souvent, la nature fait bien les choses. Ce type d'aménagement cherche donc à reproduire l'écosystème d'un boisé naturel.

«Il va y avoir plusieurs strates de végétaux : des grands arbres, des plus petits, des arbustes, des plantes herbacées, des grimpants, des couvre-sol», illustre Mme Dufour-L'Arrivée.

Et comme on lui donne un rôle nourricier, on plante des arbres fruitiers et à noix, mais aussi des petits fruits ou des fines herbes. «Ce sont toutes des espèces vivaces. C'est l'idée que ça dure dans le temps, que ça s'autogénère et que ça demande, avec le temps, de moins en moins de travail», remarque l'agronome.

La diversité de végétaux permet de réduire les risques de maladies. «C'est important en milieu urbain, où l'usage des pesticides n'est pas permis», fait valoir Mme Dufour-L'Arrivée.

Le comité cherche à faire la promotion des forêts nourricières, qui restent encore peu connues de la population. Si le collectif offre son soutien aux citoyens - en prodiguant des conseils sur le choix des végétaux, par exemple -, l'initiative doit toutefois venir de la communauté. Jardins communautaires, terre-pleins ou autres terrains collectifs disponibles à long terme peuvent recevoir ces potagers forestiers.

Mais encore faut-il avoir les autorisations. Le comité s'est donc aussi donné comme mandat de frapper aux portes des décideurs, notamment à la Ville de Québec, pour faire connaître le concept. Les démarches sont complexes, puisque de nombreux secteurs sont concernés : environnement, urbanisme, loisirs, etc. S'il reste du chemin à faire, Mme Dufour-L'Arrivée affirme qu'il y a de l'ouverture, surtout parce que ces aménagements peuvent être une solution aux îlots de chaleur.

Déjà, différents projets sont en branle ou en préparation. Une forêt nourricière prendra vie au cours des prochaines années dans le parc du Bois-de-Coulonge. Dans Lotbinière, la ferme maraîchère les Moissonneurs solidaires, qui fournit en légumes des banques alimentaires, aménage une bande riveraine de ce type. Elle pourra ainsi ajouter les fruits et les noix à son offre. D'autres initiatives ont aussi été lancées dans le quartier Saint-Jean-Baptiste et dans Portneuf. Pas mal pour un collectif qui n'a pas encore soufflé sa première bougie!

Site web: www.potagerforestierqc.org

Une forêt nourricière au Bois-de-Coulonge

Le parc du Bois-de-Coulonge verra naître au cours des trois prochaines années une forêt nourricière sur ses terres, dans Sillery. Un premier arbre a d'ailleurs été planté mercredi, à titre symbolique. Comment est venue l'idée d'implanter une forêt nourricière? «C'est un alignement des planètes», lance en riant Hélène Corriveau, directrice des parcs et espaces verts à la Commission de la capitale nationale du Québec, le gestionnaire du parc.

En 2013, la Commission songeait à faire un virage bio dans le verger pour éviter les désagréments de l'agriculture conventionnelle, comme les pesticides. Elle voulait aussi implanter d'autres essences d'arbres pour essayer de limiter les maladies qui affectent ses pommiers. Le collectif Au coin de ma rue, une forêt qui nourrit l'a approchée au même moment pour un projet de forêt nourricière, mais imaginé pour un autre de ses parcs, le Domaine Cataraqui. La Commission lui a donc proposé d'adapter le concept pour le Bois-de-Coulonge.

«Pour cet automne, on va faire d'abord les sentiers, définir le design, la structure de la forêt nourricière», précise Mme Corriveau. Les plus gros changements se verront du côté sud du verger, où il n'y avait que quelques arbres et un terrain gazonné. Les premières plantations auront lieu au printemps prochain pour se poursuivre jusqu'en 2017.

L'organisation entend poursuivre son association avec Moisson Québec, mais elle n'exclut pas qu'il pourrait y avoir des activités familiales de cueillettes supervisées. Mais une chose est sûre : l'accessibilité sera beaucoup plus grande pour le public qu'à l'heure actuelle. «C'est sûr que ce concept-là pourrait être reproduit dans nos autres parcs. C'est un projet-pilote», affirme Mme Corriveau.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer