Saint-Apollinaire change de visage

La mairesse de Saint-Apollinaire, Ginette Moreau, se réjouit... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

La mairesse de Saint-Apollinaire, Ginette Moreau, se réjouit de cette nouvelle effervescence dans sa municipalité.

Le Soleil, Erick Labbé

Partager

(Québec) Située à 15 minutes des ponts, la municipalité de Saint-Apollinaire est en train de changer de visage. Une vingtaine de projets résidentiels sont en chantier, dont le plus gros, Le District Saint-Apollinaire, proposera 185 logements. Daniel Renaud, l'un des deux promoteurs, rêve que les gens disent un jour : «Je reste au District.»

Daniel Renaud et Marc Drolet se sont intéressés au «développement en périphérie» en constatant que les offres étaient rares hors des centres urbains. Sur la Rive-Sud, à l'ouest des ponts, Saint-Apollinaire, ce n'est ni la banlieue ni la région. C'est une solution de rechange à la densification urbaine, «une autre proposition», résume M. Renaud.

Par la rue Industrielle, puis par la route 20, Québec est à 15 minutes. En voiture, bien sûr. La mairesse, Ginette Moreau, précise que deux autobus quittent sa municipalité chaque matin à destination de Sainte-Foy et de Lévis, puis ramènent les gens à la fin de la journée. Les jeunes qui vont au cégep et à l'université constituent une part importante des usagers. Devant l'essor résidentiel, «il est question qu'on ajoute un autobus», confie la mairesse.

Les maisons en rangée seront vendues à partir... (Photo fournie par Momento Immobilier) - image 2.0

Agrandir

Les maisons en rangée seront vendues à partir de 199 900 $. Ce prix inclut le cabanon. Pour les maisons unifamiliales, le prix de départ sera de 249 000 $.

Photo fournie par Momento Immobilier

Tout compris

Le District Saint-Apollinaire s'adresse à deux catégories de propriétaires : les premiers acheteurs et les plus de 50 ans, dont la maison est devenue trop grande, mais qui ne sont pas prêts à vivre en condo.

Le promoteur vante la qualité de la construction. Mais selon lui, c'est la caractéristique «clés en main» du projet qui séduira le plus les éventuels acheteurs. En emménageant dans Le District, leur terrain sera gazonné, le terrassement terminé, les bordures du stationnement bétonnées et le patio construit (bois traité, fibre de verre et aluminium). Chaque logement aura des fenêtres en PVC, un balcon de béton, un parement de brique et de fibrociment, des planchers de bois franc et de céramique, un plafond de neuf pieds au rez-de-chaussée, une certification Novo-Climat, des armoires de cuisine pleine hauteur et un escalier de bois franc. «Tout est compris dans le prix», souligne-t-il.

La phase 1 sera constituée de 107 logements, répartis dans des maisons en rangée, des jumelés (à partir de 219 900 $) et des résidences unifamiliales, tous de style cottage. Dans la phase 2,

36 condos s'ajouteront aux différents types d'unités, ce qui portera l'offre à 185 logements, enserrés dans un développement homogène, localisé de façon «stratégique» près de l'autoroute.

Un parc central fait aussi partie des plans pour ce «nouveau quartier à l'ancienne» où les gens se connaîtront tous, selon le souhait de Daniel Renaud.

La première maison unifamiliale et le premier jumelé modèle seront prêts avant la fin de l'année. Pour les autres, ça dépendra de la demande. Mais une livraison est possible en mars 2013, car tous les terrains ont été lotissés. Information : www.momentoimmobilier.com/district

Poursuivre sa croissance

La mairesse Ginette Moreau se réjouit de cette effervescence dans sa municipalité. «On a regardé passer le train pendant 10 ans», relate-t-elle en se comparant à ses voisines - Saint-Agapit, Laurier-Station, Saint-Étienne, Saint-Antoine-de-Tilly. Aujourd'hui, le nouveau système d'égout et les puits pour l'eau potable que Saint-Apollinaire a trouvés permettent à la municipalité de poursuivre sa croissance et de délivrer des certifications d'autorisation pour des nouvelles constructions. Le District est le projet le plus important, «mais on a aussi des 34, des 35, des 78 unités à venir», poursuit-elle.

«Saint-Apollinaire s'est bien préparée à l'arrivée des promoteurs, confirme Daniel Renaud. Elle a dézoné des terres agricoles, creusé des puits pour l'eau potable, ouvert les rues et convaincu la population qu'elle devait investir dans le système d'égout.» La volonté de développer de la municipalité a rendu «l'aventure intéressante» pour les promoteurs, analyse-t-il.

Daniel Renaud est fier d'introduire un «quartier avec une saveur et une architecture contrôlée» à Saint-Apollinaire, là où la vision en urbanisme faisait défaut, trouvait-il, et où les rues manquaient d'homogénéité.

La construction a été confiée à Drolet Construction et à Modulex International.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer