Habitation Canadienne: le désir de se démarquer

Patrick Thériault, président d'Habitation Canadienne, et sa conjointe, Isabelle Duchaine, directrice... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Patrick Thériault, président d'Habitation Canadienne, et sa conjointe, Isabelle Duchaine, directrice marketing

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pour tirer son épingle du jeu, Habitation Canadienne aime sortir des sentiers battus. Construire sur des terrains de vieux garages, laisser tomber les aires communes pour maximiser les aires habitables des condos et des logements, offrir des portes indépendantes, bâtir hors terre, sans sous-sol.

«On essaie toujours de trouver un créneau où il y a le moins de joueurs possible et qui va permettre d'aller chercher le plus de gens possible dans la population. On vise la masse», résume Patrick Thériault, président d'Habitation Canadienne, qu'il a fondée en 2009 à Québec.

Menuisier de formation, il a surtout appris son métier sur le terrain, en travaillant comme «gars de services à gérant de projet» avec son père durant neuf ans pour Construction Canadienne. Quand il a décidé de voler de ses propres ailes, il a emprunté au nom de la firme paternelle, établie dans la région depuis une trentaine d'années.

Aujourd'hui, il travaille beaucoup les plans, il fait toutes ses estimations. «Je suis très proche de mes projets. Le matin, je fais le tour de mes jobs, je m'assure que la sécurité est respectée et après je rentre au bureau pour la recherche de terrains.»

Il poursuit ce qu'il avait commencé avec son père : trouver des vieux garages, des vieilles tavernes, des vieux bars en ville. Il rase, décontamine et rebâtit. Une expertise qu'il aime bien et qui tombe à point avec l'objectif de densification de la Ville de Québec.

Cette année, Habitation Canadienne oeuvre notamment dans Limoilou. «Les terrains sont contaminés, les sols, instables, il faut pieuter, c'est pesant techniquement pour la mise en chantier. Mais c'est un secteur extra pour la clientèle.» Son pif lui a donné raison: sur un projet de 14 condos qu'il s'apprête à terminer, un seul est encore sur le marché.

Pas de salle de billard, de piscine ou de gym à partager ici. Dans ses immeubles de condos, Habitation Canadienne préfère en donner plus aux espaces où les gens vivent, insiste Patrick Thériault. Il parle de trois et demi de 900 pieds carrés, de quatre et demi de 1200 pieds carrés et de cinq et demi de 1700 pieds carrés. De grandes unités qu'il vend à des prix «compétitifs» oscillant entre 135 000 $ et 250 000 $.

Le plus possible, l'accès se fait par des portes indépendantes et les corridors desservent deux habitations, pour limiter les rencontres. L'objectif est d'offrir ce qui se rapproche le plus d'une maison individuelle, en ville.

Même logique pour les immeubles locatifs. De grands appartements avec des loyers autour de 900 $ par mois.

«C'est du neuf, on fait choisir les couleurs aux locataires. On les garde plus longtemps, ils se sentent chez eux», souligne Isabelle Duchaine, directrice marketing d'Habitation Canadienne et conjointe de Patrick Thériault.

Designer «par la bande», elle est très impliquée dans l'entreprise et se présente sur les chantiers avec son «oeil de finition». Elle s'occupe des condos modèles, de l'affichage, du site Web et du service à la clientèle.

Celle qui a étudié en hôtellerie n'est pas étrangère à une nouvelle expertise d'Habitation Canadienne: l'hébergement touristique. L'an dernier, son conjoint a mis la main sur un vieil édifice rue Saint-Joseph. Une bâtisse «splendide» du début du XXe siècle qu'il n'a pas rasée cette fois. «Ç'a été un chantier super intéressant. On a découvert de vieilles reliques dans les murs. On a sorti de la pierre qu'on a mise en évidence dans les lofts», raconte Patrick Thériault au sujet des 18 résidences pour voyageurs que la compagnie loue dans Saint-Roch. Il annonce qu'un projet semblable verra le jour rue du Trésor et rue De Buade dans le Vieux-Québec.

Fidélité

Habitation Canadienne compte plus ou moins 35 employés selon les périodes, des gens au bureau, des menuisiers-charpentiers. Le reste du travail est donné en sous-traitance, notamment à Quanta architecture, avec qui tous les projets sont élaborés.

Pour Isabelle Duchaine, la clé de leur réussite réside dans les bonnes associations qu'ils ont développées au fil du temps. Elle pense notamment à sa collaboration avec les designers de ses fournisseurs d'armoires, de planchers.

«On ne change pratiquement jamais de sous-traitants. On travaille toujours avec les mêmes plombiers, les mêmes électriciens. On est super fidèles», renchérit son conjoint.

Contrer le ralentissement du marché

Depuis 2009, Habitation Canadienne a construit près de 900 unités : condos, logements, maisons de ville, maisons unifamiliales. Si 2011 a été la plus grosse année, avec 180 unités érigées, les chiffres ont baissé. «On roule au tiers de ce qu'on peut», affirme Patrick Thériault sans s'inquiéter.

«C'est périodique. On savait que ça allait arriver. Après 10, 12 ans de bonnes années, il fallait s'attendre à une régression. Mais on avait prévu la chose. Moi j'ai confiance au marché dans un avenir rapproché.»

Si les mises en chantier diminuent depuis trois ans, c'est que les clients sont plus rares, les premiers acheteurs moins nombreux, remarque le président d'Habitation Canadienne. «J'essaie de m'éparpiller le plus possible dans la ville pour contrer l'effet de ralentissement du marché», dit-il en énumérant les secteurs où il a des chantiers : Beauport, Val-Bélair, Charlesbourg, Limoilou, Sainte-Foy... Et pour rejoindre le plus de gens possible, il propose beaucoup de produits à différents prix. Jusqu'au bout, la même philosophie.

Ce ne sont pas les rêves qui manquent à Patrick Thériault et à Isabelle Duchaine. Lui s'est donné pour défi personnel de construire un jour une «tour en béton», une structure majeure à Québec, s'il trouve le terrain propice. «Il en parle la nuit», rigole sa compagne qui, elle, aimerait avoir son hôtel.

À respectivement 40 et 37 ans, la vie s'ouvre devant eux.

Pour en savoir plus: habitationcanadienne.com

Maisons en rangée - Condo Le Littoral... (Fournie par Habitation Canadienne) - image 2.0

Agrandir

Maisons en rangée - Condo Le Littoral

Fournie par Habitation Canadienne

Maisons en rangée - Condo Le Littoral

Habitation Canadienne vient de lancer le chantier d'une première série de 13 maisons en rangée à l'emplacement de l'ancienne cimenterie Saint-Laurent, dans Beauport.

D'une superficie de 2300 pieds carrés, ces maisons s'étirent sur trois niveaux hors sol et comptent chacune une petite cour. Ce produit vise autant les jeunes familles que les baby-boomers avec des prix allant de 211 000 $ à 258 000 $.

La livraison est prévue pour octobre.

Résidence unifamiliale à Lac-Beauport... (Fournie par Habitation Canadienne) - image 3.0

Agrandir

Résidence unifamiliale à Lac-Beauport

Fournie par Habitation Canadienne

Résidence unifamiliale à Lac-Beauport

Un projet pour lequel Habitation Canadienne a reçu une distinction, soit un prix Nobilis Habitation neuve unifamiliale - 600 000 $ à 1 000 000 $.

Cette demeure réalisée en 2012 a été travaillée en collaboration avec la cliente, Karine Lalencette, qui est bachelière en architecture. Ce qui devait au départ être un projet de rénovation s'est transformé après évaluation.

La bâtisse existante a été rasée pour faire place à cette construction neuve, insérée sur un terrain en pente au bord du lac.

Les Lofts St-Joseph... (Fournie par Habitation Canadienne) - image 4.0

Agrandir

Les Lofts St-Joseph

Fournie par Habitation Canadienne

Les Lofts St-Joseph

Depuis un an, Habitation Canadienne propose et gère 18 résidences d'hébergement touristique en plein coeur du quartier Saint-Roch.

La firme a totalement rénové et mis aux normes un immeuble de 1918, d'après un concept de Quanta architecture, avec la touche d'Isabelle Duchaine pour le design.

Des travaux qui leur ont aussi valu un prix Nobilis 2015 dans la catégorie Bâtiment commercial (neuf ou rénové) intérieur.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer