Maison accomplie!

  • L'art s'invite partout dans cette maison contemporaine, où chaque pouce carré a été pensé et construit par les propriétaires. (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    L'art s'invite partout dans cette maison contemporaine, où chaque pouce carré a été pensé et construit par les propriétaires.

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 1 / 14
  • Ces chevaux semblent danser au rythme des flammes dans la toile <em>En piste</em>, de Guy Paradis. (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Ces chevaux semblent danser au rythme des flammes dans la toile En piste, de Guy Paradis.

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 2 / 14
  • La maison a été finaliste aux Mérites d'architecture de la ville de Québec en 2012. (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    La maison a été finaliste aux Mérites d'architecture de la ville de Québec en 2012.

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 3 / 14
  • Dans l'entrée, un petit mur de couleur se marie parfaitement avec ces deux oeuvres qui dialoguent. (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Dans l'entrée, un petit mur de couleur se marie parfaitement avec ces deux oeuvres qui dialoguent.

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 4 / 14
  • La chambre principale est une véritable suite d'hôtel. (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    La chambre principale est une véritable suite d'hôtel.

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 5 / 14
  • La chambre principale comporte une salle de bain ouverte et une baignoire autoportante. (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    La chambre principale comporte une salle de bain ouverte et une baignoire autoportante.

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 6 / 14
  • La propriétaire a dessiné sa cuisine de A à Z. Ébénisterie JM Gagnon et fils, en Beauce, s'est chargé de la réalisation. (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    La propriétaire a dessiné sa cuisine de A à Z. Ébénisterie JM Gagnon et fils, en Beauce, s'est chargé de la réalisation.

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 7 / 14
  • Le propriétaire a passé des nuits à imaginer l'escalier sur mesure. Si les marches ont l'air de flotter, il y a tout un système d'ancrage invisible dans le mur. (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Le propriétaire a passé des nuits à imaginer l'escalier sur mesure. Si les marches ont l'air de flotter, il y a tout un système d'ancrage invisible dans le mur.

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 8 / 14
  • Au sommet de l'escalier, une toile vaporeuse d'Yvette Chabot, <em>Vers la liberté</em>, semble avoir été peinte pour l'endroit. (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Au sommet de l'escalier, une toile vaporeuse d'Yvette Chabot, Vers la liberté, semble avoir été peinte pour l'endroit.

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 9 / 14
  • La salle de bain au rez-de-chaussée comprend une douche camouflée qui communique avec le garage. (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    La salle de bain au rez-de-chaussée comprend une douche camouflée qui communique avec le garage.

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 10 / 14
  • Dans son atelier, Nicole Bergeron profite d'un puits de lumière. (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Dans son atelier, Nicole Bergeron profite d'un puits de lumière.

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 11 / 14
  • Ingéniosité, fonctionnalité et confort se transportent même au garage, qui comprend une laveuse et une sécheuse quand le propriétaire, entrepreneur en construction, revient des chantiers avec ses vêtements souillés. (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Ingéniosité, fonctionnalité et confort se transportent même au garage, qui comprend une laveuse et une sécheuse quand le propriétaire, entrepreneur en construction, revient des chantiers avec ses vêtements souillés.

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 12 / 14
  • Pour le salon, Nicole Bergeron avait une idée en tête: un éclairage encastré au plafond. Son conjoint a relevé le défi et mis des DEL sous Plexiglas. (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    Pour le salon, Nicole Bergeron avait une idée en tête: un éclairage encastré au plafond. Son conjoint a relevé le défi et mis des DEL sous Plexiglas.

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 13 / 14
  • La vue de la salle à manger sur la cour arrière (Le Soleil, Erick Labbé)

    Plein écran

    La vue de la salle à manger sur la cour arrière

    Le Soleil, Erick Labbé

  • 14 / 14

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Partout où elle pose les yeux, Nicole Bergeron a quelque chose à raconter. Sa «maison de rêve», elle l'a dessinée dans les moindres détails avant que son amoureux entrepreneur la construise. Elle voulait un espace moderne, carré, immaculé. Un écrin parfait pour les oeuvres d'art héritées de ses parents et disséminées avec doigté.

Sur les murs blancs, les toiles et les sculptures se découpent à merveille et parlent beaucoup aux visiteurs. Cette maison contemporaine n'a rien de froid, avec ses tableaux riches en couleurs, comme ceux d'Antoine Dumas. L'artiste a d'ailleurs enseigné à Nicole Bergeron, qui est designer graphique.

Toute la facture visuelle de la maison, c'est elle. «J'ai fait beaucoup de recherche, j'ai acheté des livres, des revues.» Durant deux ans, elle s'est levée à 5h30 chaque samedi pour tracer les plans de sa future demeure. «J'étais tellement concentrée que j'en oubliais de dîner. Si j'étais plus jeune, je vous assure que je m'inscrirais en architecture à l'Université Laval!» lance celle qui s'est découvert une passion.

Travail d'équipe

Elle a fait valider ses plans par un professionnel. Un ami ingénieur en structure a aussi donné un coup de main. Son conjoint Rock Dumais a construit leur projet «à temps perdu», sur plus d'une année, en dehors de son emploi. «Il a fallu demander deux permis de construction à la Ville.»

Leur cube blanc et noir prend place sur un rare terrain à Sainte-Foy, acheté des anciens propriétaires de la maison voisine. L'emplacement près des ponts, du CHUL et des centres d'achat est enviable.

Pendant les travaux en 2008-2009, le couple avait l'avantage de pouvoir vivre dans sa maison précédente. «On était dans tout petit avant. On est passé à l'autre extrême», rigole Nicole Bergeron en dévoilant sa grande pièce-penderie d'entrée. Fini, les bottes partout et le sentiment d'être coincé. La nouvelle demeure s'étend sur 37 pieds par 50.

Dans le salon, dans la salle à manger, dans la salle d'eau, dans les chambres et dans le bureau, la lumière fuse. «Je voulais des fenêtres, que ce soit très éclairé», dit la propriétaire.

Au salon, Nicole Bergeron avait en tête une idée : un éclairage encastré au plafond. Son conjoint a relevé le défi et installé des DEL sous Plexiglas. «Il est tellement fin, il n'a pas de limite», dit-elle, pleine d'admiration.

Son bien-aimé a aussi passé des nuits à imaginer l'escalier sur mesure. Si les marches ont l'air de flotter, il y a derrière tout ça un système d'ancrage invisible dans le mur. Au sommet, une toile vaporeuse d'Yvette Chabot, semble avoir été peinte pour cet endroit.

Natures mortes, paysages d'hiver et une sérigraphie de Jean Paul Lemieux distillent leur beauté à chaque tournant. Cette maison apaisante invite décidément à la contemplation.

Entrez! dans la maison de rêve d'une graphiste

Dans la blancheur des pièces, Nicole Bergeron a consenti à quelques petits accents de couleur, comme les chaises rouges de la salle à manger. Côté cuisine, le gris anthracite des comptoirs de quartz tranche avec les armoires en thermoplastique lustré.

Tout le mobilier intégré de la maison, le bois de l'escalier et le meuble de télé ont été réalisés par Ébénisterie JM Gagnon et fils, en Beauce, souligne la propriétaire, très satisfaite du résultat.

Suite d'hôtel

À l'étage, qui compte cinq chambres, la pièce principale est une véritable suite d'hôtel avec salle de bain ouverte et bain autoportant. De leur chambre, les propriétaires ont accès à un balcon-terrasse et caressent le rêve d'aménager un toit vert avec spa.

Deux autres chambres occupent le sous-sol, en plus d'une chambre froide, d'un séjour, d'une salle de bain complète et d'une entrée indépendante. Le plafond du couloir est un peu plus bas, renfermant tout le système de géothermie. Un coup de coeur, pour Nicole Bergeron. «C'est tellement confortable! La température reste la même partout, été comme hiver, ça ne bronche pas.»

Ingéniosité, fonctionnalité et confort se transportent même au garage, qui comprend une laveuse et une sécheuse quand le propriétaire, entrepreneur en construction, revient des chantiers avec ses vêtements souillés. Une petite porte coulissante s'ouvre d'ailleurs sur une douche cachée dans la salle de bain du rez-de-chaussée. Chaque détail a été pensé!

Depuis presque 10 ans, le couple travaille à ce «work in progress» avec patience, sans être pressé. C'est le secret du succès, selon Nicole Bergeron, qui n'a aucun regret.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer