• Le Soleil > 
  • Maison > 
  • Design 
  • > Le design pour enfants à l'honneur chez Pinceaux et Poussinots 

Le design pour enfants à l'honneur chez Pinceaux et Poussinots

  • Cette cuisine fabriquée avec un ancien meuble de téléviseur a fait fureur sur Facebook. (Fournie par Mélissa Robitaille)

    Plein écran

    Cette cuisine fabriquée avec un ancien meuble de téléviseur a fait fureur sur Facebook.

    Fournie par Mélissa Robitaille

  • 1 / 5
  • Lettrages créatifs fabriqués en styromousse (Fournie par Mélissa Robitaille)

    Plein écran

    Lettrages créatifs fabriqués en styromousse

    Fournie par Mélissa Robitaille

  • 2 / 5
  • Mélissa Robitaille lancera son entreprise lundi. (Fournie par Mélissa Robitaille)

    Plein écran

    Mélissa Robitaille lancera son entreprise lundi.

    Fournie par Mélissa Robitaille

  • 3 / 5
  • Mélissa Robitaille a tenu compte du mobilier pour peindre cette murale. (Fournie par Mélissa Robitaille)

    Plein écran

    Mélissa Robitaille a tenu compte du mobilier pour peindre cette murale.

    Fournie par Mélissa Robitaille

  • 4 / 5
  • Un décor de garderie inspirant (Fournie par Mélissa Robitaille)

    Plein écran

    Un décor de garderie inspirant

    Fournie par Mélissa Robitaille

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Mélissa Robitaille a publié sur sa page Facebook une cuisine d'enfants bricolée avec un ancien meuble de téléviseur. À ce jour, sa création a été partagée 26 000 fois et vue à 5 millions de reprises. Ç'a été la bougie d'allumage de son rêve : devenir une mompreneur, une maman entrepreneure.

Mélissa lancera lundi l'entreprise Pinceaux et Poussinots, qui se spécialise dans le design pour enfants et qui s'adresse aux jeunes parents et aux gestionnaires de garderie. La femme de 31 ans offre à ses clients la réalisation de murales, de toiles et de jolis lettrages. Il s'agit de projets personnalisés et uniques, qu'elle réalise elle-même à la main.

Chacune de ses créations répond à des objectifs de développement et d'apprentissage. Une murale colorée stimulera visuellement un nourrisson. Un «cadre de motricité» incitera un bambin à bouger. Mélissa Robitaille a aussi conçu pour les garderies un «cadre d'évacuation d'incendie» qui rend attrayant et compréhensible, pour les petits, le plan d'évacuation des lieux. «Il a été testé en garderie», précise-t-elle.

Mélissa a obtenu son DEC en présentation visuelle au Cégep de Sainte-Foy en 2005. Elle a ensuite travaillé pour une compagnie d'exposition commerciale de Québec. Puis elle est devenue maman. Aurélie a trois ans, et Philippe, un an. 

À la fin de son dernier congé de maternité, après avoir obtenu des petits contrats pour des amis et des connaissances, elle a «fait le grand plongeon» : elle a quitté son emploi, démarré sa propre entreprise et acquis le nouveau statut de mompreneur

Elle vient d'ajouter à son bagage une formation professionnelle en lancement d'entreprise qui lui a donné des ailes et de la confiance en elle-même. «Mes profs m'ont encouragée à viser le Canada», confie-t-elle, tout à sa fierté d'avoir su identifier sa clientèle cible et son marché (le Québec... pour le moment).

Mélissa n'a pas de bureau. Elle travaille chez elle, à L'Ancienne-Lorette. Elle administre son site Internet (www.pinceaux-et-poussinots.com), sa page Facebook (Pinceaux et Poussinots Mélissa Robitaille), elle répond au téléphone (418 932-2755) et à ses courriels (info@pinceaux-et-poussinots.com).

Ne lui commandez pas de petite cuisine pour enfants : il s'agit d'un projet personnel qu'elle n'a pas l'intention de commercialiser. Son truc, c'est le design et la décoration. Elle vous aidera à agencer vos meubles et votre literie, elle vous donnera des idées et des conseils, et elle cherchera avant tout à vous faire plaisir.

«Mompreneur »

Les mompreneurs ont en commun de s'être lancées dans l'entrepreneuriat après l'arrivée d'un bébé et d'avoir une activité professionnelle tout en s'occupant de leurs enfants. Le mouvement serait né aux États-Unis il y a une vingtaine d'années, il a atteint la France il y a cinq ans et commence à toucher le Québec. Stimulé par le commerce électronique, ce phénomène économique suscite toutes sortes de réactions, dont celle voulant que la mompreneur soit «la version tendance de la mère au foyer» et qu'elle n'exerce qu'une activité d'appoint. Les plus optimistes vantent la flexibilité des horaires et la conciliation famille-travail. Une tendance à suivre...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer