Tendances 2016: le luminaire multitâches

Le lampadaire Circa de Pablo est doté d'un... (Fournie par Transit Luminaires)

Agrandir

Le lampadaire Circa de Pablo est doté d'un port USB et, en option, d'une tablette pour déposer un appareil mobile à recharger.

Fournie par Transit Luminaires

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Laurie Richard</p>

(Québec) En 2016, le luminaire se fait multitâche. En plus d'offrir l'éclairage attendu et d'ajouter une touche particulière à son décor, certains modèles permettent maintenant de recharger ses appareils mobiles ou d'absorber les sons dans une vaste pièce.

La démocratisation des diodes électroluminescentes (DEL) a un grand rôle à jouer dans les nouvelles tendances. «Les DEL permettent toujours de repousser les limites un peu plus loin pour l'éclairage. Il y a beaucoup de nouveaux modèles : les DEL permettent de faire des choses plus minces, plus longues», explique Laurence Turcotte, gérante de la boutique Transit Luminaires à Québec. Les DEL prennent en effet moins de place que les ampoules halogènes ou celles incandescentes dans la lampe.

Puisque les diodes électroluminescentes ne produisent pas de chaleur, on peut aussi utiliser de nouveaux matériaux, comme le feutre, pour créer des luminaires. On le remarque depuis quelques années et ça se poursuivra en 2016, note Mme Turcotte.

La lampe VARV d'IKEA est munie d'un port... (Fournie par IKEA) - image 2.0

Agrandir

La lampe VARV d'IKEA est munie d'un port USB et, en option, d'un tapis de recharge pour cellulaire. 

Fournie par IKEA

Les DEL ont complètement chamboulé le marché, explique François Renaud, directeur du design chez Luminaires Eureka. L'entreprise montréalaise réalise maintenant 50 à 75 % de son chiffre d'affaires en DEL, alors qu'il y a cinq ans, ce segment représentait une infime proportion de leurs ventes. «Et tout ce qu'on développe dans les prochaines années, c'est en DEL.»

Lampes technos

Le fabricant californien Pablo propose notamment la Circa, une lampe de sol mince, dont la tête s'incline, qui est munie d'un port USB. On peut s'en servir pour recharger ses gadgets électroniques en les déposant sur une petite tablette optionnelle qui se fixe au corps de la lampe.

Le modèle Mute d'Eureka... (Fournie par Eurka) - image 3.0

Agrandir

Le modèle Mute d'Eureka

Fournie par Eurka

En plus de posséder un port USB, la lampe de travail Conflux de Teknion peut, de son côté, être équipée d'un tapis de recharge sans fil (Powermat) adapté aux unités mobiles. Le tapis, sur lequel on n'a qu'à déposer son téléphone inséré dans un étui chargement adapté, est intégré dans la base.

Même les grandes chaînes s'y mettent. IKEA a lancé en 2015 sa gamme VARV, qui comprend un lampadaire et une lampe de table dotés d'une station de charge sans fil. La lampe de travail RIGGAD bénéficie aussi de cette technologie. Toutes trois disposent également d'un port USB. 

Fonction acoustique

La nouvelle suspension Mute du fabricant montréalais Eureka, faite de panneaux de polyéthylène recyclé, soit des bouteilles en plastique, a comme propriété d'absorber les sons. «En plus d'être jolie, elle sert aussi d'élément acoustique», indique le directeur du design, M. Renaud. Bien que le large luminaire ne soit pas extrêmement performant de ce côté, il pourra faire une différence dans une pièce si on l'installe en série.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer