Cure classico-moderne avenue des Braves

Le designer a complètement changé l'orientation de la... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le designer a complètement changé l'orientation de la cuisine pou lui insuffler une signature contemporaine.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ENTREZ! / Derrière son parement de brique, une maison de l'avenue des Braves a subi une cure de rajeunissement. Rien pour lui enlever sa beauté classique. Seulement une transformation vouée à la rendre plus actuelle et, surtout, plus pratique.

Cette grande demeure construite dans les années 20 abrite une famille de sept, dont cinq adolescents au moment de réaliser les travaux il y a cinq ans. La petite cuisine d'alors ne suffisait pas à loger toute la tribu pendant les fringales de fin de journée.

Entrez! Cure classico-moderne avenue des Braves

La salle de bain principale avec son meuble... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.0

Agrandir

La salle de bain principale avec son meuble plaqué en noyer et son comptoir de corian, des matériaux qui vont bien passer le temps. 

Le Soleil, Patrice Laroche

Le mandat de revoir la maisonnée a été confié à la firme Style Libre et au designer d'intérieur Pierre Paradis. Quand il parle de son intervention à la cuisine, il explique avoir complètement changé son orientation. Le mur de services a été aménagé au fond. Le designer a opté pour un vaste îlot en quartz qui peut accueillir quatre personnes assises sans déranger le travail des cuisiniers. 

Une passerelle au plafond intègre de l'éclairage. «On voulait avoir quelque chose de clair parce qu'à la base, cet endroit de la maison était moins lumineux avec sa petite fenêtre et le feuillage dehors.» Au-dessus de l'îlot, M. Paradis pointe une touche contemporaine, des globes lumineux signés Bocci et fabriqués à Vancouver. 

Le dosseret de la cuisine est quant à lui composé de tuiles de marbre texturées de chez Céragrès auxquelles ont été intégrés des petits carreaux à la verticale. Le tout répond au brillant retrouvé dans le quartz des comptoirs.

Pour ajouter au confort, un plancher chauffant a été installé. Autrement, les planchers du reste de la maison ont été refaits en chêne et teints en brun chocolat.

La cuisine est ouverte sur une belle grande salle à manger dont les murs sont à moitié recouverts de caissons blancs. La partie supérieure expose un papier peint gris chatoyant en soie végétale, le même qu'au salon. Des rideaux habillent les fenêtres avec élégance. Le mobilier contemporain sélectionné par le designer vient principalement de chez Signature Tanguay.

La cuisine est ouverte sur une belle grande... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 4.0

Agrandir

La cuisine est ouverte sur une belle grande salle à manger dont les murs sont à moitié recouverts de caissons blancs.

Le Soleil, Patrice Laroche

Cette grande demeure construite dans les années 20... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 4.1

Agrandir

Cette grande demeure construite dans les années 20 abrite une famille de sept.

Le Soleil, Patrice Laroche

Pour ce projet, M. Paradis a commandé plusieurs tapis sur mesure. Les dessins et les choix de couleurs sont de Style Libre. C'est un peu plus coûteux, convient le designer, soit 50 $ le pied carré, mais ça permet d'avoir les dimensions voulues et un résultat parfaitement adapté au décor. «Et ce sont des tapis de laine, faciles d'entretien.» Au salon, une grande toile fleurie a dicté les motifs du tapis.

Alors que les enfants ont leurs quartiers et une grande salle de bain commune à l'étage et au grenier, les parents ont fait aménager leur suite derrière la maison, au rez-de-chaussée. Quelques marches mènent à leur salle de bain privée, avec meuble plaqué en noyer et comptoir de Corian. «Des matériaux qui vont bien passer le temps. Ils donnent une note moderne tout en conservant le côté classique de la maison», analyse M. Paradis. 

Une particularité, la grande douche intègre une colonne de soutien. Ce renforcement permet de soutenir le spa installé sur la terrasse au-dessus.

Juste à côté, la chambre apaisante rappelle celles des hôtels-boutiques. Une autre passerelle au plafond intègre des lumières encastrées. Un immense tapis ajoute encore au douillet de la pièce.

Et durant la visite, tout ce territoire est arpenté par Margot, bébé chien curieux et chanceux d'avoir si beau terrain de jeu!

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer