Cocon épuré

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Laurie Richard</p>

(Québec) Vous avez été nombreux à répondre à notre invitation et à partager vos rénovations et vos anecdotes de chantier. Cet automne, le cahier Maison vous présente une série de projets qui ont capté notre intérêt. Bonne inspiration!

Claude Baribeau a réussi à créer un confortable cocon pour son fils dans son immeuble de huit logements de Limoilou. Certes, il s'agit d'un demi-sous-sol où la lumière est moins abondante. Mais l'unité complètement remodelée, avec ses teintes pâles et ses matériaux bruts, n'a rien à envier à celles de même taille qui offrent une vue sur la ville.

Repensé de A à Z

M. Baribeau, électricien de formation et enseignant de métier, est propriétaire de cet immeuble construit en 1949 depuis 30 ans. L'ancien locataire a habité l'unité de trois pièces et demi pendant près de 20 ans, sans qu'aucune modification y soit apportée. C'est maintenant son fils, Simon-Olivier Baribeau, et sa conjointe, Amélie Royer, qui y résident. Le logement a été repensé de A à Z avant qu'ils s'y installent, il y a un an. On en a profité pour ajouter une pièce qui fait aujourd'hui office de bureau, mais qui pourrait servir de petite chambre pour enfant. 

Un ancien mur extérieur en béton, qui traverse maintenant le bâtiment, a été dénudé. Il sépare l'aire ouverte, qui regroupe cuisine, salon et salle à manger de la salle de bains. On remarque, sur sa tranche polie, de gros morceaux de pierre en suspension. La cloison grise confère un joli look industriel à l'espace.

Le mur de béton et la plomberie dénudés... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 2.0

Agrandir

Le mur de béton et la plomberie dénudés apportent un look industriel à la salle de bains.

Le Soleil, Erick Labbé

Les suspensions que l'on trouve au-dessus de l'îlot... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 2.1

Agrandir

Les suspensions que l'on trouve au-dessus de l'îlot de la cuisine ont été fabriquées par le proprio, Claude Baribeau.

Le Soleil, Erick Labbé

M. Baribeau a fait décaper et repeindre les radiateurs à eau chaude d'origine chez Écorad à Saint-Jean-Port-Joli. «On ne voyait plus les trous tellement il y avait de couches de peinture», se souvient Simon-Olivier. Question de faciliter le réaménagement des pièces, le radiateur en fonte de la salle de bains a été converti pour fonctionner à l'électricité. Les fenêtres et leur quincaillerie aussi ont été ramenées aux matériaux d'origine avant d'être repeintes.

Les rénovateurs ont fait appel à la designer d'intérieur Julie Turmel tout en se laissant inspirer en cours de route par les nombreuses «surprises» de l'immeuble. La déco est sobre et évoque la Scandinavie. On remarque l'agencement d'une palette monochrome au bois pâle, dans la cuisine. Le granit noir du Québec a été choisi pour les comptoirs.

Rangement

Des luminaires minimalistes et graphiques aux ampoules vintage ont été dispersés partout dans l'unité. M. Baribeau a créé les suspensions au-dessus de l'îlot avec des souvenirs de voyage : des bouteilles de lait rapportées d'Ontario.

Bien que l'appartement ne soit pas des plus spacieux, on y trouve beaucoup de rangement. La famille a notamment profité de la présence d'un vide sanitaire à l'arrière du logement pour créer des alcôves où ont été insérées une armoire et des tablettes. Aucun gaspillage!

La déco du demi-sous-sol est sobre et évoque... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.0

Agrandir

La déco du demi-sous-sol est sobre et évoque la Scandinavie.

Le Soleil, Erick Labbé

Un ancien mur extérieur en béton, qui traverse... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 3.1

Agrandir

Un ancien mur extérieur en béton, qui traverse maintenant le bâtiment, a été dénudé. Il sépare l'aire ouverte, qui regroupe cuisine, salon et salle à manger, de la salle de bains. 

Le Soleil, Erick Labbé

En rafale

L'inspiration : Les tendances déco actuelles mariées au style de l'immeuble.

Le défi : La salle de bains qui était une pièce de rangement à l'origine.

L'anecdote : L'ancien proprio de l'immeuble avait installé un radiateur en fonte au plafond de la présente salle de bains afin de chauffer le plancher de la pièce de l'unité du haut!

Le conseil : S'armer de patience et faire affaire avec les bons professionnels.

Le budget : 45 000 $, mais Claude Baribeau a réalisé plusieurs travaux lui-même.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer