Le maire de Lévis ouvre les portes de sa maison

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a une philosophie qui convient à son mode de vie d'homme occupé : pas besoin de vivre dans un château pour être bien chez soi. Parce qu'un château, c'est trop d'ouvrage.

Au salon, on trouve un mobilier de style contemporain.... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.0

Agrandir

Au salon, on trouve un mobilier de style contemporain.

Le Soleil, Patrice Laroche

Les couleurs neutres et les nombreuses fenêtres mettent... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.1

Agrandir

Les couleurs neutres et les nombreuses fenêtres mettent en valeur les détails architecturaux de cette maison construite en 1983.

Le Soleil, Patrice Laroche

Au moment de la visite du Soleil, fin août, il était en bermuda et flânait sur son terrain en attendant les paysagistes de Semico Centre jardin. Gilles Lehouillier a adopté les préceptes du jardinier paresseux. Il s'est débarrassé de plusieurs plantes, a troqué les plates-bandes contre des allées de galets, acheté des graminées qui poussent toutes seules. «Je voulais le moins d'entretien possible», résume-t-il.

En 1983, il avait fait dynamiter son terrain pour pouvoir y asseoir sa maison. Il a conservé deux amas de roc qui constituent les extrémités d'une diagonale imaginaire entre l'avant et l'arrière de son terrain. Cette année, il a nettoyé ces rochers qui singularisent la totalité de son aménagement. Il en est très fier.

M. Lehouillier vit seul maintenant dans cette maison qui a vu grandir ses fils, Vincent et Étienne. L'idée de déménager lui a effleuré l'esprit, mais il s'est ravisé. «La tranquillité est incroyable», fait-il observer. Cette rue en cul-de-sac se trouve sur un plateau de Lévis, au coeur d'un «boisé naturel» où cohabitent plusieurs espèces d'oiseaux. «J'adore ce terrain», confie-t-il.

«J'aime bricoler. Je suis patient et perfectionniste»


Il y a quelques années, le maire a... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.0

Agrandir

Il y a quelques années, le maire a opté pour des fenêtres Fenplast en PVC «top niveau» et a fait refaire la toiture de sa maison.

Le Soleil, Patrice Laroche

À l'avant-plan, un solide parasol acheté chez Club... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.1

Agrandir

À l'avant-plan, un solide parasol acheté chez Club Piscine protège des chaises longues que le maire s'est procurées chez Jardin de ville. La piscine Citadelle a 25 ans. 

Le Soleil, Patrice Laroche

Il a consacré une partie de ses vacances à repeindre sa maison. «J'aime bricoler, dit-il. Je suis patient et perfectionniste.»

Pendant l'été, sa terrasse couverte devient une pièce à part entière. Quand il enlève la moustiquaire, qu'il ouvre les portes françaises, qu'il pousse la table et les chaises de la cuisine contre le mur, ses invités peuvent aisément passer du dedans au dehors.

Pas très grande, la maison du maire est sobre, conviviale et fonctionnelle. On y détecte son goût pour le mobilier contemporain et son intérêt pour le design, qui se manifeste dans sa façon de profiter de la lumière naturelle et d'harmoniser les couleurs. Sa maison est apaisante.

L'étage est composé de trois chambres, dont la sienne, très vaste et généreusement éclairée. Les meubles de bois massif ont été fabriqués au Québec, précise Gilles Lehouillier. La commode et le chiffonnier sont dotés d'un compartiment vitré dans lequel il range ses nombreuses cravates. Belle astuce.

Il a aménagé son bureau dans l'une des chambres, où il réunit parfois ses collaborateurs malgré l'exiguïté de la pièce. Sympathique.

La troisième chambre est réservée aux amis. Il a fait fabriquer un lit escamotable sur mesure qui, une fois relevé, ressemble à une élégante penderie. C'est là que Gilles Lehouillier se détend en lisant ou en écoutant la télé, dans ce décor intime et contemporain qui s'accorde avec le reste de sa maison.

Natif de Lévis, il a été député libéral de la circonscription de Lévis à l'Assemblée nationale de 2008 à 2012, puis élu maire en 2013. Sa maison n'est pas un château. Son terrain n'est pas un domaine. Mais il chérit l'une et l'autre, faisant en sorte que leur entretien demeure un passe-temps, et non une corvée. La tranquillité de sa rue en cul-de-sac lui procure encore un grand bien-être.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer