À vos pinceaux!

La couleur ainsi que le type de base... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

La couleur ainsi que le type de base (à l'huile ou à l'eau) détermineront la peinture que vous devrez acheter ainsi que l'apprêt à utiliser.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gabrielle Thibault-Delorme
Le Soleil

(Québec) Au moment de visiter votre future maison, vous arriviez à discerner le potentiel de votre salon malgré la teinte olivâtre des murs. Une fois le déménagement terminé, la réalité frappe : il vous faudra repeinturer. Voici quelques astuces pour habiller vos murs comme un pro.

Étape 1 : Choisir peinture et apprêt

Pour vous retrouver dans le choix varié de peinture, prenez le temps de définir celle qui est déjà sur vos murs. La couleur ainsi que le type de base (à l'huile ou à l'eau) détermineront la peinture que vous devrez acheter ainsi que l'apprêt à utiliser.

Il ne faut pas appliquer une peinture au latex (à l'eau) directement sur un revêtement à l'huile. «La peinture va peler», prévient Maxime Laverdière, directeur régional des opérations pour Bétonel/Dulux. «On ne peut pas récupérer une pièce lorsqu'on a mis de la peinture à l'eau sur une peinture à l'huile. Il faudra mettre du tire-joint sur tous les murs ou recouvrir avec des feuilles de gypse.» Cette situation peut être aisément évitée en appliquant un apprêt hybride ou 100 % acrylique.

Il est également préférable d'appliquer un apprêt avant notre première couche pour sceller la surface en cas de réparations, camoufler des tâches ou recouvrir un mur foncé d'une couleur pâle. Dans le cas d'un mur rouge, un apprêt teinté nous évitera d'appliquer un grand nombre de couches.

Étape 2 : Munissez-vous des bons outils

Rien de pire qu'un pinceau qui perd ses poils ou un rouleau qui glisse de son manche. Privilégier des produits de qualité qui relâcheront la peinture de manière uniforme. Un pinceau biseauté à 45 degrés de 45 à 63 mm de largeur s'avérera l'outil parfait du peintre en herbe. Choisissez des poils en soie pour la peinture à l'huile et synthétiques pour le latex.

Opter pour un rouleau antifeutrant de 10 à 13 mm sera parfait pour les murs, tandis que de 15 à 20 mm est idéal pour le plafond. Un rouleau plus épais risque de donner un fini pelure d'orange à vos murs.

Pour éviter de perdre votre rouleau à chaque application, éviter de vous procurer un manche de moindre qualité, qui risquerait également de tordre sous la pression.

Étape 3 : Préparez la pièce et les surfaces

«Quatre-vingts pour cent du résultat final dépend de la préparation de surface», affirme

M. Laverdière. Prenez bien le temps de nettoyer vos murs en enlevant la poussière et les moisissures qui pourraient s'y trouver. Portez une attention bien particulière à la salle de bains, les résidus de savons ou de fixatif empêcheront la peinture de coller.

Avant de vous atteler à la tâche, libérez la pièce au maximum. Protégez vos meubles avec des toiles de plastique imperméables, le tissu pouvant laisser passer des gouttelettes.

Appliquer du ruban-cache autour des moulures et sur les murs et les plafonds adjacents.

Un pinceau biseauté à 45 degrés de 45... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 2.0

Agrandir

Un pinceau biseauté à 45 degrés de 45 à 63 mm de largeur s'avérera l'outil parfait du peintre en herbe. Choisissez des poils en soie pour la peinture à l'huile et synthétiques pour le latex. Opter pour un rouleau antifeutrant de 10 à 13 mm sera parfait pour les murs, tandis que de 15 à 20 mm est idéal pour le plafond. Un rouleau plus épais risque de donner un fini pelure d'orange à vos murs.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Étape 4 : Commencez à peinturer

Vous voici fin prêt à débuter. Appliquer votre apprêt ou votre première couche en découpant la surface à l'aide du pinceau et compléter au rouleau en effectuant un mouvement de «W». Une coulisse se formera alors du côté du manche, assurez-vous de toujours la recouvrir.

Entre chaque couche, attendez environ quatre heures. Si le temps est humide, la peinture prendra plus de temps à sécher. Vous pouvez accélérer le processus avec des ventilateurs.

Il vous faudra généralement deux couches pour bien recouvrir un mur. Si vous discernez encore la couleur d'en dessous, continuez jusqu'à ce que vous obteniez un fini égal et une couleur uniforme.

Trucs en vrac

- Soyez toujours conscient de l'endroit où les pots et les bacs de peinture sont déposés pour éviter d'y mettre le pied.

- Attendez au moins 24 heures avant de fixer miroirs, lampes et tableaux au mur.

- Munissez-vous d'un escabeau solide. Ceux en aluminium ont le défaut de tacher les mains, protégez-le avec une serviette.

- N'hésitez pas à consulter un conseiller, surtout pour choisir un apprêt.

- Une peinture d'un fini lustré accentue les défauts, tandis qu'un fini mat les atténue.

- Vous pouvez réutiliser vos pinceaux en les lavant avec de l'eau chaude et du savon à vaisselle. Entre deux couches, recouvrez-les d'une pellicule plastique et placez-les au frigo.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer