Les Matériauthèques en Chaudière-Appalaches: récup brute

On retrouve souvent les planches de bois de... (Photo Fuziö Design)

Agrandir

On retrouve souvent les planches de bois de grange assemblées de façon linéaire sur une cloison, façon casse-tête. Comme sur le murs du salon de coiffure Les Impolis sur l'avenue Saint-Joseph à Québec, un projet réalisé par Fuziö Design de Québec.

Photo Fuziö Design

Partager

Sur le même thème

Laurie Richard

(Québec) Danielle Pelletier a cofondé l'entreprise Les Matériauthèques en Chaudière-Appalaches il y a près d'un an. Son partenaire d'affaires Berthier Guay, charpentier-ébéniste de métier, récupérateur par habitude, avait amassé une tonne de matériaux au fil des ans. Pas question pour Mme Pelletier de laisser à l'abandon tout ce bois et cette quincaillerie bourrés de potentiel décoratif.

Danielle Pelletier, copropriétaire de Les Matériauthèques en ... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 1.0

Agrandir

Danielle Pelletier, copropriétaire de Les Matériauthèques en Chaudière-Appalaches et montre différents échantillons de bois offerts par l'entreprise.

Le Soleil, Erick Labbé

Mme Pelletier s'est lancée dans cette aventure après une carrière comme gestionnaire de projet dans le domaine de l'éducation. Elle a toujours aimé le bois, alors pourquoi pas?

L'entreprise a déconstruit, pièce par pièce, vieilles granges et maisons ancestrales qui ne pouvaient être réanimées. Certains propriétaires font affaire aussi avec eux lorsqu'une vieille bâtisse est de trop sur leur terrain.

Les particuliers comme les designers, ébénistes et autres artistes font appel au fournisseur. On retrouve souvent les planches de bois de grange assemblées de façon linéaire sur une cloison, façon casse-tête. Comme sur un mur du salon de coiffure Les Impolis sur l'avenue Saint-Joseph à Québec, un projet réalisé par Fuziö Design de Québec.

L'ébéniste Alexandre Godbout, de l'atelier NIChé de Wendake, transforme de son côté vieilles poutres et madriers récupérés des Matériauthèques en meubles. L'artiste Paule Dionne crée aussi des pièces avec ces bois usés par le temps.

Le bois de grange, qui a pris une teinte grise avec les intempéries, est toujours à la mode et en demande, note Mme Pelletier. Mais il n'y a pas que ça! On peut tout simplement tourner les planches de côté pour créer un tout autre style. «Les bois bruts avec des traits de scie sont très tendance», ajoute-t-elle. Elle a aussi présenté au Soleil des échantillons de recouvrement intérieur au charme vieillot qui affichent des restes de peinture. Les planches sont retravaillées mécaniquement et à la main dans leur atelier, à Saint-Cyrille-de-Lessard.

Le bois brut peut être teint, huilé, laqué. Tout dépend du style qu'on veut créer. Lors de notre rencontre, Mme Pelletier travaillait sur un projet de décor d'une nouvelle boutique de Québec : elle envisageait de faire pénétrer de l'encre de Chine dans le bois de grange afin d'en faire ressortir les imperfections.

Mme Pelletier invite ses clients à s'inspirer sur la Toile, dans les magazines, et à lui faire part de leurs envies. Elle offre des consultations par Internet et au téléphone et se déplace pour des projets partout en province. Dans la moitié des cas, elle parvient à s'entendre avec ses clients sur les produits offerts à distance.

Mais attention, l'entreprise ne fait pas dans la production de masse : «Ce ne sont pas des matériaux standard.» Un hangar déconstruit ne permet pas de couvrir d'immenses surfaces de façon uniforme. Des changements de couleurs et de textures s'opèrent, il faut souvent jouer avec eux. Mme Pelletier ne se gêne pas pour proposer des idées différentes à ceux qui n'avaient d'yeux que pour le bois de grange gris intégral. Son équipe tente aussi de trouver des solutions pour «détourner les p'tits bouts des p'tits bouts», les retailles inévitables.

Les Matériauthèques demandent entre 3,50 $ et 7,50 $ du pied carré pour ses bois récupérés. L'entreprise s'occupe pour l'instant de la livraison des matériaux choisis. En déboursant un peu plus, les gens peuvent récupérer leur futur mur d'esprit ancestral avec pièces numérotées, selon les mesures fournies. Il ne reste qu'à assembler une fois à la maison.

Pour info : www.materiautheques.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer