La vie urbaine à son meilleur

La couleur des murs,  un beige sablé, a... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La couleur des murs,  un beige sablé, a été choisie  à la toute fin, en accord  avec celle du canapé modulaire.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À la place Royale, où ils demeurent, Jean et Virginie croisent chaque matin des touristes tout sourire qui dépensent des milliers de dollars pour admirer Québec. Leur ville, ils ont tout vendu pour s'y faire une nouvelle vie, même leur maison. Ils se sentent privilégiés.

Les meubles de la chambre principale sont les... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.0

Agrandir

Les meubles de la chambre principale sont les seuls rescapés de l'ancienne maison de Beauport.

Le Soleil, Patrice Laroche

La chambre de l'adolescente est éclairée et aérée... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.1

Agrandir

La chambre de l'adolescente est éclairée et aérée grâce à un puits de lumière.

Le Soleil, Patrice Laroche

Originaires de Montebello, mariés depuis 25 ans, Jean et sa femme, Virginie Grau, ont vécu quatre ans à Baie-Comeau avant de s'installer à Beauport, en 2005. Ils y ont élevé leurs deux filles. Puis ont eu envie de quitter la banlieue et leur décor champêtre. De s'inventer un autre mode de vie. De troquer les antiquités pour du mobilier contemporain.

Ils ont donc tout vendu, sauf les meubles de leur chambre. Beaucoup de leurs antiquités venaient de la famille de Jean. «Comme personne n'en voulait, elles ont fait le bonheur d'un cabinet de dentistes», relate-t-il. Avec la bénédiction de sa mère. Et l'accord de sa femme qui y était attachée sentimentalement. Pour Jean, ce fut un «exutoire».

Virginie et Jean ont emménagé il y a trois ans dans un appartement de la maison Robert-Paré, dans le Vieux-Québec. 

Aujourd'hui, ils jouissent des espaces d'une ancienne banque, qui leur fait penser à un loft de New York. Ils n'ont pas besoin de rideaux devant les belles fenêtres cintrées qui s'ouvrent sur la place Royale et qui révèlent les bateaux suspendus de Giorgia Volpe et la boîte vidéo de John Blouin, deux oeuvres éphémères des Passages insolites. Pour Jean et Virginie, c'est la vie urbaine dans ce qu'elle a de mieux à offrir.

Et tant pis s'ils n'ont pas de terrasse! Ils se sont aménagé un semblant de balcon dans le coin du salon, avec une table bistro et deux tabourets bleus. C'est très sympathique.

Miser sur le verre

La designer Virginie Grau a eu un coup... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.0

Agrandir

La designer Virginie Grau a eu un coup de foudre pour le tableau de Patrick Pépin et son fini texturé.

Le Soleil, Patrice Laroche

La cuisine était telle quelle quand le couple... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.1

Agrandir

La cuisine était telle quelle quand le couple a visité l'appartement. Elle bénéficie du puits de lumière.

Le Soleil, Patrice Laroche

Designer principale chez G4 architecture, Virginie a pris plaisir à créer ce nouveau nid. Inspirée par la carpette du salon, elle a choisi le bleu comme couleur d'accent. Pour intercepter la lumière, elle a misé sur le verre. «On a magasiné fort», résume Jean.

L'une des filles du couple a sa chambre dans ce grand appartement de 1400 pieds carrés. Elle a demandé à sa mère de lui faire un décor de style chalet. La pièce étant située au centre du logement, comme le vestibule, la cuisine et la salle de bain, la clarté diffuse et l'aération se fraient un chemin par un puits de lumière à ciel ouvert.

La vie en ville a ses irritants : la fréquence des camions à ordures, la musique de la place Royale, le stationnement à quelques pâtés de maisons. Mais se rendre au travail à pied, profiter de la richesse des activités culturelles et se délecter chaque matin des splendeurs de Québec, tout ça n'a pas de prix.

Une maison rénovée à temps pour le 400e

Vue de la côte de la Montagne, la... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 4.0

Agrandir

Vue de la côte de la Montagne, la maison Robert-Paré est de style Château. 

Le Soleil, Patrice Laroche

Sur la Place Royale, la maison Robert-Paré est... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 4.1

Agrandir

Sur la Place Royale, la maison Robert-Paré est la plus haute, directement en face de l'église Notre-Dame-des-Victoires.

Le Soleil, Patrice Laroche

La maison Robert-Paré a une façade qui donne sur la place Royale et sur l'église Notre-Dame-des-Victoires, et une seconde, sur la côte de la Montagne. À l'instar de tout le parc immobilier patrimonial du Québec, elle est la propriété de la Société de développement des entreprises culturelles, qui a pour mandat de protéger ce patrimoine et de le mettre en valeur. En 2006, le gouvernement du Québec a ainsi attribué une aide de 3,8 millions $ afin de soutenir la restauration de la maison Robert-Paré. Des travaux majeurs ont été effectués sur l'enveloppe extérieure du bâtiment, la toiture, les cloisons et les finis intérieurs, la plomberie, le chauffage et l'électricité. Amorcée dans les années 60, la restauration de la place Royale a pris fin avec celle de cette maison, en 2008, juste à temps pour le 400e anniversaire de Québec. Robert Paré avait construit sa première habitation à la place Royale, en 1653. La façade du bâtiment sur la côte de la Montagne est de style Château, elle est l'oeuvre de l'architecte Joseph-Ferdinand Peachy.

***

Invitez Le Soleil

Vous aimeriez nous faire découvrir votre maison? Communiquez avec nous par courriel et envoyez-nous quelques photos, nous pourrions aller faire un tour! Écrivez-nous à maison@lesoleil.com.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer