• Le Soleil > 
  • Maison > 
  • Déco 
  • > Le Bâton Rouge: image rajeunie et terrasse attenante au bar 

Le Bâton Rouge: image rajeunie et terrasse attenante au bar

Les luminaires évoquent des feux d'artifice.... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Les luminaires évoquent des feux d'artifice.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le restaurant Bâton Rouge vient de subir une double métamorphose: il est déménagé à l'extrémité ouest de Place Ste-Foy, sur le boulevard Laurier, à Québec, et il propose un design rajeuni dominé par un bar géant qui s'ouvrira, d'ici quelques jours, sur une terrasse de 120 places.

La veille de l'ouverture officielle, les employés ont... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.0

Agrandir

La veille de l'ouverture officielle, les employés ont été soumis à des séances de formation dans toutes les sections du restaurant.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Les fidèles des 15 dernières années risquent d'être surpris. «On ne voulait pas les négliger, mais il fallait s'actualiser», a expliqué Yves Beaudoin, vice-président du groupe D-Restos, propriétaire de trois Bâton Rouge (deux à Québec, un à Drummondville), de quatre Scores, de 12 Mikes, de deux Entre-Côte Riverin et du futur La Belle et La Boeuf, qui ouvrira sous peu, lui aussi à Place Ste-Foy.

Le nouveau Bâton Rouge a un permis de 425 places, mais il a été configuré pour accueillir 325 clients, sensiblement le même nombre que dans son ancien emplacement, à l'angle de l'avenue Lavigerie et du boulevard Laurier. Sa superficie est passée de 8400 pieds carrés à près de 10 000 pieds carrés. L'espace est maintenant plus aéré, plus lumineux, plus moderne.

Trois foyers à la vapeur d'eau comme celui-ci... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Trois foyers à la vapeur d'eau comme celui-ci créent une ambiance chaleureuse à l'entrée du resto gril.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

«Ce sera le fleuron de la chaîne», prévoit Yves Beaudoin qui a travaillé sept jours sur sept pendant trois semaines pour mener à bien ce déménagement. Il parle d'un investissement de 2,4 millions $.

Le restaurant a été fermé entre le 23 avril et il a rouvert le 10 mai. Tous les employés ont mis la main à la pâte pour les préparatifs. Ils étaient 45, ils sont désormais 90. Le 9 mai, ils étaient tous là dans leurs uniformes neufs, pour une «répétition générale» au cours de laquelle leurs proches leur servaient de clients cobayes. La fébrilité, la fierté et la bonne humeur étaient belles à voir.

Les luminaires se reflètent sur la surface du... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 3.0

Agrandir

Les luminaires se reflètent sur la surface du bar géant adossé aux fenêtres qui ouvriront sur la terrasse.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Le cellier constitue en lui-même un élément décoratif.... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 3.1

Agrandir

Le cellier constitue en lui-même un élément décoratif. Au fond, le mur végétal deviendra un point d'intérêt pour la section du resto aménagée dans le mail.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Le bar au coeur du restaurant

Le bar est au coeur du restaurant. Il est éclairé par des luminaires qui font penser à des feux d'artifice. Il est adossé au mur de fenêtres qui donnent sur le boulevard Laurier. Durant les beaux jours, elles s'ouvriront sur la terrasse de 120 places que le bar desservira naturellement puisqu'il la longe. Dans un coin, un piano à queue détermine l'espace scénique où se produiront des musiciens.

Jouxtant le bar, une section V.I.P. est réservée aux 18 ans et plus. Là, c'est un plafond piqué d'étoiles qui crée une ambiance cosy renforcée par des fauteuils confortables généreusement espacés autour des tables.

Un grand soin a été accordé à l'acoustique, et Yves Beaudoin assure que les clients s'entendront parler.

Le groupe D-Restos en a profité pour installer ses bureaux régionaux au sous-sol, niveau où se trouve l'entrée principale du restaurant. On y accède aussi par le centre commercial Place Ste-Foy pendant ses heures d'ouverture. La petite section isolée située du côté mail bénéficiera d'un éclairage soigné qui magnifiera le grand mur végétal, mentionne Yves Beaudoin.

À l'entrée, trois foyers à la vapeur joliment illuminés accueillent les clients et animent cet endroit stratégique du restaurant.

Le vice-président vise une augmentation de 50 % des ventes pour la prochaine année. L'attrait de la nouveauté y contribuera, croit-il. Mais le nouvel emplacement, à la jonction de trois centres commerciaux (Laurier, Place de la Cité et Place Ste-Foy), attirera bon nombre de «passants». Il évalue que 11 000 personnes par jour fréquentent ce haut lieu du magasinage.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer