• Le Soleil > 
  • Maison > 
  • Déco 
  • > Nouvelle boutique AU LOFT par Style libre: pour l'amour du changement 

Nouvelle boutique AU LOFT par Style libre: pour l'amour du changement

Pierre Paradis et Josée Ouellet avaient envie d'offrir... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Pierre Paradis et Josée Ouellet avaient envie d'offrir une literie différente, de belles lampes et des items qu'ils trouvaient difficilement à Québec dans leur travail de designers d'intérieur.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) En pénétrant AU LOFT, nouvelle adresse d'architecture et de décoration intérieure rue Saint-Vallier Est, le nez et les yeux sont charmés. Dans l'air flotte une odeur d'eau de linge, vaporisée pour défroisser draps et housses. Quant aux lits en démonstration, ils renvoient une douce marée de motifs, de textures et de couleurs.

Les propriétaires, Josée Ouellet et Pierre Paradis, avaient envie d'offrir une literie différente, de belles lampes et des objets qu'ils trouvaient difficilement à Québec dans leur travail de designers d'intérieur.

Leur duo - qui a déjà fait partie d'un trio - roule sa bosse depuis 1989 sous le nom de Style libre. Il a occupé un bureau avec vitrine sur l'avenue Maguire avant de déménager sur Belvédère, puis de se retrouver aujourd'hui dans le quartier Saint-Roch, entre l'hôtel Le Vincent et le bar Le Scanner.

AU LOFT par Style libre est ouvert depuis la mi-août, en toute discrétion en attendant le lancement officiel en octobre ou en novembre. Les commandes ne sont pas toutes rentrées, explique Josée Ouellet dans un mélange d'excitation et de fébrilité. On la rassure, sa boutique de 2200 pieds carrés en forme de pointe de tarte n'a rien d'inachevé et affiche déjà une belle maturité.

Depuis l'ouverture de la boutique il y a... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.0

Agrandir

Depuis l'ouverture de la boutique il y a un mois, Josée Ouellet a déjà changé trois fois les lits en présentation pour montrer différents assortiments.

Le Soleil, Patrice Laroche

La lampe Little People, d'un designer des Philippines... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 2.1

Agrandir

La lampe Little People, d'un designer des Philippines

Le Soleil, Patrice Laroche

Sonia Rykiel et Nina Ricci

Les présentoirs appuyés sur les murs de brique exposent des housses de couette, des coussins, des jetés. Des textiles raffinés signés Sonia Rykiel, Alexandre Turpault ou Nina Ricci vendus en exclusivité à Québec. 

La propriétaire, passionnée de literie, a un faible pour la collection américaine Pine Cone Hill d'Annie Selke dont les couleurs et les imprimés se font écho saison après saison. Pierre Paradis souligne que cette designer fait pousser des plants égyptiens en Inde, où elle a ses moulins pour fabriquer ses propres cotons écoresponsables. «Les gens sont très informés. Ils demandent d'où vient le coton, comment il est fait», remarque sa conjointe et partenaire d'affaires.

AU LOFT tient plusieurs gammes de produits. Des housses à 100 $, d'autres à plus de 1500 $. Mais il y a ce désir de garder des collections moins dispendieuses, insiste Josée Ouellet, convaincue aussi que quelques accessoires punchés peuvent relooker une literie plus abordable.

Elle affectionne particulièrement le lin, qui s'embellit à force de lavages, dit-elle. Après un passage dans la laveuse et la sécheuse, quelques vaporisations d'eau de linge suffisent à le défroisser. AU LOFT, on trouve ainsi les produits français Lothantique, un éditeur de parfums pour la maison depuis 1920.

Autrement, la boutique propose une panoplie de coussins colorés, graphiques, texturés, dont ceux de la marque de Québec Makabane, qui utilise notamment des matières recyclées. S'ajoutent des tapis tressés, des panaches et têtes d'animaux en papier mâché, quelques meubles choisis.

Côté éclairage, des luminaires classiques et industriels côtoient des modèles plus osés. Une copie de la lampe Gun du célèbre designer français Philippe Starck a suscité de vives réactions parmi les visiteurs, notent les propriétaires. D'où un petit livre explicatif laissé à côté pour désamorcer le malaise suscité à la vue de ce pied en forme de pistolet-mitrailleur. Dans un autre registre, un luminaire mural fait référence à une anémone de mer, et une sphère intitulée Little People fait danser de petits personnages autour de l'ampoule.

Au fond du local, une matériautèque sert au... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.0

Agrandir

Au fond du local, une matériautèque sert au travail de design d'intérieur.

Le Soleil, Patrice Laroche

Outre la literie, la boutique propose une panoplie... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 3.1

Agrandir

Outre la literie, la boutique propose une panoplie de lampes, de coussins, de tapis tressés et quelques meubles choisis.

Le Soleil, Patrice Laroche

Matériauthèque

Au fond du local, une matériauthèque sert au travail de design d'intérieur. Josée Ouellet assiste beaucoup son conjoint dans ses recherches et ses choix de couleurs. Pierre Paradis partage son temps entre des projets commerciaux et des projets résidentiels. Il a notamment travaillé pour les hôtels Best Western et l'hôtel Sépia. Dans le passé, le couple a aussi signé trois maisons Expo habitat.

Depuis un mois, les passants s'arrêtent AU LOFT à l'heure du midi et en finissant de travailler, vers 16h, remarquent les propriétaires qui en profitent pour avancer leurs dossiers. Ils apprivoisent le quartier et cet emplacement coup de coeur, non loin du secteur design de la rue Saint-Joseph.

AU LOFT par Style libre, 291, rue Saint Vallier Est, bureau 2, Québec, 418 688-3463Page Facebook AU LOFT

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer