Boulevard Champlain: la nostalgie illuminée

Les projections s'étalent sur environ 150 pieds et... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Les projections s'étalent sur environ 150 pieds et sur trois à quatre étages, montrant des images des années 1900 à aujourd'hui.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Jusqu'à la fin octobre, des façades du boulevard Champlain seront illuminées sous un nouveau jour, celui marquant le 30e anniversaire de la Coopérative du Quartier Petit Champlain. À l'honneur : architecture, festivités et nostalgie.

«J'aime pas vivre dans le passé, mais j'aime bien m'en rappeler», souligne Jocelyn Langlois, réalisateur-monteur chez Ciné-Scène et responsable du projet imaginé par la Coopérative.

Présentées depuis samedi dernier sur les façades des commerces Oclan, Cochon Dingue et Brin de folie du boulevard Champlain, les projections, s'étalant sur environ 150 pieds et sur trois à quatre étages, montrent des images des années 1900 à aujourd'hui et des personnages ayant marqué le quartier, le tout dans un décor coloré. 

«Il faut surtout retenir que c'est une projection festive qui rappelle les 30 ans de la Coopérative», explique M. Langlois. «C'est parfois ludique, parfois plus prenant», ajoute Carolanne Fournel, responsable du marketing à la Coopérative du Petit Champlain. L'objectif : «Informer, en même temps qu'émerveiller, précise-t-elle. Attirer l'attention et mettre un peu de magie...»

L'animation dure quatre minutes, et est projetée en boucle de la tombée du jour à 23h. Actuellement, la projection débute à 20h30, mais sera devancée au fil des semaines.

«L'idée était de faire quelque chose d'assez concis», explique Jocelyn Langlois, de chez Ciné-Scène, une entreprise de Québec spécialisée en création d'images. Les spectateurs sont ainsi invités à observer au passage les projections plutôt qu'à s'y installer pour un long moment. «C'est pas un spectacle comme le Moulin à images, c'est plus une décoration.»

N'empêche, Ciné-Scène a eu accès aux projecteurs utilisés par le Moulin à images pour sa propre projection. Ceux-ci sont installés sur le toit de l'édifice situé en face du 46, boulevard Champlain.

M. Langlois souligne que le résultat se voulait davantage divertissant qu'explicatif, bien qu'il ait choisi une «direction artistique» axée sur les personnages ayant habité et bâti le quartier Petit Champlain. «Parler de la fierté des gens qui ont fait la Coopérative.»

Défi technique

Et puisque la façade utilisée n'a pas énormément d'espaces de projection - elle est remplie de fenêtres et d'ornements -, le défi en a été tout un pour Ciné-Scène. Qu'à cela ne tienne, les reliefs de la façade sont devenus ses alliés,

M. Langlois allant même jusqu'à projeter certaines images à l'intérieur des fenêtres. «J'ai essayé d'utiliser l'architecture dans le scénario», indique-t-il. «L'équipe est intervenue dans les particularités de la façade», ajoute Mme Fournel.

«À l'écran, c'est une chose, mais quand on projette le tout sur la façade, c'est bien différent. On réalise que certaines choses ne marchent pas, mais on peut aussi avoir des belles surprises», indique M. Langlois. C'est le cas par exemple de détails architecturaux mis en valeur par leur illumination colorée.

Voilà pourquoi certaines modifications ont été faites dans l'animation depuis samedi dernier, première soirée de projection. «Au départ, j'avais fait presque huit minutes de noir et blanc. Ça ne marchait pas», explique Jocelyn Langlois. Pas de panique, d'autres illustrations, plus colorées, étaient déjà prêtes à être projetées. «Ça fait un mois qu'on travaille là-dessus.[...] Je m'étais préparé à plein de choses.»

Projection poétique... et politique

Une autre projection, plus verbale cette fois, orne cet été les murs du quartier Petit Champlain. Il s'agit de l'oeuvre Agora, présentée dans le cadre des Passages insolites.

Le concept est celui de la photographe et cinéaste Isabelle Hayeur. Elle a fait appel aux plumes des personnalités publiques Micheline Lanctôt, Normand Baillargeon, Lise Payette, Ianik Marcil, Marc-André Cyr, Véronique Laflamme et Mohamed Lofti, qui ont accepté de coucher sur papier leur vision du Québec de l'avenir «dans le contexte d'austérité et des politiques néolibérales que nous connaissons actuellement», explique l'artiste.

«C'est une oeuvre engagée à contenu politique. Elle s'inscrit dans mon parcours d'artiste de plus en plus engagée, de plus en plus politique.»

Les propos des sept personnalités, «à la fois poétiques et politiques», sont sobrement projetés en continu sur une falaise de la rue du Sault-au-Matelot ainsi que sur les façades de deux bâtiments adjacents.

«C'est une projection de textes. Pas du tout d'images, ce qui est tout nouveau pour moi. C'est la première fois que je fais ça», précise Isabelle Hayeur.

L'artiste raconte qu'elle a souhaité représenter le «sentiment d'urgence» qui nous habite, alors que «les choses sur le plan politique se détériorent à une vitesse phénoménale actuellement». Elle admet par ailleurs qu'il aurait été difficile de projeter des images complexes sur les façades utilisées. «Mais c'est une contrainte intéressante, parce que ça ouvre quelque chose de nouveau pour moi», conclut Mme Hayeur.

Du côté d'Exmuro arts publics, l'entreprise de Québec derrière Les passages insolites, on se réjouit de l'apport d'Isabelle Hayeur - aussi engagé soit-il - au projet. «Je ne voulais pas mettre que du ludisme», explique Vincent Roy, fondateur d'Exmuro. La projection de l'artiste est «quelque chose qui porte plus à la réflexion, qui est peut-être plus éditorial», admet M. Roy, mais elle n'en est pas moins pertinente dans l'exposition.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer