Guy Cauffopé: la pause du vagabond

Ce paquebot effilé orne le cabanon.... (Photo Guy Cauffopé)

Agrandir

Ce paquebot effilé orne le cabanon.

Photo Guy Cauffopé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Îles-de-la-Madeleine) Au mitan de la cinquantaine, Guy Cauffopé est devenu propriétaire d'une maison et d'une auto neuve pour la première fois de sa vie. «Avant, quand j'arrivais dans mon appartement, j'allais prendre une marche, raconte-t-il. Aujourd'hui, j'ai du gazon à tondre.»

L'artiste dessine et taille des corbeaux qui, de... (Photo Michèle LaFerrière) - image 1.0

Agrandir

L'artiste dessine et taille des corbeaux qui, de loin, ressemblent à s'y méprendre à des vrais. 

Photo Michèle LaFerrière

Il a été artisan du vitrail pendant 30 ans. «J'ai fait des églises, des 1 %, un peu de restauration», énumère ce natif de Sainte-Foy dont le père était chef cuisinier à Québec. «J'ai enseigné le vitrail - à des amateurs, c'était dur. J'ai été peintre en bâtiment à Montréal. J'ai eu un atelier de vitrail à Neuville.»

Il est venu aux Îles-de-la-Madeleine pour la première fois en 1999. À partir de 2001, il y a passé toutes ses vacances d'été, s'intégrant au point de se faire embaucher comme cuisinier à l'auberge Havre-sur-Mer de 2010 à 2012.

Décédée en 2013 à l'âge de 58 ans, sa soeur Louise lui a laissé un héritage qui a changé sa vie. Le voici donc propriétaire depuis l'automne d'une petite maison de Bassin, qu'il a acquise pour une bouchée de pain. «J'ai 100 000 pieds de terrain, deux ruisseaux et un balcon avec un escalier neuf», expose-t-il.

Il vient aussi de s'acheter une voiture, une Honda, précise-t-il, car c'était le seul concessionnaire des Îles ouvert le samedi matin. Pratique pour un homme qui travaille à des heures irrégulières, à la boutique Gourmande de nature, sur le chemin de l'Étang-du-Nord.

Mais le vrai métier de Guy Cauffopé, c'est artiste. Il dessine et taille des paquebots de métal effilés qui sont en vente à la boutique La Banquise du Golfe, sur le chemin de la Grave. «J'ai commencé ça en 1994, relate-t-il. Je faisais des cargos, parce que c'était ce que je voyais à Neuville.»

Quand il a découvert la découpe au laser, en 2005, il s'est mis à faire ses bateaux en série. Et comme il pouvait facilement multiplier les fenêtres grâce au laser, il s'est lancé dans la confection de paquebots élégants, de toutes dimensions.

L'hiver dernier, il s'est consacré à sa maison, repeignant les pièces, accrochant toutes les oeuvres qui dormaient dans des boîtes, s'aménageant un atelier digne de ce nom. Du vestibule bleu marine, à la bibliothèque rouge, en passant par les chaises recouvertes de loup-marin et les retailles de papier découpées et assemblées comme des carreaux de céramique, rien n'est banal chez Guy Cauffopé, à l'image de sa vie vagabonde.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer