Entrez!

De Limoilou... à Limoilou

Maude Ouellet rêvait de s'aménager un intérieur pâle.... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Maude Ouellet rêvait de s'aménager un intérieur pâle. Elle a recouvert son étagère IKEA avec une peinture de lait, qui laisse les noeuds du bois apparents.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) De Limoilou à Limoilou, Maude Ouellet a franchi des étapes emballantes : elle est passée du statut de locataire à celui de propriétaire. Et elle a troqué les meubles «éparpillés» offerts par tout un chacun pour du mobilier contemporain flambant neuf, pâle et tout en transparence.

Maude Ouellet a fait ériger un mur entre... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 1.0

Agrandir

Maude Ouellet a fait ériger un mur entre le salon et sa chambre, tout au fond.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Désiré, le chat himalayen, est bien intégré à... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 1.1

Agrandir

Désiré, le chat himalayen, est bien intégré à ce décor apaisant.

Le Soleil, Pascal Ratthé

La femme de 31 ans est installée depuis juillet dans un loft de l'édifice baptisé Le 18, en raison de sa situation dans la 18e Rue, à Québec, à deux pas de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus. Il s'agit de la phase III d'un complexe immobilier érigé là où se trouvait autrefois le couvent Mont-Thabor, dont il ne subsiste que la chapelle.

Maude Ouellet a acheté son condo sur plan. Et la réalité l'a mise en joie. Le grand balcon et les généreuses fenêtres la ravissent, mais pas autant que le mobilier neuf dont elle s'est fait cadeau en emménageant dans un chez-soi dont elle est propriétaire pour la première fois.

Que du beau

Il n'y a que du beau dans ce tout petit appartement qui serait un loft si elle n'avait choisi de faire élever un mur entre sa chambre et le salon. Mais comme il n'y a pas de porte, les deux espaces dialoguent grâce à l'unité de leurs meubles et de leurs accessoires. Tout y est blanc, crème et gris.

Incollable en design, Maude n'a pas hésité à acheter un canapé sectionnel massif, malgré l'exiguïté de la pièce. Mais pour alléger son intérieur, elle a joué avec la transparence, en insérant des chaises, des tables d'appoint et un luminaire qui s'effacent dans le décor. Pas question qu'une suspension vienne cacher la toile peinte par son ami Louis-David Létourneau-Gagnon.

Un autre copain, Philippe Chouinard-Asselin, lui a fabriqué une table avec du bois de grange dont la largeur des planches est en continuité avec les sections verticales de la toile. «Mes deux amis s'étaient parlé», a appris Maude.

Les livres et les souvenirs de voyage ont été intégrés avec goût. Ici, des poufs du Maroc; là, un vase du Panamá; sur un mur, des photos prises sur plusieurs continents. Et pour Barcelone, dont elle a perdu toutes les photos, elle a encadré une carte à la typographie moderne.

Sa chambre répand de la douceur et de la féminité, gracieuseté des coussins de fausse fourrure, de la carpette blanche, du pupitre lustré et d'une étagère ordonnée qu'elle a enduite d'une peinture de lait afin de ne pas camoufler le grain de son bois.

Au-dessus de son lit, Maude a fait une entorse à sa ligne directrice et suspendu une oeuvre que lui a léguée sa grand-mère paternelle, au cadre doré plutôt vieillot.

Maude Audet a quitté un appartement quelconque de Limoilou pour un loft neuf... de Limoilou. Elle a trouvé de la chaleur et des arbres au coeur d'un quartier qui ne cesse de l'enchanter.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer