Entrez!

Une déco inspirée par Jo Malone, parfumier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Moderniser sans dénaturer. Voilà le souhait des propriétaires de cette belle demeure classique de Sillery.

L'an dernier, ils se sont lancés dans un tourbillon de rénovations vouées à éclaircir et à aérer leur intérieur. S'est ajoutée une demande particulière : insuffler une note de Jo Malone, parfumier anglais dont les boutiques et les boîtiers se conjuguent en noir et crème.

Notre album photos

Au salon, l'influence est palpable. Moulures ébène, murs ivoire. Même le grand meuble de rangement sur mesure y fait écho, le pourtour des tiroirs a été encavé, puis peint en noir. Un résultat chic et frais qui fait honneur au travail de l'ébéniste Lammone Xayasomoloth.

Le séjour tire sa couleur des canapés turquoise trouvés chez MA. Les quatre fauteuils simples «permettent de changer la configuration du salon», explique Stéphanie Dion, spécialiste en aménagement intérieur qui a été mandatée par son frère et sa belle-soeur, les propriétaires. 

Maison «pratique»

À l'origine, explique-t-elle, les pièces à vivre étaient situées à l'avant de la maison. Elle a modifié l'organisation pour les ramener à l'arrière et offrir aux occupants plus d'intimité. «La maison, on l'a surtout rendue plus pratique.»

En façade, elle présente le couloir des «services» dissimulés derrière des portes coulissantes. Une jolie salle d'eau, une salle de lavage et «ce qu'il nous faut aujourd'hui : un walk-in d'entrée». Au bout de l'allée, un magnifique cheval sur toile signé Jeska se cabre avec panache. Rien n'est laissé au hasard.

En levant les yeux depuis le vestibule, on remarque un escalier revisité, avec une nouvelle main courante et des barreaux en fer forgé dénichés chez Canac. Tout en haut, Stéphanie Dion a répondu à une autre commande, celle de faire un plafond à faux caissons. Sa belle-soeur le voulait au salon, «mais il faut une bonne hauteur de plafond pour que l'effet soit là», indique la spécialiste.

Dans un tout autre style, le plafond de la cuisine est composé de lambris. Il était «très magané», mais, en le rafraîchissant, Stéphanie Dion a réussi à lui offrir une seconde vie. «Il donne de la chaleur à la cuisine moderne.»

La cuisine, une création d'Armoires & Boiseries Rousseau, a été la «phase 1» des travaux. Stéphanie Dion a composé avec cette pièce pour ensuite créer tout autour, sans s'empêcher d'abattre des murs. Ce qu'elle a fait pour ouvrir sur la salle à manger. Elle a conçu un coin-repas glamour dont le point focal est une banquette en velours noir signée Concept Genesys. «Ça glisse moins bien que la cuirette pour s'y asseoir, mais c'est plus élégant», dit-elle.

Motif géométrique

À l'étage, on sent le «trip papier peint» de la propriétaire et de son penchant pour le motif géométrique. Une touche argentée pour le couloir, puis une teinte ocre pour la chambre principale. Celle-ci compte une double penderie, autre réalisation de Lammone Xayasomoloth, qui sert d'un côté d'armoire à chaussures et de l'autre, de bac à linge sale.

La céramique de la salle de bain attenante imite le marbre. «Parce que le vrai marbre est poreux et demande trop d'entretien, il faut le sceller chaque année.»

Quant à la salle de bain des enfants, une soeur et son frère, elle est compartimentée, pour permettre à la demoiselle de la maison de prendre sa douche sans monopoliser tout le reste.

Ce projet familial, «c'est le plus grand "tant qu'à y être" que j'ai eu», dira Stéphanie Dion. D'un simple sablage des planchers, avec de nouvelles salles de bain, les propriétaires ont finalement décidé de tout revoir. Au sol, des planches de six pouces de largeur en noyer noir distillent une harmonie entre les pièces des deux niveaux et leur donnent un ton chaud.

«Tant qu'à y être...»

«Tant qu'à y être», ventilation, plomberie et électricité ont aussi été refaites presque en totalité dans cette demeure de 45 ans. Le chantier a duré trois mois l'an dernier. Pendant les travaux, les propriétaires et leurs deux enfants ont eu la chance d'aller loger chez les grands-parents partis en Floride.

Résultat : la maison est aujour-d'hui plus claire, plus aérée, plus fonctionnelle, confirme la propriétaire, arrivée en fin d'entrevue et «aussi élégante que sa maison», glissera Stéphanie Dion. 

Ne reste plus qu'à attaquer la terrasse et le jardin, une dernière phase qui promet d'être aussi inspirée et réussie.

Pour joindre Stéphanie Dion: 418 261-5831

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer