Pistes de solution pour se marier sans se ruiner

Kim Ahonoukoun, présidente de KA Mariage... (Photo Jonathan Robert)

Agrandir

Kim Ahonoukoun, présidente de KA Mariage

Photo Jonathan Robert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Comment se marier sans se ruiner? Les pros ont plusieurs pistes de solution à cette grande question.

Une idée toute simple et économique : une corde... (Photo Valérie Busque (Emmanuelle Poirier Mariages & Événements)) - image 1.0

Agrandir

Une idée toute simple et économique : une corde à linge pour y accrocher des conseils aux mariés. 

Photo Valérie Busque (Emmanuelle Poirier Mariages & Événements)

D'abord, réduisez votre liste d'invités, suggère l'organisatrice de mariages et d'événements Emmanuelle Poirier. Ensuite, pourquoi ne pas faire un mariage sous forme de cocktail dînatoire? Dans la même veine, une table sucrée avec des cupcakes à 4 $ l'unité sera plus économique qu'un gâteau de noces à 15 $ la pointe, poursuit la spécialiste qui fait des projets pour tous les budgets.

Côté déco, elle recommande de trouver une salle qui a déjà l'ambiance recherchée pour éviter de tout devoir créer. Tenir la cérémonie sur le même site que la soirée est aussi avantageux. Aux tables, Emmanuelle Poirier propose d'alterner candélabre et fleurs, ce qui donne en plus une autre dimension à la pièce. 

Kim Ahonoukoun, présidente de KA Mariage qui oeuvre à Québec et à Montréal, adore IKEA pour acheter ses bougies, ses lanternes, ses guirlandes lumineuses. Elle souligne qu'il y a de beaux papiers au Bureau en Gros. Pour les invitations, elle renvoie notamment au site theknot.com, qui donne plein d'idées et de trucs. Il y a même moyen de tout envoyer et recevoir en ligne (faire-part et réponses), par souci d'économie et d'écologie.

Que pense-t-elle du «faites-le par vous-même»? «Les images sur Pinterest, c'est parfois compliqué à reproduire. Une mariée, tu veux qu'elle travaille le moins possible.» Par ailleurs, elle a déjà créé des assignations de place à partir de petites fioles trouvées au Dollarama qu'elle a remplies de lavande et auxquelles elle a attaché une petite corde avec le nom de la personne. Pour un résultat charmant et à petit prix.

Coûteux chapiteau

Est-ce moins cher de célébrer à la maison et sous chapiteau? «C'est en vogue, mais ça demande un gros budget», prévient Kim Ahonoukoun, qui se spécialise dans les projets haut de gamme. Pour une réception de plus de 120 personnes, elle estime que la facture du mariage sous chapiteau grimpera à 60 000 $, 70 000 $. «Mais en y entrant, on ne peut pas dire que c'est un mariage dans une tente.»

À la maison ou sous chapiteau, c'est pas mal plus compliqué, lance Emmanuelle Poirier. «Les gens ne sont pas équipés pour ça.» Il faut donc se tourner vers la location de tables, de chaises, du chapiteau, du plancher, des toilettes portatives, penser à l'électricité, à la génératrice... «Ça demande une bonne organisation.»

Dans un article intitulé «Se marier sans se ruiner», Sélection du Reader's Digest indiquait en tout premier lieu qu'un organisateur de mariage peut permettre de réaliser des économies substantielles.

Sans surprise, les deux expertes interrogées par Le Soleil ont confirmé et expliqué pourquoi. 

«Avec les relations qu'on a développées avec le temps, les fournisseurs vont en mettre un peu plus pour nos clients», indique Kim Ahonoukoun. 

Et ultimement, l'organisatrice va respecter le budget établi par le couple. «On les garde sur la route. Quand tu fais tout tout seul, tu ne surveilles pas tes dépenses, tu n'as pas de plan. Nous, on réfère les gens à des professionnels de confiance qui pour tel budget, ne proposeront pas des orchidées à 50 $ la branche. Les clients sont mieux guidés.»

Emmanuelle Poirier souligne que la méconnaissance peut coûter cher. «Prenons l'exemple d'un mauvais choix de salle. Les futurs mariés tombent amoureux d'une salle à 4000 $, mais ils ne connaissent pas celle à 1000 $, qui offre la même ambiance.»

Une bonne gestion, une foule d'idées, de trucs et de conseils en ligne droite avec l'idée de départ, voilà ce qu'apporte un organisateur de mariage. Quant à la tarification, chacun propose différents forfaits, allant d'une consultation de quelques heures au suivi clés en main sur 18 mois. 

À ce propos, tous les couples ne prévoient pas leur mariage des mois, voire des années à l'avance, confirme Emmanuelle Poirier. «Il faut toutefois savoir que les meilleurs fournisseurs sont réservés à l'avance. Plus près de la date, on trouve toujours, mais le client a alors moins de choix.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer