Comment choisir un fini de peinture?

Le trafic et la quantité de lumière que... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le trafic et la quantité de lumière que l'on prévoit dans la zone à peindre sont de bons guides pour choisir un fini de peinture.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Laurie Richard</p>

(Québec) Le choix d'un fini de peinture se fait en évaluant le trafic ainsi que la quantité de lumière que l'on prévoit dans la zone à peindre.

On remarque en magasin, normalement, quatre types de finis pour la peinture intérieure comme extérieure.

Il y a tout d'abord le mat, le fini le moins lustré de tous. On suggère la peinture mate dans les chambres à coucher d'adultes ou dans un salon, indique Steven Vetrone, directeur du magasin Home Depot du quartier Saint-Henri à Montréal. En fait, ce fini est celui qui se lave le moins bien; on le réserve donc aux endroits où on ne touchera pas les murs. Pas une bonne idée pour une salle de jeux d'enfant, par exemple.

«Si vous avez un mur imparfait, on suggère une couleur mate parce que ça va cacher un peu les imperfections», explique M. Vetrone. Une couleur lustrée les ferait ressortir. On utilise ce fini pour les plafonds, la plupart du temps. Les galons de peinture à plafond sont identifiés comme tels pour simplifier la vie des consommateurs, note M. Vetrone.

Passe-partout

On trouve ensuite sur les étagères le fini coquille d'oeuf. Légèrement plus lustré que le fini mat, il peut être utilisé partout dans la maison, ce que font plusieurs proprios, remarque M. Vetrone. «Il ne reflète pas la lumière beaucoup et il est quand même facile à laver», ajoute-t-il.

Vient ensuite le fini satiné ou semi-lustré. L'appellation peut varier selon les marques. Ce fini est tout indiqué pour les salles de bain, une entrée ou un couloir: il reflète la lumière un peu plus et il se lave bien. Il s'agit par ailleurs d'endroits où les gens risquent de s'appuyer au mur plus souvent. C'est également un bon choix pour les portes intérieures, soulève M. Vetrone.

Finalement, on peut se procurer de la peinture au fini lustré ou brillant, selon la marque. Les fabricants la proposent pour les endroits plus sombres, puisqu'elle reflétera beaucoup la lumière. Dans un sous-sol, par exemple, ou même un garage, pour sa facilité d'entretien. M. Vetrone indique que son usage est moins courant sur les murs de résidences puisque l'effet est éclatant, voire agaçant, dit-il. Toutefois, on l'utilise dans les bureaux, pour créer un effet pop!

À la maison, il est avisé de l'employer sur les moulures, les plinthes et les cadres de porte : ce fini est le plus facile à épousseter et à laver.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer