Quelque chose d'invitant

L'immense table réfectoire récupérée dans une maison de... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

L'immense table réfectoire récupérée dans une maison de Lévis vient du Collège de La Pocatière. «Mon père a mangé là-dessus ! Quand il l'a vue, il l'a reconnue», raconte le propriétaire.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partager

Sur le même thème

(Québec) Depuis la rue, de jour comme de soir, cette maison de coin du quartier Montcalm irradie. Les décorations de Noël, de grosses boules de rotin, du sapinage, du ruban broché, savamment assemblés et illuminés, donnent à l'endroit une touche traditionnelle et moderne. Et, surtout, l'envie de découvrir l'intérieur. Le Soleil s'est en quelque sorte invité.

Décoration éclectique au salon avec un canapé de... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 1.0

Agrandir

Décoration éclectique au salon avec un canapé de chez Mà, un pouf de style indien que les filles adorent, un beau sapin, une oeuvre au mur achetée chez Bombay, reproduction d'un artiste qui fait de la céramique...

Le Soleil, Pascal Ratthé

Brique impeccable, escalier de façade en bois et en métal, porte noire distinguée accueillent le visiteur avant même que les propriétaires, Ronald et Marie-Maud, nous fassent entrer. Dans cette demeure complètement renippée, il y a toujours du monde, apprendrons-nous plus tard d'amis de passage.

Heureusement, l'immense table réfectoire de la salle à manger est parfaite pour recevoir. Elle provient du Collège de La Pocatière. Celle-ci étant récupérée dans une maison de Lévis, son passé l'a vite rattrapée. «Mon père a mangé là-dessus! Quand il l'a vue, il l'a reconnue», raconte Ronald. Marie-Maud voulait y accoler des chaises modernes pour contraster, mais n'a pas eu le temps.

Au rez-de-chaussée, l'immense pièce à aire ouverte est encadrée de murs de brique. La seule chose d'origine qui reste, d'ailleurs. «On a tout refait. Des planchers au plafond. C'est une maison neuve dans une vieille maison», illustre Ronald, qui travaille dans la rénovation et la reconversion d'immeubles.

Le couple a acheté cette demeure de 1910 il y a cinq ans. Après avoir investi temps et argent, il a décidé d'y emménager en 2009 avec ses deux filles, aujourd'hui âgées de quatre et huit ans.

La famille occupe les trois étages. «Anciennement, il y avait un salon de coiffure en bas», indique Marie-Maud. C'est dorénavant la salle de jeu des enfants et le «débarras de jouets». Il y a aussi la dépense et la buanderie. Et la «salle de bain du gars», une jolie pièce avec sa douche en verre, son mur jaune citron, son comptoir en béton couleur «Montréal». Le couple vient d'ailleurs de la métropole. C'est le seul endroit de la maison où l'on trouve de la céramique (chauffante) au sol.

Partout ailleurs, les propriétaires ont opté pour un plancher en chêne, texture brossée Serengeti de Preverco. Un mariage chaud avec la brique omniprésente. Et pour ajouter au tout un peu de piquant, une cuisine rouge... faite sur mesure à partir d'un batteur sur socle KitchenAid rouge!

L'ébéniste de Lévis Anthony Roy s'est chargé des armoires épurées. Les comptoirs sont en béton. Les quatre luminaires ronds qui surplombent l'îlot ont été choisis avec une designer de chez Multi Luminaire.

Décoration éclectique au salon avec un canapé de chez Mà, un pouf de style indien que les filles adorent, un beau sapin, une oeuvre au mur achetée chez Bombay, reproduction d'un artiste qui fait de la céramique, un vieux fauteuil qui sera remplacé par une chaise Barcelona...

Ici et là, des miroirs avec cadres travaillés illuminent la brique.

Ronald a lui-même dessiné l'escalier qui monte à l'étage. Là-haut, la chambre que partagent les demoiselles est bien sûr rose, jouxtée à un tambour vert lime qui sert de salle de jeux.

Tout le reste de la maison prend plutôt des tons de gris. Comme la chambre principale, intéressante avec sa forme irrégulière et sa baie vitrée qui offre une vue sur Montcalm. Marie-Maud précise qu'ils ont fait concevoir les garde-robes.

La salle de bain tourne autour d'un grand bain autoportant de chez Thalassa. Dans la douche, une céramique grise s'étire à l'horizontale. Le comptoir de béton se teinte ici de vert. Les meubles sont signés du même ébéniste qu'à la cuisine.

Si la saison ne permet pas de l'apprécier, la grande terrasse qui surplombe le garage double est non négligeable. «C'est un monde à part l'été», glisse la propriétaire en jetant un coup d'oeil reconnaissant par la fenêtre.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer