Quatre cents crèches, 400 histoires

C'est Aline Chrétien qui a donné cette crèche... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

C'est Aline Chrétien qui a donné cette crèche palestinienne de nacre à Hélène Bhérer-Pelletier.

Le Soleil, Erick Labbé

Partager

(Québec) Hélène Bhérer-Pelletier possède quelque 400 crèches qu'elle est en train de photographier une par une pour les répertorier enfin. À sa mort, elle les léguera au fonds baptisé en son honneur, dans un geste altruiste fait au nom du patrimoine de Québec.

Mme Bhérer-Pelletier est la veuve de Jean Pelletier, qui fut maire de Québec entre 1977 et 1989, puis chef de cabinet du premier ministre canadien Jean Chrétien entre 1993 et 2001. Il a beaucoup voyagé et rarement est-il revenu à la maison sans une crèche pour Hélène.

Cette oeuvre signée Berthe Simard a appartenu à... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 2.0

Agrandir

Cette oeuvre signée Berthe Simard a appartenu à Gabrielle Roy.

Le Soleil, Erick Labbé

Elle a déjà compilé trois albums de photos. En les feuilletant, elle énumère de mémoire le pays d'origine de chaque crèche, ses matériaux et, souvent, le nom de son concepteur. En voici une pas piquée des vers : tout en nacre, elle vient de Palestine et lui a été offerte en l'an 2000 par son amie Aline Chrétien.

Hélène Bhérer-Pelletier possède aussi la crèche de Gabrielle Roy, qui avait été confectionnée par son amie Berthe Simard, de Petite-Rivière-Saint-François. Le mari de la célèbre auteure, le Dr Marcel Carbotte, l'a cédée à la collectionneuse lors de l'inauguration de la bibliothèque qui porte le nom de sa femme. Quatre cents crèches, 400 histoires.

L'artiste espagnol Lladro a créé une crèche dans... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 3.0

Agrandir

L'artiste espagnol Lladro a créé une crèche dans laquelle Jésus est nu.

Le Soleil, Yan Doublet

La dame s'émeut de l'interprétation que font les artisans de la Nativité. Elle s'émerveille de leur créativité et des matériaux qu'ils utilisent : cristal de Svarowski, laine, étain, perles, bronze, paille, fibre de palmier, oeuf d'autruche. Elle savoure ce contact avec la culture de tous ces pays unis par le mystère de la naissance de Jésus.

En s'arrêtant dans une boutique dont elle est une habituée, elle s'est récemment désolée de constater qu'on n'y vendait plus de crèches. «Il y avait juste des rois mages», a-t-elle observé. Elle s'est alors demandé si les accommodements raisonnables avaient joué un rôle dans cette offre à la baisse.

Hélène Bhérer-Pelletier s'émeut de l'interprétation que font les... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 4.0

Agrandir

Hélène Bhérer-Pelletier s'émeut de l'interprétation que font les artisans de la Nativité.

Le Soleil, Yan Doublet

Classification

Hélène Bhérer-Pelletier conserve toutes ses crèches dans des boîtes classées selon un code qui réfère à leur année d'achat et au nombre de personnages. Chaque année, elle en prête deux à la Maison Michel-Sarrazin.

L'Institut canadien de Québec a créé le Fonds Hélène-Bhérer-Pelletier pour accueillir les crèches offertes par la dame. D'autres iront l'enrichir bientôt, comme le prouvent les caisses qui s'empilent dans l'entrepôt de Mme Bhérer-Pelletier. Cette collection est un trésor auquel on n'a pas fini de s'abreuver.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer