• Le Soleil > 
  • Maison > 
  • Architecture 
  • > Le pavillon d'accueil du Parlement de Québec salué par l'Institut royal d'architecture 

Le pavillon d'accueil du Parlement de Québec salué par l'Institut royal d'architecture

L'agora sera dotée de pentes douces et de... (Fournie par Provencher_Roy)

Agrandir

L'agora sera dotée de pentes douces et de courbes simples. Elle est dominée par un oculus géant à travers lequel les visiteurs pourront observer la tour centrale de l'Assemblée nationale.

Fournie par Provencher_Roy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le consortium québécois GLCRM et Provencher_Roy a reçu le Prix du mérite 2016 pour le pavillon d'accueil de l'Assemblée nationale du Québec. Décerné par l'Institut royal d'architecture du Canada, cet honneur salue «les projets architecturaux d'exception en phase de conception».

Les travaux majeurs actuellement en cours devant l'hôtel du Parlement, siège de l'Assemblée nationale du Québec, érigé au coeur de la ville de Québec, ne seront pas terminés avant 2019. Ils consistent en l'ajout d'un pavillon d'accueil souterrain. Il sera glissé sous les escaliers existants, puis relié à une petite construction avec ascenseur situé dans la cour intérieure, qui permettra d'accéder aux étages supérieurs. La superficie de cet agrandissement totalisera 5100 mètres carrés. 

«Le paysage patrimonial et la lecture de l'hôtel du Parlement» seront préservés, a expliqué Matthieu Geoffrion, architecte associé chez Provencher_Roy, sur le site spécialisé V2com.

Cette vue montre la structure souterraine du futur... (Stephane Brugger) - image 2.0

Agrandir

Cette vue montre la structure souterraine du futur pavillon d'accueil.

Stephane Brugger

Les lieux avaient besoin d'une revitalisation. Dans sa proposition, le consortium a répondu à trois objectifs : augmenter les séances de commissions parlementaires, donner aux citoyens un plus grand accès à l'Assemblée nationale, et actualiser les systèmes de sécurité.

«L'entrée du pavillon d'accueil invite le public à se rapprocher de la façade», lit-on sur V2com. Elle devient «le point de départ d'une longue rampe», le long de laquelle sont distribués les espaces de sécurité, d'accueil, de sécurité et de pédagogie, ainsi que les salles de commissions. Ils s'articulent autour d'une agora publique qui sert d'espace central.

Dominée par un oculus géant, et constituée de «pentes douces» et de «courbes simples», l'agora contraste avec les autres lieux de l'Assemblée nationale. Elle se positionne «en tant qu'espace rassembleur» et devient une «référence à la première forme de démocratie».

Caractère symbolique

Le pavillon d'accueil souterrain sera glissé sous les... (Fournie par Provencher_Roy) - image 3.0

Agrandir

Le pavillon d'accueil souterrain sera glissé sous les escaliers existants.  

Fournie par Provencher_Roy

Le Prix du mérite souligne «l'importance de créer des bâtiments qui s'adaptent au contexte social et à la trame urbaine, qui répondent avec discernement et créativité aux besoins du client, qui présentent une structure intéressante et qui sont sensibles aux notions de développement durable».

Les architectes devaient relever le défi de «moderniser les infrastructures de l'Assemblée nationale du Québec tout en respectant le caractère hautement symbolique du bâtiment» conçu par Eugène-Étienne Taché. «Sa façade qui retrace l'histoire du Québec est une des rares au monde à être composée d'un narratif iconographique.» Il fallait qu'elle demeure exposée aux regards, d'où la création d'un pavillon d'accueil souterrain.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer