Vos édifices préférés: l'église Saint-Charles

L'église Saint-Charles de Limoilou est fermée depuis quatre... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'église Saint-Charles de Limoilou est fermée depuis quatre ans.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un musée, une église, une tour d'habitation, un monument ancien... Chaque semaine cet automne, nous vous présentons l'édifice préféré d'un lecteur et l'explication de son coup de coeur. Vous voulez nous faire part du vôtre? Écrivez-nous à maison@lesoleil.com
Nous vous dévoilerons ses secrets.

Suggéré par Gilles Gallichan, de Sainte-Pétronille : Une église incarne parfois l'esprit et l'histoire d'un quartier; c'est le cas de celle de Limoilou située sur la 8e Avenue, à la hauteur de la 5e Rue. Elle est fermée depuis quatre ans et on lui cherche maintenant une nouvelle vocation. Mon édifice préféré de Québec est donc un monument dont l'avenir est incertain.

Une signature emblématique de Limoilou

Le lecteur qui a identifié l'église Saint-Charles de Limoilou comme son édifice préféré, Gilles Gallichan, est historien. Il s'est engagé auprès de la Société d'histoire de Limoilou à rédiger un livre sur elle. Il a déjà fait ses recherches dans les journaux, Le Soleil, notamment, ainsi que dans les archives de la Ville de Québec et des Capucins. Il nous en a livré un condensé que nous reproduisons ici.

Construite en 1897 selon les plans de l'architecte David Ouellet, l'église Saint-Charles de Limoilou a brûlé une première fois en 1899 et a été reconstruite l'année suivante. La paroisse a été prise en charge par les Pères capucins en 1902, alors que Limoilou n'était qu'une modeste banlieue aux portes de Québec. L'annexion à la capitale, en 1910, et le lotissement des rues par la Quebec Land Company ont inauguré le développement rapide du quartier. 

En 1916, un autre incendie a frappé l'église, mais elle s'est relevée grâce à l'énergie des Limoulois et des capucins qui ont rebâti une nouvelle église monumentale, oeuvre de Joseph-Pierre Ouellet. Au fil des ans, elle s'est embellie de vitraux (on en compte 53) dus à Wallace Fisher, de la Maison B. Leonard de Québec, et à Guido Nincheri. Ce dernier est aussi l'artiste qui a peint le magnifique plafond du choeur de l'église. On y admire des marbres italiens sculptés de la maison Daprato qui a fourni le maître autel, la balustrade et la chaire. Les boiseries de Lauréat Villeneuve, le célèbre ébéniste sculpteur de Saint-Romuald, sont remarquables. Les tableaux du chemin de croix proviennent de Munich et sont l'oeuvre du peintre alsacien Martin Fueurstein. Le baptistère, de l'architecte Henri Tremblay, a été primé à un concours international à Rome en 1950.

L'église Saint-Charles est une des très belles églises de Québec et elle a marqué les grandes heures du quartier Limoilou. On y a organisé de grands rassemblements ouvriers, des manifestations d'anciens combattants. Son carillon a salué la victoire des Alliés en 1945. On y a célébré des funérailles de personnages connus, dont le poète du quartier Sylvain Lelièvre, en mai 2002. Plus qu'une simple église, Saint-Charles est un repère et un symbole pour le quartier dont elle est une des signatures emblématiques. 

Actuellement, le groupe Espaces d'initiatives travaille à une requalification de l'édifice pour y développer des espaces multifonctionnels intégrés au milieu qui permettraient de redonner vie à l'édifice et de protéger sa valeur patrimoniale, artistique et architecturale. Pour plus d'informations : http://espacesdinitiatives.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer