Le campus Notre-Dame-de-Foy classé patrimonial

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À «50 ans bien sonnés», le campus Notre-Dame-de-Foy est classé «patrimonial» par le gouvernement du Québec. Mais l'établissement privé crie famine et demande des fonds étatiques pour préserver ses bâtiments et rester à flot.

Construit entre 1963 et 1965, le collège est un legs de cinq communautés religieuses de frères. On l'appelait alors l'École normale Notre-Dame-de-Foy.

À la suite de la grande réforme du système d'éducation de la Révolution tranquille, il est devenu le premier établissement collégial privé du Québec en 1967.

Les bâtiments ont été imaginés par l'architecte Jean-Marie Roy alors qu'il avait 35 ans. Plantés en pleine campagne, ils sont un exemple d'architecture et d'urbanisme modernes.

«C'est une première dans la région de Québec où on fait un classement de patrimoine moderne», explique le député de Louis-Hébert, Sam Hamad, porteur de la nouvelle.

Le directeur du campus Notre-Dame-de-Foy, Guy Dufour, est évidemment aux anges. «À 50 ans bien sonnés, le campus présente un indéniable intérêt patrimonial pour ses valeurs historique, urbanistique, paysagère et architecturale.»

Préservation

Le nouveau statut permettra selon lui de préserver le site de quelque 5,5 millions de pieds carrés tel qu'il est. Un campus immense qui témoigne de la vitalité des congrégations religieuses au début des années 1960 et de leurs pronostics de croissance. «Toutes les communautés étaient alors au plus fort de leur expansion. [...] Les communautés extrapolaient la situation qu'elles connaissaient.»

Guy Dufour remarque cependant que les finances de la corporation sont difficiles après 5 années de coupes imposées par l'État. «Comment passer sous silence les compressions successives des subventions du ministère de l'Enseignement supérieur qui fragilisent indûment cette institution la repoussant dans ses derniers retranchements pour arriver à survivre.»

Profitant de la présence du député local Sam Hamad - résidant de Saint-Augustin - et des médias, il a lancé un appel à l'aide. «Ce collège aujourd'hui se retrouve face à l'adversité dans la plus grande indifférence de tous ceux qui ont été sensibilisés à sa situation, à une exception près celle du ministère de la Culture et des Communications.»

Jean-Marie Roy a hérité de la coordination des... (tirée du livre Jean-Marie Roy architecte) - image 2.0

Agrandir

Jean-Marie Roy a hérité de la coordination des deux campus intercommunautaires de Saint-Augustin, dont il a conçu sept bâtiments. Sur la photo, le campus de l'école normale Notre-Dame-de-Foy et ses résidences construites en hauteur, 1965.

tirée du livre Jean-Marie Roy architecte

«Le campus Notre-Dame-de-Foy est un organisme à but non lucratif qui mériterait une attention toute particulière du ministère de l'Enseignement supérieur», dit-il. «La reconnaissance patrimoniale est un élément permettant d'aborder la pérennité d'un bâtiment. Maintenant, il faudra regarder les formes de soutien à accorder à l'institution afin de lui permettre de poursuivre sa mission. Il s'agit là du plus grand défi du campus Notre-Dame-de-Foy.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer