Une maison qui prend son envol à Cap-à-l'Aigle

Le salon, à l'étage, s'avance en porte-à-faux au-dessus... (Adrien Williams)

Agrandir

Le salon, à l'étage, s'avance en porte-à-faux au-dessus du vide et pointe vers le fleuve.

Adrien Williams

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La firme de Québec Bourgeois/Lechasseur architectes présente sa nouvelle construction : une maison de Cap-à-l'Aigle, dans Charlevoix, qui s'ouvre sur le fleuve et qui se démarque par son implantation au sol en forme de «V». On dirait qu'elle prend son envol.

Immense, elle est érigée sur deux niveaux. Le salon, la terrasse, la cuisine, la salle à manger et la suite principale sont situés en haut. Au niveau inférieur se trouvent un second séjour, ainsi qu'une aile consacrée aux invités au-dessus de laquelle a été aménagée une grande terrasse.

L'entrée offre une vue spectaculaire sur la piscine... (Adrien Williams) - image 2.0

Agrandir

L'entrée offre une vue spectaculaire sur la piscine de béton et sur le fleuve.

Adrien Williams

L'entrée est en bas, à la jonction des deux branches du «V». Elle offre une vue spectaculaire sur l'immense piscine de béton à travers une fenêtre carrée pleine hauteur, au sud, qui encadre aussi le fleuve et la ville de La Malbaie.

L'entrée est protégée par l'étage qui s'avance en... (Adrien Williams) - image 3.0

Agrandir

L'entrée est protégée par l'étage qui s'avance en porte-à-faux au-dessus d'elle.

Adrien Williams

À l'extérieur, l'entrée est protégée par l'étage qui s'avance en porte-à-faux au-dessus d'elle.

La suite se trouve au niveau supérieur, comme en retrait dans la forêt.

Du côté du Saint-Laurent, à l'intérieur du «V», la maison est dotée de longues façades vitrées. Mais de la rue, camouflée par les arbres, elle se fait discrète.

Les longues façades vitrées donnent des points de... (Adrien Williams) - image 4.0

Agrandir

Les longues façades vitrées donnent des points de vue sur le fleuve et sur la ville de La Malbaie.

Adrien Williams

Les deux volumes de la maison sont parés de bois grisâtre. Les façades en retrait et celles protégées par les débords de toit sont recouvertes de cèdre de l'Ouest. Cette essence de bois chaleureuse est aussi utilisée sur les plafonds, accentuant l'effet de prolongement de l'intérieur vers l'extérieur.

La résidence a été baptisée Altaïr, qui réfère à l'étoile la plus brillante de la constellation de l'Aigle et qui signifie «aigle en vol».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer