Une transformation signée Thibault

Pierre Thibault s'est laissé séduire par Catherine et Daniel, un couple... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pierre Thibault s'est laissé séduire par Catherine et Daniel, un couple installé dans Sillery dans une maison canadienne de 1974. Pour la première fois de sa carrière, l'architecte a relevé pour eux le défi d'une transformation en pleine ville.

La maison a conservé son parement de pierre... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 1.0

Agrandir

La maison a conservé son parement de pierre d'origine, mais ses fenêtres et sa porte d'entrée ont été changées.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

De cette résidence somme toute jolie, mais cloisonnée comme l'étaient la plupart des maisons de cette époque, Pierre Thibault n'a gardé que la piscine et les murs extérieurs de brique. À l'intérieur, il a abattu les divisions, révélant des espaces, en haut et en bas, où tout le monde se voit.

Toutes les cloisons ont été abattues dans cette... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Toutes les cloisons ont été abattues dans cette maison canadienne bâtie en 1974.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Les murs, les plafonds, les luminaires et les armoires de cuisine sont blancs et dépourvus de décoration. «Ce sont les gens qui mettent de la couleur, et les enfants qui font les tableaux», résume Daniel, un médecin de 40 ans habitué à un rythme de travail effréné. Avec l'architecte, il a appris la lenteur et la réflexion. «Je ne pensais pas avoir une Pierre Thibault ici», poursuit le papa de Delphine, six ans, et d'Arnaud, presque quatre ans.

Daniel et Catherine le courtisaient depuis qu'ils avaient acheté leur maison, en novembre 2012. Ils envisageaient de la «mettre à terre» et d'en construire une neuve. Mais ils hésitaient, sachant que ça leur coûterait cher.

«Pierre nous a conseillé de prendre notre temps», raconte Daniel. 

Ils ont donc fait un peu de homestaging et ont habité leur belle canadienne durant quelques mois. Elle avait été bien entretenue, elle était confortable.

La maison a conservé son parement de pierre... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 3.0

Agrandir

La maison a conservé son parement de pierre d'origine, mais ses fenêtres et sa porte d'entrée ont été changées.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Mais elle restait cloisonnée. «Je vais retourner voir Pierre», a décidé Daniel. Sa détermination a convaincu l'architecte. «On dirait bien qu'on va transformer une maison de Sillery», a annoncé Pierre Thibault à ses collègues, plus rompus aux constructions neuves qu'aux rénovations.

Le couple ne l'a jamais regretté. Quoi qu'il fasse (cuisiner, relaxer devant le foyer, travailler à l'étage), les enfants ne sont pas loin. «Le bonheur de vivre dans notre maison fait qu'on est bien entre nous, confie Catherine. La lumière et l'espace modulent notre façon de penser. Notre rythme de vie a changé.»

Catherine et Daniel ont confié que le projet... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 4.0

Agrandir

Catherine et Daniel ont confié que le projet de leur maison les avait «nourris» comme couple.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

L'escalier comme point de départ

L'escalier a été le point de départ de cette transformation. Il a été recouvert de chêne (sur les côtés) et de merisier (sur les marches), mais il est demeuré à la même place, au centre de la maison.

L'étage s'articule autour de lui : les quatre chambres et les deux salles de bain, à l'arrière, et un vaste espace polyvalent, à l'avant, éclairé par trois puits de lumière qui ont remplacé les lucarnes.

Une table de travail occupe toute la largeur de cette salle, au fond de laquelle a été aménagé un walk-in qui ne se termine pas en cul-de-sac. Les enfants peuvent donc courir et courir sans rencontrer d'obstacle.

Ce vaste espace lumineux, à l'étage, est dominé... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 5.0

Agrandir

Ce vaste espace lumineux, à l'étage, est dominé par une longue table de travail polyvalente où tous les membres de la famille trouvent leur place.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Particularité propre à Pierre Thibault : les murs des côtés nord (chambre de Delphine) et sud (walk-in) ont des fenêtres qui se font face dans un dialogue intelligent.

Partout, les grandes fenêtres participent au bien-être de tous en distribuant du vert dans cet environnement immaculé, que réchauffe aussi le bois.

La maison est entourée de verdure, si bien... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 6.0

Agrandir

La maison est entourée de verdure, si bien que ses occupants en oublient qu'ils vivent en ville.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Le cheminement avec l'architecte et la chargée de projet Charline Bourgeois, ainsi que le chantier lui-même auront duré deux ans. «On n'a pas défini les solutions, mais on leur a exprimé nos besoins», résument Daniel et Catherine. «Faire des rénos et avoir le résultat d'une maison neuve, c'est beaucoup de travail», conviennent-ils.

Aujourd'hui, ils éprouvent la satisfaction d'avoir «donné l'exemple». «Ça nous a nourris comme couple», analyse Catherine.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer