Remodelage d'envergure en Estrie

Les propriétaires de cette résidence de Lambton, en Estrie, ont profité d'un... (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Laurie Richard</p>

(Québec) Les propriétaires de cette résidence de Lambton, en Estrie, ont profité d'un problème d'infiltration d'eau en façade pour lui offrir un nouveau look plus moderne. Et tant qu'à être dans les rénos, pourquoi ne pas ajouter une cuisine d'été couverte pour tirer le maximum des soirées au bord du grand lac Saint-François?

Les travaux se sont déroulés de septembre 2014 à juillet 2015. La famille, qui avait fait construire la maison en 1992, en a exécuté beaucoup elle-même. Pour les plus grosses réalisations, les proprios ont fait affaire avec l'entrepreneur général de la région François Bolduc.

«On s'est inspiré des tendances que l'on voit beaucoup. La popularité du outdooring nous a amenés à faire l'ajout d'une cuisine d'été», explique la proprio. Afin d'accélérer le processus, le couple a fait construire le module de 16 pieds sur 23 pieds en usine par la compagnie Freneco.

On y trouve aujourd'hui un barbecue et tout le nécessaire pour recevoir, comme une table sur roulettes qui peut être glissée sur la terrasse extérieure. On peut y séjourner du printemps à l'automne. L'addition est munie de deux «portes de garage» vitrées qui se rétractent pour faire place à la nature. «On dirait vraiment que c'est dehors», ajoute la résidente. Très pratique, aussi, en cas de pluie soudaine. «On a même mangé 26 dans cette salle», raconte-t-elle.

Les proprios ont fait changer toutes les fenêtres en façade et prolonger le toit, au pignon, question d'éviter que les problèmes d'infiltration d'eau rappliquent. L'utilisation de verre triple pour la fenestration a fait une différence notable pour le confort et l'économie d'énergie tant en été qu'en hiver, remarque la proprio. Les cadres des fenêtres sont toujours blancs (un peu moins courant aujourd'hui, consent la résidente) afin d'éviter la décoloration due au soleil.

Revêtement rajeuni

Le couple voulait éviter à tout prix que le «trois saisons» ait l'air «ajouté». La façade a donc été recouverte de pierre de marque RINOX et de bois de coloré, les mêmes matériaux qui habillent la cuisine d'été.

On a du coup décidé de donner un second souffle à la brique sur les trois autres côtés de la maison. Les proprios s'en sont chargés grâce à une peinture Bétonel conçue pour la tâche et la surface. «On est emballé du résultat», note la proprio. La brique rose est maintenant dissimulée par un joli gris charcoal, soit la même couleur que le revêtement de bois à l'avant.

On remarque également que la galerie, qui longe toute la façade a été revue. Construite en bois au départ, elle demandait beaucoup d'entretien, indique la propriétaire. Les résidents ont pensé à leurs vieux jours en faisant installer une terrasse complètement en béton. Finie, la peinture!

À l'intérieur de la cuisine d'été... (Fournie par les propriétaires) - image 2.0

Agrandir

À l'intérieur de la cuisine d'été

Fournie par les propriétaires

En rafale

Défi: Ajouter une cuisine d'été sans qu'elle ait l'air d'avoir été ajoutée, justement. Une designer leur a conseillé d'unifier le revêtement de la façade pour arriver à ce résultat très satisfaisant.

Budget: 150 000 $ pour les rénovations au complet.

L'inspiration: Les proprios ont trouvé beaucoup d'idées sur Houzz.com. Une technicienne en design les a aussi «amenés ailleurs» : la cuisine d'été devait au départ être coiffée d'un pignon. Le toit en pente a été adopté sous la suggestion de la designer.

Conseil: Un plan n'est pas immuable. Les proprios ont évalué, à plusieurs reprises pendant la journée, l'emplacement de leur cuisine d'été. Sur le premier plan, l'ajout était plus sur le côté qu'en façade : ils perdaient donc rapidement le soleil en fin d'après-midi. En avançant le «trois saisons» devant le bâtiment principal, ils profitent beaucoup plus longtemps du soleil en fin de journée.

Surprise: Les plans de la nouvelle façade prévoyaient des fenêtres qui culminaient en pointe dans le pignon. Mais la découverte d'une poutre importante à cet endroit a nécessité quelques ajustements.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer