Des architectes de New York se racontent à Québec

La firme SO-IL a eu le mandat de... (Photo tirée de la page Facebook de la Kukje Gallery)

Agrandir

La firme SO-IL a eu le mandat de concevoir à Séoul un nouveau pavillon, le K3, un cube blanc de 16 000 pieds carrés, enveloppé d'une cotte de mailles.

Photo tirée de la page Facebook de la Kukje Gallery

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Deux jeunes architectes installés à New York ont eu le mandat de concevoir le nouveau pavillon d'un musée situé dans un quartier historique de Séoul, en Corée du Sud. Recouvrons-le d'une immense cotte de mailles, se sont-ils emballés.

De nombreux tests ont été effectués sur la... (Photo fournie par SO-IL) - image 1.0

Agrandir

De nombreux tests ont été effectués sur la cotte de maille.

Photo fournie par SO-IL

Réputés pour leur intrépidité et pour leurs idées audacieuses, Florian Idenburg et Jing Liu, de la firme SO-IL, ont été invités à Québec, fin octobre, par l'École d'architecture de l'Université Laval. Ils ont livré une conférence grand public au Musée de la civilisation pour faire connaître leur philosophie et leur travail.

Elle est Chinoise, il est Hollandais, ils se sont rencontrés au Japon, sont tombés amoureux et ont ouvert leur bureau d'architectes à New York, en 2008. Ils parcourent le monde afin de l'embellir avec des projets pour lesquels ils prennent beaucoup de risques. 

Le Soleil a choisi de vous présenter celui de la Galerie Kukje, à Séoul. Pourquoi? Parce qu'il s'articule autour d'une cotte de mailles d'un demi-million d'anneaux en acier inoxydable. Et que le récit de sa recherche n'est pas piqué des vers.

Jing et Florian ont tapé «fabrication de cotte de mailles» sur leur site Internet préféré. Ils ont obtenu trois résultats, dont un, en Inde, qu'ils ont rejeté parce que l'entreprise se spécialisait en accessoires de danse du ventre.

Ils ont abouti dans un bled, en Chine, où ils ont trouvé un homme, seul dans un atelier pas plus grand qu'un garage de quartier, disposé à réunir ses cousins et ses amis afin de livrer une cotte de mailles qui recouvrirait tout un édifice. Une chance que Jing parlait chinois!

Le couple a documenté en photos la fabrication de ce grillage de 500 000 mailles solides mais flexibles, insérées les unes dans les autres de manière complexe, soudées, polies, puis nettoyées une à la fois. Il fallait en plus que la cotte ne s'emmêle pas, qu'elle plie (pour la livraison), qu'elle s'étire sans casser et qu'elle s'enroule autour d'un volume de béton énorme.

La Galerie Kukje a été construite en 1982, au nord de Séoul, dans un secteur caractérisé par ses maisons basses, ses allées et ses petites cours. La firme SO-IL a eu le mandat de concevoir un nouveau pavillon, le K3, un cube blanc de 16 000 pieds carrés qui s'insère dans la trame urbaine, qu'on ne voit pas de loin et que le visiteur découvre comme «un joyau caché». Il a été complété en avril 2012. La lumière vient du plafond. Et les axes de circulation, les escaliers par exemple, sont concentrés sur les flancs du pavillon, afin de conserver «la pureté de sa géométrie».

Les architectes ont proposé de l'envelopper avec une cotte de mailles pour atténuer la rigidité de ce cube blanc, qu'ils trouvaient trop froid pour ce quartier historique. Ce voile d'inox, affirment-ils, produit des jeux inusités de réflexions, d'ouvertures et d'ombres.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer