Québec sous la loupe de journalistes japonais

Cette résidence contemporaine de Fossambault-sur-le-Lac est signée Pierre... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Cette résidence contemporaine de Fossambault-sur-le-Lac est signée Pierre Thibault.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une équipe de journalistes d'un magazine japonais d'architecture a passé quelques jours dans la région de Québec, début octobre, afin de faire découvrir à ses lecteurs notre histoire, notre culture et notre mode de vie.

Une éditrice de Tokyo, ainsi qu'une journaliste et un photographe d'origine japonaise basés en Colombie-Britannique, ont été pilotés à Québec par Guillaume Jobin, de la Société d'habitation du Québec (SHQ). À l'emploi du Imported Housing Yearning, ils souhaitaient visiter une maison ancestrale et une résidence contemporaine.

Guillaume Jobin a contacté des professeurs de l'École d'architecture de l'Université Laval. Et ce sont finalement les architectes François Dufaux et Pierre Thibault qui lui ont identifié des maisons intéressantes.

Le premier a emmené les journalistes dans une maison ancestrale de la rue Sainte-Geneviève, dans le Vieux-Québec, et dans une maison magnifiquement située à l'île d'Orléans. Le second leur a montré deux résidences contemporaines qu'il a conçues sur le bord d'un lac Saint-Joseph éblouissant sous les couleurs d'automne.

Fortes impressions

Dans un échange de courriels, la journaliste Chieko Chiyasu a fait état de quelques différences entre les secteurs immobiliers québécois et japonais. D'abord, elle a été impressionnée par la qualité de nos systèmes de chauffage et par nos constructions écoresponsables conçues pour traverser des hivers rigoureux.

Elle a aussi remarqué que nos maisons prenaient de la valeur au moment de leur revente. Ce qui n'est pas le cas au Japon où les propriétés ont une durée de vie de 25 ans et sont évaluées à la baisse en prenant de l'âge. «Chez nous, on détruit et on reconstruit», se désole-t-elle, en vantant la façon dont les Québécois prennent soin de leurs vieilles maisons.

Propriété du géant japonais Recruit, le magazine Imported Housing Yearning est publié trois fois par année, avec un tirage de 21 000 copies. Il présente des maisons de partout dans le monde. Le numéro sur le Canada sera lancé en janvier 2015.

La SHQ ne s'attend pas à des répercussions immédiates de cette visite à Québec. «On soutient les exportations à l'international», explique Guillaume Jobin. Qui sait, alors, ce que les Japonais auront repéré au Québec et souhaiteront importer dans leur pays?

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer