Hôtel de Glace 2013: belle folie hivernale

L'Hôtel de Glace 2013 en construction... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'Hôtel de Glace 2013 en construction

Le Soleil, Yan Doublet

Partager

(Québec) En approchant de cette forteresse immaculée, l'excitation monte d'un cran. Par-dessus le crissement de la neige sous nos pas, on entend presque le tic tac du décompte à moins de 72 heures de l'ouverture de l'Hôtel de Glace de Québec (samedi).

Cette année, la chapelle n'est pas composée de... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 1.0

Agrandir

Cette année, la chapelle n'est pas composée de deux ailes, comme habituellement. Elle se déploie en un cylindre avec six alcôves, mi-romanes, mi-gothiques. Aucune poutre pour obstruer la vue des gens. À noter qu'une quinzaine de mariages sont déjà prévus pour y être célébrés.

Le Soleil, Yan Doublet

Le monde de Serge Péloquin, le flamboyant directeur... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 1.1

Agrandir

Le monde de Serge Péloquin, le flamboyant directeur artistique de l'Hôtel depuis les tous débuts en 2001, prend cette saison des airs éclectiques.

Le Soleil, Yan Doublet

Installé pour une troisième année sur les terrains de l'ancien zoo de Québec, le complexe de 30 000 pieds carrés a sa découpe familière en arches, tantôt gothiques, tantôt romanes. Ces formes en dômes font «des bâtiments de neige efficaces et sécuritaires», précise Jacques Desbois, fondateur, président-directeur général de l'Hôtel de Glace. C'est pourquoi l'architecture, à la fois robuste, fine et élégante, reste un peu la même d'année en année.

C'est à l'intérieur que la folie hivernale déferle. Lors de notre passage, le hall attendait l'immense lustre de glace de 550 livres, installé pour l'ouverture. Tout au fond, sculptés dans la neige, des engrenages, des pièces de glace qui bougent, «le mur régulateur des climats froids», illustre Jacques Desbois.

La mécanique de Jules Verne entre en jeu. Le thème de 2013: Un voyage au centre de l'hiver. D'ailleurs, une saison à l'Hôtel de Glace ne dure-t-elle pas 80 jours?

L'envers du décor

Curiosité scientifique, les visiteurs auront accès cette année à l'envers du décor, aux moules, à la machinerie utilisés pour ériger, entretenir, maintenir l'Hôtel. Comment sont déplacés les blocs de glace de 300 livres?

Le résultat, lui, est tout en finesse, en transparence. Le monde de Serge Péloquin, le flamboyant directeur artistique de l'Hôtel depuis les tout premiers débuts en 2001, prend cette saison des airs éclectiques. En nous faisant visiter les lieux, il dévoile une tête de girafe, un scaphandre, une table-personne à trois jambes.

Dans cette ambiance surréaliste, M. Péloquin, qui a travaillé 10 ans en design sonore pour Monique Duceppe, a conçu une musique d'engrenage, de boîte à musique, avec des cordes, le tout diffusé au ralenti, comme le froid engourdit.

Sur le chantier où fourmillent une cinquantaine de personnes, on maintient le tempo. Les corps de métier forment un véritable ballet, les électriciens passent les fils dans les tranchées, installent les unités lumineuses pour les sorties d'urgence. «On se plie au Code du bâtiment. La seule chose qu'on n'a pas, ce sont les gicleurs», dit M. Péloquin en riant.

L'enthousiasme de M. Péloquin, tout sourire et sans tuque, est contagieux. «On se réinvente en se mettant des défis nouveaux. Ce n'est pas toujours agréable de travailler à - 24 degrés de 7h à 20h.»

Pour s'y retrouver dans ce labyrinthe gelé, chaque corridor a son relief, ses sculptures. Un imite l'intérieur d'une mine, où les poutres courbent sous la pression. Un autre rappelle des vagues. Tout n'est pas dessiné à l'avance. «On s'inspire du coffrage, de la matière», glisse le directeur artistique avant de lever les yeux au ciel, pour montrer le fini «extraordinaire» des plafonds en neige. «On dirait du plâtre», s'extasie M. Péloquin, qui rend tout le crédit à ses «trois anges» qui travaillent haut perché.

Derrière les épais rideaux bleus se succèdent les chambres standards. Derrière les rideaux rouges s'ouvrent les suites. Base de lit en glace, table et chaises savamment sculptées et éclairées, fauteuil avec fines roses gravées, lambris de bois tracés dans la neige, imitation de mur de pierres. Les pièces diffèrent toutes les unes des autres.

Dans la chambre Forêt boréale, les sapins enneigés donnent le plus bel effet, décor d'hiver qui sied parfaitement au paysage dehors.

Dans la Cristale, de gros morceaux de quartz sont plantés comme dans la forteresse de Superman.

Immense, la suite Artic spa avec son sauna et son spa privés.

Autrement, les logeurs ont accès à quatre spas et à un sauna dans une cour commune aménagée avec les sapins de Noël restés orphelins dans la région.

À noter que les mêmes peaux d'animaux qui réchauffent bancs et lits depuis 13 ans commencent à perdre leurs poils et seront remplacées l'an prochain par des peaux synthétiques. C'est Brigitte Bardot qui va être contente.

La chambre Flocon. Pour l'ouverture, maletas et peaux... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 2.0

Agrandir

La chambre Flocon. Pour l'ouverture, maletas et peaux viendront réchauffer l'ambiance

Le Soleil, Yan Doublet

La suite iLOVElamp imaginée par des étudiants de... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 2.1

Agrandir

La suite iLOVElamp imaginée par des étudiants de McGill pour le concours Architecture Éphémère. Ce joli motif fleuri se veut un dessin tracé à partir du principe d'ombre chinoise, de la diffusion de lumière à travers d'un filtre.

Le Soleil, Yan Doublet

Architecture éphémère

Du concours Architecture éphémère sont nées trois suites imaginées par des universitaires du Québec. Celle de l'équipe de l'Université Laval, Apprivoiser l'avalanche, n'est pas banale. On se sent littéralement enseveli sous la neige, un peu comme dans un fort pour enfants. M. Péloquin salue l'audace d'avoir joué avec le volume. «C'était un défi, il fallait faire disparaître le moule.»

Régis Lechausseur, de la firme Bourgeois/Lechasseur architectes, à qui les plans et la mise aux normes de l'Hôtel de Glace 2013 ont été confiés, avait déjà participé à ce concours. Belle continuation.

Le bonheur avec la glace et la neige, c'est que tout est permis, résume M. Péloquin. «De toute façon, au printemps, ça fond! Ça nous permet de créer de courts instants de beautés.»

Miss météo

Détrompez-vous, la météo des dernières semaines n'aura pas nécessairement aidé l'érection de l'Hôtel de glace. «C'est bien sur la psychée, les gens se sentent en hiver. Mais nous, on ne travaille pas avec la neige naturelle. Des tempêtes comme on a eu, il faut déneiger. Et comme on est tout le temps dans une course contre la montre...»

Jacques Desbois explique que la neige fabriquée par l'équipe a des propriétés précises en terme de masse volumique et d'humidité. Le président fondateur de l'Hôtel de glace a acquis une sérieuse expertise sur la neige et la structure de la glace depuis qu'il a importé la technique de Laponie.

Et encore là. Les façons de faire se sont raffinées au fil des hivers. «On a dû composer avec le soleil ici. En Laponie, l'hôtel de glace profite d'un mois complet d'obscurité.» Par exemple, ils ont appris à positionner les blocs de glace selon un certain positionnement en fonction des points cardinaux pour assurer une plus grande résistance.

M. Desbois salue le froid des derniers jours, tout indiqué pour le sprint final. Si l'Hôtel est ouvert à partir d'aujourd'hui, le travail se poursuit et culminera le 18 janvier, date de la grande fête de lancement. L'établissement sera en service jusqu'au 24 mars.

****

L'Hôtel de glace 2013 en chiffres

- 30 000 pieds carrés de superficie

- 15 000 tonnes de neige pour ériger le bâtiment, mais 30 000 tonnes quand on compte aussi les fondations

- 500 tonnes de glace pour faire des murs, des sculptures, du mobilier

- 50 personnes sont affairées sur le chantier jour et nuit depuis la mi-décembre, dont 75 % reviennent année après année

- 44 chambres et suites pour ce 13e Hôtel de glace, soit plus de huit que l'an dernier

- 3500 réservations à ce jour pour les nuitées en 2013

- Température ressentie à l'intérieur de l'Hôtel: -5 à -10

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer