Le Phare: harmonie avec la nature

La résidence Malbaie V, dite «Le Phare», est...

Agrandir

La résidence Malbaie V, dite «Le Phare», est constituée d'un volume principal qui s'élance et se projette vers le fleuve, et d'un second volume perpendiculaire sur lequel il s'enracine solidement. Son toit est végétal.

(Québec) Généreusement fenestrée, bâtie à flanc de montagne et riche d'une vue inouïe sur le fleuve, la résidence Le Phare se dresse dans les hauteurs de Cap-à-l'Aigle avec une noblesse qui s'exprime dans la simplicité et dans l'intégration à son environnement.

Les espaces de vie sont dépourvus de toute... (Photo Ulysse Lemerise Bouchard) - image 1.0

Agrandir

Les espaces de vie sont dépourvus de toute structure apparente. Des fenêtres réparties d'est en ouest procurent une lumière naturelle en permanence et assurent une efficacité énergétique optimale.

Photo Ulysse Lemerise Bouchard

Les architectes se félicitent d'avoir mis en valeur... (Photo Ulysse Lemerise Bouchard) - image 1.1

Agrandir

Les architectes se félicitent d'avoir mis en valeur des matériaux locaux: cuisine en acier, portes et fenêtres en aluminium, revêtements en bois.

Photo Ulysse Lemerise Bouchard

«Un jeu simple et lisible de formes cubiques qui s'emboîtent et semblent s'extraire de la montagne»: voilà comment Charles Côté et Jean-Sébastien Herr, de Mu Architecture, décrivent cette maison qu'ils ont dessinée pour le projet des Terrasses Cap-à-l'Aigle, dans la région de Charlevoix. Elle fait partie d'un ensemble de huit «prototypes», mais elle a été créée en fonction des demandes spécifiques du propriétaire qui la voulait contemporaine, bardée de fenêtres et dotée de points de vue pour chacune de ses quatre chambres.

De l'extérieur, l'harmonie avec la nature se matérialise grâce au cèdre rouge de la Colombie-Britannique qui habille le volume supérieur et au bois de grange teint qui recouvre le rez-de-jardin. Un toit végétal participe à l'intégration de la maison au paysage. Il sert de couche isolante durant l'hiver et réduit l'accumulation de chaleur en été. Et comme la maison est située en contrebas, vu de la route le toit plat se fond à la nature. Il se prolonge vers l'arrière et s'appuie sur un volume de rangement pour créer un large portail au-dessus de l'entrée.

Les murs de soutènement du palier inférieur ont été réalisés avec des grosses pierres rondes récupérées sur le site.

Sans structure apparente

Au rez-de-chaussée, les espaces de vie sont dépourvus de toute structure apparente. Des fenêtres réparties d'est en ouest procurent une lumière naturelle en permanence et assurent une efficacité énergétique optimale. «On a passé beaucoup de temps sur le site pour voir l'ensoleillement et penser à l'orientation», a expliqué le stagiaire en architecture Jean-Sébastien Herr. Il en résulte une maison qui offre des panoramas de partout.

Les concepteurs ont créé «des zones de confort» qui définissent les fonctions des divers espaces de cette grande pièce à aire ouverte. La cuisine est en acier. Les portes et les fenêtres sont en aluminium. Les revêtements sont en bois. Les architectes, en somme, se félicitent d'avoir mis en valeur des matériaux locaux.

Situées au niveau inférieur, les quatre chambres sont alignées selon un «axe de circulation» perpendiculaire au volume principal du rez-de-chaussée. Du bois naturel habille les planchers et les plafonds.

La firme montréalaise Mu Architecture se spécialise depuis 2010 dans l'architecture et le design contemporain. Elle défend des valeurs écologiques. Elle tente d'améliorer le quotidien et «d'amener une nouvelle intensité à l'habitat humain».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer