Repenser la chambre à coucher

«C'est là qu'on passe le plus clair de son...

Agrandir

«C'est là qu'on passe le plus clair de son temps. Et c'est aussi le principal endroit de régénération»- Ginette Dupuy, tenante de la bau-biologie, à propos de la chambre à coucher

Laurie Richard

(Québec) Selon la tenante de la bau-biologie Ginette Dupuy, l'endroit le plus critique de la maison est la chambre à coucher. «C'est là qu'on passe le plus clair de son temps. Et c'est aussi le principal endroit de régénération.» Selon elle, si on veut se lancer, c'est dans cette pièce que l'on devrait commencer à appliquer les règles de base pour une maison saine.

Les 25 principes peuvent être appliqués à la construction d'une résidence, lors de rénovations, ou même pour la décoration, indique Mme Dupuy. «Par exemple, on peut utiliser des peintures naturelles sans composés organiques volatils (COV), mais, encore mieux, celles à base de végétaux.»

Éliminer les plastiques

Idéalement, Mme Dupuy suggère d'éliminer tous les plastiques. En optant, par exemple, pour des draps et des tentures en tissus naturels plutôt qu'en polyester. En évitant les stores et les fenêtres en PVC. Et en préférant un plancher fini à l'huile de lin plutôt qu'à l'uréthane.

On évite également le tapis, question de poussière et d'allergènes. Pas de téléviseur ni de réveille-matin électriques à côté du lit, précise aussi Mme Dupuis, à cause des champs électromagnétiques, qu'on devrait éloigner le plus possible.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer