Bientôt l'heure du grand test au défi Kayak Montréal-Québec

C'était jour de préparatifs, mercredi, alors que les... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

C'était jour de préparatifs, mercredi, alors que les kayaks ont été chargés pour le transport vers Montréal. Maintenant, pour rapporter ces kayaks à Québec, il ne reste plus qu'à pagayer...

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après des mois de préparation et d'anticipation, les quelque 150 pagayeurs de la deuxième présentation du Défi kayak Desgagnés entre Montréal et Québec en seront jeudi matin à l'examen final. À l'heure du grand test sur le Saint-Laurent, une fébrilité bien sentie anime les kayakistes, autant les recrues que la trentaine de «diplômés» du Défi 2015.

Tant d'efforts pour arriver enfin à ces quatre jours du mois d'août, marqués à gros traits sur le calendrier de tous les participants depuis déjà un long moment. Car parcourir les 265 km qui séparent Montréal de Québec en kayak en quatre jours sur le fleuve, de surcroît pour un aussi grand groupe de pagayeurs, relève encore et toujours du véritable exploit. 

D'abord sportif, alors que des journées de 8 à 10 heures à bord des kayaks sont au programme. Mais aussi logistique, tandis que les organisateurs doivent tenter de tout prévoir, y compris les caprices de Dame Nature.

Pour la majorité des petits nouveaux, le fait de se jeter dans l'inconnu du Défi ajoute aux papillons du départ. Je sais très bien que rares sont ceux qui ne se questionnent pas jeudi matin au moment de donner leurs premiers coups de pagaie... «Dans quoi je me suis embarqué, moi?»

Un doute bien légitime. Mais que les recrues se consolent. Même pour ceux qui sont de retour, cette incertitude persiste. Car le petit groupe d'initiés sait ce qui attend les participants, autant pour les pagayeurs de la distance complète (65 km/jour) que pour ceux du relais (demi-journées, 32 km/jour). Et à repenser à tout ce qu'il y a à franchir avant de voir Québec, gageons que certains préféreraient ne pas connaître tout le travail qu'il reste à faire!

Bref, il y aura beaucoup d'émotions sur l'eau dans ces premières heures de l'aventure. Mais cela deviendra vite un carburant, un véritable courant qui unira les pagayeurs et les portera au fil de l'eau. C'est là toute la magie du Défi kayak.

Succès d'une idée folle

Idée folle pour plusieurs l'an dernier, le Défi kayak a connu un succès qui a fait la démonstration que cette randonnée caritative au profit de l'organisme Jeunes musiciens du monde (JMDM) était réalisable, malgré la complexité de l'affaire. Le grand manitou de l'aventure et cofondateur de JMDM, Mathieu Fortier, est confiant plus que jamais que l'effet de groupe saura à nouveau propulser la flotille à bon port.

«On a fait moins peur au monde cette année», raconte d'ailleurs le passionné de kayak. Fortier s'attend ainsi à ce que plus de kayakistes réalisent la distance complète cette fois-ci, au lieu de la faire à relais, avec des déplacements par autobus. L'équipe d'encadrement du Défi devra donc faire preuve de beaucoup de flexibilité pour s'adapter à l'état de fraîcheur et aux capacités des nombreux pagayeurs.

Forts de l'expérience acquise l'été passé, Fortier et sa bande de collaborateurs croient d'ailleurs pouvoir y arriver avec autant de succès, malgré une vingtaine de pagayeurs supplémentaires au total. «Là, on est prêts à partir du jour un... au lieu d'inventer la formule au fur et à mesure!» illustre le musicien pagayeur.

Rentrée des classes

Avant d'amorcer ce test de quatre jours qui se conclura dimanche à la Baie de Beauport, il y a eu cette sympathique rentrée des classes mercredi. C'était d'abord un réel plaisir de renouer avec des camarades de l'aventure 2015, prêts à en découdre une autre fois avec le Saint-Laurent. Les Sylvain, Odette, Jean-Louis, Josianne, Marie-Christine et autres pagayeurs qui avaient bien juré qu'ils seraient encore de la partie. Promesse tenue!

Des retrouvailles aussi bonifiées par l'arrivée de tous ces nouveaux pagayeurs énergiques et motivés, qui viennent s'ajouter à ce qu'il convient d'appeler désormais la grande famille du Défi. 

Tous des élèves modèles qui ont récolté les 2000 $ nécessaires pour l'aventure qui vise à soutenir JMDM dans sa noble mission d'offrir des cours de musique à des jeunes dans le besoin.

Un premier défi relevé. Reste maintenant à pagayer!

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer