Défi kayak Desgagnés Montréal-Québec: sprint final amorcé

À une semaine du début du deuxième Défi kayak Desgagnés de 265 km entre... (Collaboration spéciale, Jean-Sébastien Massicotte)

Agrandir

Collaboration spéciale, Jean-Sébastien Massicotte

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À une semaine du début du deuxième Défi kayak Desgagnés de 265 km entre Montréal et Québec, le fondateur et grand manitou de la jeune randonnée caritative sur le fleuve Saint-Laurent affiche la confiance d'un vieux routier.

«Les choses sont en place!» assure Mathieu Fortier, attrapé au vol durant son sprint final avant le Défi, à sa sortie d'une rencontre avec le réputé chef - et kayakiste! - Jean-Luc Boulay, en prévision du menu bonifié qui sera offert aux quelque 150 pagayeurs inscrits.

Une bonne trentaine de participants de la présentation 2015 seront de retour pour ce voyage unique qui se tiendra du 18 au 21 août, de Montréal à Québec, avec des arrêts notamment à Sorel-Tracy, à Trois-Rivières et à Portneuf.

Si le nombre de participants est moins élevé qu'espéré pour cette deuxième présentation du Défi - on visait un maximum de 250 kayakistes -, Fortier ne se laisse pas démonter pour autant; au contraire. Il fait remarquer qu'une vingtaine de participants de plus seront du voyage qui sert de collecte de fonds au profit de l'organisme Jeunes musiciens du monde. 

«C'est une année charnière», explique Mathieu Fortier. «On a amené le produit là où on veut qu'il soit. C'est difficile d'en offrir plus, autant au niveau du confort, de l'encadrement, de la bouffe que de l'entertainment

Ainsi, de l'année 2015 plutôt exploratoire mais fort bien réussie, Fortier et son équipe ont ajusté l'expérience pour s'assurer de faire durer l'événement. Ce qui fait que la somme à amasser par personne pour participer a été majorée de 500 $ cette année, pour un total de 2000 $. 

Une façon d'en offrir plus aux kayakistes, mais aussi d'arriver à consolider les liens à long terme avec les nombreux partenaires qui travaillaient autrement à rabais. 

Grand succès l'an dernier, la formule du Défi est toujours aussi simple : pagayer de la métropole à la capitale dans une imposante flottille à l'énergie débordante. Au menu, environ 65 km/jour en solo ou en tandem pour la distance complète, ou encore 32 km/jour pour ceux qui feront le Défi à relais. Le soir venu, on mange bien et on s'amuse en bonne compagnie.

Reste à voir ce que la météo nous réservera... «Même si je ne dors pas, ça ne va pas changer grand-chose», rigole Fortier, bien conscient que c'est un bout important de l'aventure qui lui échappe complètement. «Pour l'instant, ça s'annonce bien!»

Au coeur de l'action

De mon côté, j'aurai encore le privilège de vous faire vivre cette aventure unique en mots et en images, en direct de mon kayak. Même dans les vagues au milieu du Saint-Laurent, la technologie vous permettra de monter à bord et de prendre part à votre façon au Défi.

Une carte interactive vous permettra notamment de nous suivre sur l'eau en temps réel, tandis que je vous réserve quelques surprises...    

Alors, pour ne rien manquer, le rendez-vous est donné dans nos pages au jour le jour à compter du jeudi 18 août, mais également sur notre application mobile et sur les réseaux sociaux, dont Facebook.

Fidèle partenaire, c'est encore le fabricant Boréal Design qui fournit notre embarcation, qui me servira de bureau sur le Saint-Laurent. Un merci bien senti pour cette précieuse collaboration! 

Info : defikayak.org

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer