La Traversée de la Gaspésie

Le mirage des Chic-Chocs

  •  (Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte)

    Plein écran

    Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte

  • 1 / 7
  •  (Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte)

    Plein écran

    Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte

  • 2 / 7
  •  (Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte)

    Plein écran

    Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte

  • 3 / 7
  •  (Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte)

    Plein écran

    Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte

  • 4 / 7
  •  (Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte)

    Plein écran

    Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte

  • 5 / 7
  •  (Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte)

    Plein écran

    Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte

  • 6 / 7
  •  (Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte)

    Plein écran

    Collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte

  • 7 / 7

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il n'y a pas de petite journée en montagne dans les Chic-Chocs. Pour apprécier le paysage et sa grande beauté, il y a un prix à payer. Quiconque pense le contraire est assurément sous l'effet d'un mirage gaspésien.

Ici, tout est plus grand, surtout la nature. Et force est d'admettre qu'il ne faut jamais sous-estimer le relief. Comme à l'occasion de ce «petit» 30 km de mardi, l'étape du jour pour les skieurs de la 14e Traversée de la Gaspésie (TDLG). Je vais l'admettre, au lendemain d'une époustouflante sortie en raquette sur les Vallières et après avoir monté, et monté, dimanche pendant notre 35 km en ski, tout laissait croire que la suite serait nécessairement plus aisée. Erreur...

Le mirage est apparu dès le début de la journée, quand le fartage fonctionnait à merveille. La température qui avoisinait les - 20 Celsius au départ était même parfaitement confortable.

Puis les vallons à monter se sont succédé - trop - aisément, avant de redescendre joyeusement. Rapidement, les kilomètres filaient au compteur et déjà je m'imaginais à l'après-ski au Gîte du Mont-Albert pour le milieu de l'après-midi. L'affaire était dans le sac. Après tout, le plan n'était pas de «descendre» vers Sainte-Anne-des-Monts?

Et descendre, ce fut le cas. Pour les compagnons qui n'avaient pas de ski avec carres, il fallait être passablement habiles pour négocier les pentes abruptes et accidentées sur notre chemin. Chacun avait sa technique et ses petits trucs, mais au bout du compte, ce qui importait était de savoir tomber sans se faire mal. Je dois avouer que le spectacle était parfois passablement rigolo.

Car les Chic-Chocs ne se laissent pas explorer comme ça si facilement. Dans une étonnante enfilade de sentiers et de chemins secondaires prisonniers de la neige, nous avons voyagé dans une variété de décors allant des abords sinueux de la rivière Sainte-Anne à des forêts de feuillus qui pointaient bien droits vers le ciel ou encore d'étonnants champs pratiquement sortis de nulle part. Toujours, le relief nous surveillait et ne nous lâchait pas. Et il a fini par nous rattraper...    

Rêve envolé

Le rêve de cette petite journée plutôt tranquille à la TDLG s'est alors envolé après la pause du dîner. Sainte-Anne-de-Monts semblait alors derrière un contrefort qu'il fallait vaincre à tout prix. Au fur et à mesure que les heures s'allongeaient dans l'après-midi et que le soleil éclatant descendait derrière les sommets avoisinants, le mirage s'effaçait d'autant.

Une compagne de la TDLG a bien su résumer ce périple, nouveau duel entre les skieurs et les montagnes gaspésiennes. «C'est une journée amour-haine», a rigolé la jeune femme dans l'autobus qui nous ramenait à l'hébergement, tandis que la noirceur s'installait. 

Elle soulignait ainsi à quel point elle avait notamment aimé la longue montée au pas du début de l'après-midi, trouvant un rythme pour ce passage où l'on se faufilait dans le paysage. Par contre, on comprenait qu'elle se serait bien passée de certaines descentes glacées qui ne l'ont pas ménagée, comme bien d'autres skieurs d'ailleurs.

Mais preuve qu'il y en a pour tous les goûts durant la TDLG, mon constat amour-haine était en finissant la sortie... l'inverse! Mon robuste équipement de hors-piste y est certainement pour quelque chose, lui qui me met à la traîne dans les montées et sections sur le plat, mais me rend de grands services au moment de profiter de la gravité.

Pratiquement à destination, à cinq kilomètres de l'arrivée - principalement en descente -, un léger détour au sommet du Mont-Pointu a couronné cette autre fabuleuse journée à se dépasser. Un point de vue sur 360 degrés entre le Saint-Laurent et les Chic-Chocs.

En regardant à la ronde dans la lueur jaune de la fin de journée, mon collègue d'aventure d'origine française se montrait impressionné du spectacle qu'il avait sous les yeux.

Dans ses mains, le chocolat chaud de la victoire livré au sommet par l'organisation de la TDLG n'avait jamais été aussi apprécié.

Moment enivrant du jour : blaguer et se faire prendre au mot... pour se faire servir une ponce de gin en plein milieu de nulle part par l'un des sympathiques motoneigistes de l'équipe de soutien.  

Pour suivre l'aventure de la TDLG en direct, visitez la carte interactive à https://share.delorme.com/JSMassicotte et suivez la page

www.facebook.com/Le.Soleil.Plein.air.jsmassicotte

Pour cette aventure, Jean-Sébastien est l'invité de la Traversée de la Gaspésie. Il est équipé par Arc'teryx, Pelican et Osprey.

Partager

À lire aussi

  • Voyage au bout du monde

    Plein air

    Voyage au bout du monde

    Qui aurait cru que le bout du monde était accessible en ski de fond? Si vous demandez à quelqu'un de l'organisation de la 14e Traversée de la... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer