Kayakistes recherchés pour le défi de l'été

À l'image de la grande randonnée cycliste, le... (Photo tirée du site www.defikayak.org)

Agrandir

À l'image de la grande randonnée cycliste, le Défi kayak sera une manière de faire la promotion de saines habitudes de vie. Mais en faisant le périple au fil de l'eau entre Montréal et Québec, ce sera également l'occasion de s'approprier la beauté et l'histoire du fleuve Saint-Laurent.

Photo tirée du site www.defikayak.org

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Ce sera le défi de l'été. C'est du moins la conviction de Mathieu Fortier, l'homme derrière le Défi kayak Montréal-Québec. Et on serait porté à le croire. Déjà à l'automne passé, quand le passionné de kayak de mer m'avait présenté les premiers détails de son projet un peu fou, on sentait bien le sérieux de l'affaire.

Officiellement lancée depuis mardi, la grande randonnée caritative que Fortier et son équipe préparent avec soin depuis des mois fera assurément jaser. Et vous pourriez en faire partie! «Ça pourrait devenir une espèce de Grand défi Pierre Lavoie sur le fleuve», avait résumé Fortier à l'époque, pour illustrer ce qu'il avait en tête comme événement récurrent. 

À l'image de la grande randonnée cycliste, le Défi kayak sera une manière de faire la promotion de saines habitudes de vie. Mais en faisant le périple au fil de l'eau entre Montréal et Québec, ce sera également l'occasion de s'approprier la beauté et l'histoire du fleuve Saint-Laurent.

Un voyage de quatre jours (du 13 au 16 août) qui se fera aussi et surtout au bénéfice de Jeunes musiciens du monde, un organisme qui vient en aide aux jeunes de milieux défavorisés en leur permettant de s'épanouir par l'apprentissage de la musique. Car en plus d'être pagayeur, Mathieu Fortier est cofondateur de l'organisme qui a des écoles à Québec, Sherbrooke, Montréal, Kitcisakik en Abitibi-Témiscamingue, de même qu'en Inde.

Avec déjà une trentaine d'inscrits avant même le lancement, Fortier est confiant qu'il pourra atteindre son objectif de former au moins 12 équipes de sept kayakistes pour cette première année. «La machine est bien partie!» s'enthousiasmait-il lundi, à quelques heures de l'annonce officielle. 

Encadrés par des professionnels, les 84 pagayeurs prendront quatre jours pour parcourir la distance de Montréal à Québec. Il sera possible de le faire en solo (65 km/jour) ou, pour les moins expérimentés, à relais (32 km/jour). De nombreuses personnalités seront du voyage, à commencer par l'auteur-compositeur et interprète Yann Perreau, porte-parole de l'événement.

La somme à amasser par participant est de 1500 $, mais parmi les services offerts aux kayakistes, il y a notamment une interface en ligne pour la récolte de dons. Autrement, Boréal Design fournira au besoin kayaks, pagaies et équipement de sécurité aux participants. Et comme un tel défi ne se prend pas à la légère, les sportifs pourront également obtenir un programme d'entraînement à suivre durant l'été.

Pour connaître tous les détails ou pour s'inscrire : defikayak.org

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer