Le répit des nomades

Une autre étape marquante à célébrer pour François-Xavier... (Photo fournie par Revenomade.com)

Agrandir

Une autre étape marquante à célébrer pour François-Xavier Delemotte, sa fille Emma et sa femme Cécile, avec l'arrivée au Costa Rica en décembre.

Photo fournie par Revenomade.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) «J'aimerais rentrer, mais si vous préférez, on peut continuer...»

Heure de pointe pour Cécile et Emma dans... (Photo fournie par Revenomade.com) - image 1.0

Agrandir

Heure de pointe pour Cécile et Emma dans le département de Petén, au Guatemala 

Photo fournie par Revenomade.com

De 35 ºC à - 20 ºC! Cécile,... (Collaboration spéciale, Jean-Sébastien Massicotte) - image 1.1

Agrandir

De 35 ºC à - 20 ºC! Cécile, Emma et François-Xavier Delemotte ont tout de même retrouvé la neige et le froid avec le sourire durant leur passage à Québec.

Collaboration spéciale, Jean-Sébastien Massicotte

On imagine la petite voix à l'accent français d'Emma Delemotte, alors âgée de sept ans, la fillette du trio cycliste Rêve Nomade. Tout en délicatesse, elle venait de répondre à la question de ses parents et partenaires d'aventure, François-Xavier et Cécile, à savoir si elle voulait encore poursuivre leur voyage à travers le monde.

Car peu importe l'âge, la question se posait après 17 mois et 15 000 kilomètres sur la route entre Vancouver et Panamá. Et ça faisait déjà un moment que les parents se questionnaient eux-mêmes...

Il y avait bien sûr l'humeur et l'énergie d'Emma qui les préoccupaient, mais aussi l'usure du trio en général. Puis la maladie qui affectait des proches en France, et qui accentuait d'autant l'impression d'être bien loin des siens quand ça compte. Tout ça alors qu'un gros morceau à gravir - la traversée des Andes - se pointait à l'horizon des trois cyclistes, sur leur trajet vers le sud du continent.

«On aurait pu se rendre jusqu'en Bolivie», raconte «FX» autour d'un latté, lors du récent passage du trio à Québec. Pendant qu'Emma lit tranquillement une BD ou encore rigole en jouant sur son iPad mini, le couple raconte la déchirante décision de rentrer avant le temps.

«Un an de plus, on aurait survécu», résume le Français d'origine et Montréalais d'adoption. Mais justement, le Rêve Nomade n'était pas une course à l'exploit ou un périple qui devait se faire dans la douleur ou le danger. «FX» parle d'une usure progressive qui s'est installée après tous ces mois à vivre au quotidien dans les sacoches.

«FX» et Cécile ont alors pris la décision qui s'imposait comme parents : arrêter l'aventure familiale pour le bien de tous. Un changement de cap qui a fait pleurer la petite... de joie! «Maman, ça t'est déjà arrivé de pleurer de bonheur?» a rapporté «FX» sur le blogue familial, au moment d'annoncer la fin du périple. Du coup, l'hésitation à arrêter s'est envolée.

Les copines d'école, la famille, tout ça manquait à la fillette qui célèbre ses huit ans aujourd'hui même. Les parents avaient aussi vu grandir la petite, avec ce que cela comporte comme défi quand on est continuellement sur la route. «Ç'a toujours été une préoccupation», résume Cécile.

Ce qui fait que lorsque la petite s'est mise à hésiter avant d'aller vers les autres enfants, les parents ont commencé à s'interroger. Ils avaient alors traversé le Mexique, et les rencontres se faisaient moins fréquentes.

«Elle me disait : "Je ne parle pas espagnol"», raconte la maman. «Pourtant, elle ne parlait pas plus l'anglais avant!» souligne en riant Cécile, précisant à quel point durant la traversée des États-Unis, la fillette n'avait jamais été arrêtée par la barrière de la langue.

***

Certains s'étaient inquiétés de la «folie» d'entreprendre un tel périple à travers le monde avec une aussi jeune enfant. D'ailleurs, François-Xavier avait été très lucide avant le départ. «On est très conscients que ça ne convient pas à tout le monde», m'avait-il confié dans un entretien publié dans nos pages au printemps 2013.

«On a été ambitieux!» résume après coup Cécile. Mais jamais on ne sent de regret d'avoir tout quitté - proches, domicile et emplois - pour vivre cette aventure familiale. Au contraire. «On repartirait demain!» lance la sportive.

Certes, Emma était heureuse de rentrer, mais n'allez pas croire que l'aventure était pour elle un fardeau ou qu'elle n'y trouvait pas son compte. À voir son sourire fier quand elle raconte sa plus longue journée en selle - 109 kilomètres! -, ou encore à regarder des photos du voyage, on comprend qu'elle s'est amusée et a vécu des moments uniques sur la route en compagnie de ses parents. Sans compter que pendant tout ce temps, l'Amérique était une fantastique salle de classe où enseignait maman.

Au moment de la rencontre la semaine dernière, c'est d'ailleurs une famille unie et épanouie que Le Soleil a rencontrée. «On a le feeling d'en être sortis comme une équipe», assure François-Xavier, quelques heures avant une conférence donnée à Québec, où Emma allait encore une fois voler la vedette.

Accrochée au vélo de «FX» pratiquement en permanence pour les 10 000 premiers kilomètres, la petite Emma aura ensuite été autonome pour les 5000 derniers. «On a fait deux voyages : un d'adultes, puis l'autre [au rythme] d'une enfant», illustre Cécile.

Étonnamment, François-Xavier fait remarquer que d'une façon comme de l'autre, la progression quotidienne s'est poursuivie de manière semblable. Un effort de groupe géré différemment, c'est tout. Au final, le trio complice aura roulé environ 65 km par jour quand il était en selle, soit de quatre à cinq heures.

Canada, États-Unis, Mexique, Belize, Guatemala, Nicaragua, Costa Rica et Panamá... Un long parcours où le trio n'a pas connu de mauvaises expériences. «Quand ça chauffait, on évitait», simplifie «FX». Comme cette petite portion de route de 30 kilomètres à proximité du Nicaragua, où plusieurs cyclistes avaient été détroussés. Après avoir bien évalué la situation, le bus s'est imposé...

***

À peine descendus de vélo, les Delemotte parlent déjà de la suite de Rêve Nomade. Des aventures plus courtes. Elles seront cependant plus fréquentes. Mais avant, ils aspirent à un peu de stabilité. Au moment où vous lirez ces lignes, ils auront déjà retrouvé leurs proches, en France.

Quand ils envisagent l'avenir, François-Xavier et Cécile restent discrets sur leurs plans. Les deux travaillaient en communication et en marketing dans leur vie passée, à Montréal. «On va peut-être se créer une job», prédit «FX». «On aimerait s'approcher d'un mode de vie qui nous ressemble plus», résume-t-il.

La vie en région près de la nature, la construction écologique et le tourisme sont évoqués au fil de la conversation. «Là, on ne sait pas trop. On veut profiter du moment où l'on est très libres...» poursuit le père de famille.

Chose certaine, à la prochaine rentrée scolaire, Emma ira à l'école en France. Le clan aimerait bien s'installer quelque part dans les Alpes. Un nouveau chapitre qui s'amorce donc pour la petite famille, une nouvelle étape qui les amène encore à sauter dans l'inconnu.

«C'est un énorme vertige», décrit sans détour François-Xavier. «Bien plus d'un simple voyage à vélo...»

Info : revenomade.com

Partager

À lire aussi

  • Un irrésistible rêve nomade

    Plein air

    Un irrésistible rêve nomade

    C'est toujours un peu embêtant de parler de voyages ou d'expéditions hors normes avant même que les protagonistes n'aient entamé leurs aventures.... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer