Gestev veut faire de la baie de Beauport un «incontournable»

«Je vise à faire en sorte que la... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

«Je vise à faire en sorte que la baie de Beauport devienne l'endroit incontournable où on se rend l'été après le travail, par exemple», indique le nouveau directeur général de la Baie de Beauport, Philippe Laperrière.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le nouveau directeur général de la Baie de Beauport, Philippe Laperrière, dont la nomination a été annoncée mercredi par Gestev, promet de faire du site «l'endroit incontournable à Québec». Rien de moins.

M. Laperrière occupait depuis 2011 les fonctions de directeur de la programmation pour le Massif de Charlevoix. Il a auparavant travaillé au partenariat du Quartier des spectacles, au Rendez-vous du cinéma québécois et comme consultant auprès de plusieurs entreprises. M. Laperrière prendra le relais de Daniel Robitaille, qui quitte la direction générale de la Baie de Beauport pour se consacrer à des projets personnels.

En entrevue au Soleil, la semaine dernière, le nouveau dg n'était toutefois pas en mesure de détailler ce qu'il compte faire pour mettre en valeur le potentiel du site.

«Je ne suis pas encore en poste, je débute seulement dans deux semaines. Ce que je peux dire par contre, c'est que je veux faire un travail de notoriété et d'accessibilité. Je veux que les gens s'approprient la baie de Beauport», résume M. Laperrière, qui promet la tenue de «gros événements».

«Je vise à faire en sorte que la baie de Beauport devienne l'endroit incontournable où on se rend l'été après le travail, par exemple», ajoute le gestionnaire, qui se dit tout ouïe aux propositions des usagers.

La baignade

Outre la tenue de spectacles d'envergure, M. Laperrière prévoit poursuivre la mise en valeur du volet plein air. «Tout ce qui est kitesurfing, voile, planche à voile, etc., c'est sûr que c'est un potentiel qu'il faut continuer de développer», dit M. Laperrière, qui compte aussi travailler à la promotion de la baignade dans le fleuve Saint-Laurent.

Cela étant, les ambitions de Gestev et de M. Laperrière restent tributaires du plan d'expansion du Port de Québec dans le secteur Beauport. Le projet de développement de 500 millions $ sur cinq ans comprend le prolongement de la ligne de quai actuelle de 610 mètres, la construction de pipelines sous-marins pour transborder du vrac liquide et la reconfiguration de la plage.

L'Administration portuaire de Québec est en attente d'une réponse de Chantiers Canada à la demande de financement qui lui a été adressée cet automne, a indiqué le porte-parole du Port, Anick Métivier. Le fédéral pourrait financer jusqu'au tiers du projet, le Port et ses partenaires privés assumant le reste.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer