Populaire chasse de l'orignal dans les réserves

Au Québec, traditionnellement, la chasse de l'orignal est... (Collaboration spéciale André A. Bellemare)

Agrandir

Au Québec, traditionnellement, la chasse de l'orignal est une «religion». Les réserves fauniques de la SÉPAQ sont les territoires rêvés pour les 180000 chasseurs d'orignal d'ici.

Collaboration spéciale André A. Bellemare

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

André-A. Bellemare

Collaboration spéciale

Le Soleil

Chaque année, en décembre, environ la moitié des quelque 180000 chasseurs d'orignal du Québec participent à un tirage établissant l'ordre de priorité dans lequel ils peuvent acheter un forfait de chasse contingentée à réaliser durant l'automne de l'année suivante dans 13 des 16 réserves fauniques du réseau gouvernemental. En 2014, c'est la 53e année d'existence de ce fameux tirage.

La période d'inscription à ce tirage réservé aux chasseurs certifiés de chez nous est en cours depuis lundi dernier, et elle prendra fin le jeudi 15 janvier prochain. C'est le 19 janvier que les participants connaîtront leur sort.

Nouveauté en 2014-2015 : il n'est plus possible de s'inscrire au tirage par la poste, le nombre de chasseurs utilisant la poste pour participer est devenu minime au fil des ans, car ils ont adopté l'Internet pour le faire au http://www.sepaq.com/tirages.Mais il est toujours possible de s'inscrire par téléphone en joignant sans frais la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) : 1 800 665-6527 (option 3), de 9h 19h, sept jours sur sept. C'est cette société d'État qui gère le réseau des réserves fauniques ainsi que le tirage.

Vous devrez payer vos participations par carte de crédit seulement (8 $, taxes incluses, pour chaque inscription). Pour tout savoir sur le tirage, téléchargez le dépliant explicatif de sept pages à partir du site Web de la SÉPAQ, ou demandez par téléphone à la société d'État qu'elle vous le fasse parvenir par le courrier, en téléphonant au numéro déjà mentionné.

Zones exclusives et sécuritaires

Pourquoi des dizaines de milliers de chasseurs participent-ils à ce tirage, malgré que seulement 2144 forfaits de chasse soient offerts en 2014-2015 dans l'ensemble des réserves fauniques? Parce que les «gagnants» savent qu'ils pourront jouir d'un séjour de chasse très sécuritaire dans une zone qui leur sera exclusive dans la réserve faunique de leur choix. Comme du temps des clubs privés... dont bien des chasseurs ont maintenant la nostalgie.

D'ailleurs, jeudi dernier, l'émission Enquête diffusée par la télévision de Radio-Canada a prouvé que des groupes de petits malins égoïstes et intimidants s'appropriaient, pour leur bénéfice personnel et pour leur plaisir, d'immenses secteurs de certaines ZEC (qui ont succédé aux clubs privés d'antan) et de larges portions des terres publiques dites «libres».

Le ministre Laurent Lessard (Forêts, Faune et Parcs MFFP) a informé les dirigeants de la fédération des ZEC qu'il a créé un comité pour modifier les règles de la chasse de l'orignal dans les ZEC. Les dirigeants des ZEC sont bien d'accord, car ils reconnaissent depuis longtemps la nécessité de mieux structurer la chasse chez eux pour la rendre plus égalitaire.

Parviendra-t-on bientôt à diviser le territoire de chaque ZEC en zones précises pour la chasse de l'orignal? Instaurera-t-on dans toutes les ZEC un tirage annuel des forfaits de chasse semblable à celui organisé par la SÉPAQ pour les réserves?

Grand succès de chasse

Autre aspect de la popularité de la chasse de l'orignal dans les réserves fauniques gérées par la SÉPAQ : le taux de succès moyen pour l'ensemble des réserves se maintient à un niveau très élevé (66,5%), ce qui est nettement au-dessus du taux de succès moyen pour l'ensemble des ZEC et des territoires dits «libres».

Cet automne, les 2177 groupes de chasseurs qui étaient admissibles dans les 13 réserves fauniques ouvertes ont récolté 1720 orignaux: 1105 mâles adules, 564 femelles adultes et 51 veaux. Cela, malgré les conditions atmosphériques peu propices!

Quelques nouveautés

Certaines nouveautés pour la chasse de 2015 plairont sans doute aux adeptes. Dans la réserve de Portneuf, la durée des séjours passe de cinq à six ou sept jours. Dans celle de Rouge-Matawin, cette durée passe de cinq à six jours. Dans la réserve de Papineau-Labelle, on instaure un forfait de chasse familiale avec hébergement en chalet. Dans la réserve de Matane, le forfait de chasse guidée, jusqu'ici réservé aux personnes âgées de 65 ans et plus, sera dorénavant accessible aux chasseurs âgés de 60 ans; d'autre part, dans Matane, certains forfaits sont automatiquement assortis d'un permis de chasse de l'orignal femelle adulte.

Une grande pause hivernale

Les fidèles lecteurs de ma chronique savent que, chaque année, je prends une pause hivernale pour préparer mes excursions de pêche et mes expéditions de chasse de l'année qui vient. C'est ce que je fais à compter d'aujourd'hui. Mais, cette fois-ci, la pause en question risque d'être de très longue durée.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer