La grosse fin de semaine de chasse au cerf

Le souhait de la majorité des quelque 175... (Collaboration spéciale André-A. Bellemare)

Agrandir

Le souhait de la majorité des quelque 175 000 chasseurs de chevreuil au Québec, c'est de récolter un superbe cerf mâle portant des bois d'au moins huit pointes.

Collaboration spéciale André-A. Bellemare

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André-A. Bellemare

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) En fin de semaine prochaine, dans les régions du sud de la province, ce sont quelque 175 000 adeptes de la chasse au cerf de Virginie («chevreuil») qui se consacreront à la récolte de ce cervidé sauvage vivant à proximité des territoires habités. Selon les règles des différentes zones provinciales de chasse, la récolte de ce gros gibier est parfois déjà commencée par les archers et les arbalétriers, mais la chasse battra son plein dans quelques jours lorsque tous les engins de chasse y seront autorisés, incluant les armes à feu.

Afin de vous aider à respecter les règlements complexes sur la chasse au chevreuil chez nous, je vous recommande de consulter attentivement le site Web du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) : http://mffp.gouv.qc.ca/publications/enligne/faune/reglementation-chasse/impression/index.asp Portez une attention toute particulière à la liste des nouveautés dans les règles soulignées par le MFFP : cette liste est trop longue à citer ici.

Aux lecteurs qui me l'ont demandé : vous trouverez la liste des stations privées d'enregistrement des gros gibiers, agréées par le MFFPQ : http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/faune/stations/liste-station-gibier.htm

La chasse sera-t-elle productive cet automne? Bien malin celui qui pourrait le prédire! Chose certaine : si l'on se fie aux statistiques colligées durant les cinq dernières années par les autorités responsables de la chasse au Québec, les adeptes ont environ une chance sur trois de rapporter de la venaison à la maison.

De 2009 à 2013 inclusivement, entre 49 579 et 61 067 cerfs ont été abattus annuellement par les chasseurs intéressés. Mais on est loin du record historique de cette chasse au Québec atteint en 2007 :

74 939 chevreuils! C'est l'hiver rigoureux et neigeux de 2008 qui a décimé la population de chevreuils dans la province. Mais elle s'en remet.

N'oubliez pas que les autorités ont multiplié les efforts, ces dernières années, pour réduire la densité des cervidés dans bien des régions... à la demande de citoyens qui ne chassent pas ou qui sont même opposés à la chasse! La présence d'un aussi grand nombre de cerfs dérangeait ces gens-là vivant dans des régions agricoles et semi-urbaines...

Gestion de la faune modifiée...

À cause du contexte budgétaire du gouvernement provincial québécois, les mandats de gestion de notre patrimoine faunique et de nos parcs pourraient être «reconfigurés». C'est ce qu'écrit Nathalie Camden, sous-ministre associée à la Faune et aux Parcs, dans une note du 12 septembre destinée aux gestionnaires de son secteur. Après avoir donné nombre de sévères directives concernant les «coupes» dorénavant en vigueur dans les dépenses - elle conclut : «Parallèlement à ces efforts, j'ai demandé à ce qu'une réflexion s'amorce au sein de nos équipes pour voir comment les mandats du secteur pourraient être reconfigurés autour du coeur de la mission faunique et de celle des parcs. Certains devraient être abandonnés, d'autres réalisés autrement.» Quelles drôles de surprises nous réserve-t-on?

Rivière Sainte-Anne : tarifs pour la pêche

Les gestionnaires de la pêche au saumon atlantique dans la rivière Sainte-Anne de la Gaspésie (au sud de Sainte-Anne-des-Monts) m'ont communiqué la tarification pour la pratique de cette activité en 2015 : de 46,82 $ à 610,00 $ par jour par saumonier résident. Vous pourrez analyser la tarification publiée dans la page Web http://chicchocs.ca/tarifs Les services d'un guide coûtent 300,00 $ par jour.

Statistiques de chasse à l'orignal

Des lecteurs demandent si la chasse à l'orignal a été productive cet automne : difficile à dire. Les statistiques les plus récentes publiées par le MFFP, le mardi 21 octobre, montrent que 11 191 orignaux ont été récoltés en 2014 (9172 mâles adultes, 1192 faons et 827 femelles adultes). Ce n'est pas encore avant quelques semaines que toutes les stations privées d'enregistrement des gros gibiers, agréées par le Ministère dans les régions, auront fini de communiquer leurs rapports; ce qui est quand même étrange en cette ère de communications électroniques à la vitesse de l'éclair... L'automne dernier, 28 141 orignaux avaient été récoltés au Québec, mais il s'agissait alors d'une saison de chasse «permissive» durant laquelle tous les orignaux pouvaient être abattus (mâles et femelles adultes, ainsi que veaux). Cette année, c'était une saison de chasse «restrictive», durant laquelle les femelles adultes ne pouvaient être récoltées (sauf si le chasseur avait gagné un permis spécial dans un tirage).

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer