Dompter la rivière en duo

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Enfant, Anthony Kelso volait le kayak d'eau vive de son père Winston et se sauvait sur la rivière Sainte-Anne-du-Nord. Trente ans plus tard, le cours d'eau qui coule sur la Côte-de-Beaupré attire toujours autant le sportif, qui ne rate jamais l'occasion d'amener un nouveau complice dans ses escapades.

Grâce au kayak tandem, Anthony Kelso peut se... (Photo collaboration spéciale Simon-Charles Couture-Labelle) - image 1.0

Agrandir

Grâce au kayak tandem, Anthony Kelso peut se permettre d'amener en toute sécurité sur la rivière Sainte-Anne-du-Nord des néophytes qui veulent découvrir l'eau vive et en ressentir les sensations, sans qu'ils aient à passer par le long processus d'apprentissage.

Photo collaboration spéciale Simon-Charles Couture-Labelle

L'occasion était trop belle. Lecteur de la chronique plein air, Anthony m'invitait à venir découvrir la rivière sur laquelle il a littéralement grandi. Au menu, une descente d'exception sur une portion «classée 5 étoiles par le Guide des rivières du Québec», insistait le kayakiste dans son courriel. Comment résister!

D'autant plus que pour me faire vivre cette expérience, Anthony proposait la descente en sa compagnie à bord d'un tandem d'eau vive. Du coup, l'expertise en kayak du visiteur n'avait plus d'importance. Parfait pour un journaliste un peu rouillé dont le talent en eau vive est plutôt limité...

Une bonne chose, car certains des 10 rapides annoncés entre le site Les Sept-Chutes et le Canyon Sainte-Anne - classés de R2 àR4, sur une échelle où R6 est considéré comme un rapide infranchissable - me rendaient tout de même un peu nerveux. Cependant, avec Anthony aux commandes pendant la descente de sept kilomètres, nul besoin de stresser quand allait venir le temps de choisir la bonne ligne dans l'eau blanche.

****

En guide exemplaire, Anthony avait bien pris soin de me partager son expérience en kayak dans son invitation. Car au fil de la trentaine d'années qu'il a passées dans un cockpit, une pagaie entre les mains, le natif de Beaupré a repoussé ses limites dans la pratique de son sport.

En slalom, il est notamment un ancien champion canadien junior - à quatre reprises -, en plus d'avoir participé à des Coupes du monde chez les seniors. Au début des années 2000, il frappait à la porte des JO, avant de mettre fin à sa carrière de compétiteur pour retrouver un train de vie un peu plus stable et redonner plus de place à la vie familiale.

Depuis, Anthony Kelso a dirigé sa passion vers la préparation de la relève. Il est aujourd'hui entraîneur niveau III pour le Programme national de certification des entraîneurs, en plus d'être moniteur niveau III pour la Fédération québécoise de canoë-kayak d'eau vive... et heureux papa de deux futurs espoirs, un garçon et une fille de cinq et sept ans!

À Beaupré, le diplômé de l'Université Laval en activité physique et en gestion est surtout connu, depuis sa retraite des compétitions internationales, comme l'homme-orchestre qui dirige la destinée du Club de kayak Côte-de-Beaupré. Une école de l'eau vive qui initie près de 400 jeunes par été et un centre d'entraînement pour l'élite située aux abords de la Sainte-Anne, là même où Winston Kelso a exploré les remous de la rivière dès le milieu des années 60 avec des kayakistes européens, avant d'y fonder le club à la même époque.

****

En approchant la rivière, en aval des installations hydroélectriques de la centrale des Sept-Chutes, j'ai eu un doute. Était-ce le bruit des rapides, la fraîcheur soudaine de l'air humide dans le sous-bois qui longeait le cours d'eau? Chose certaine, les pieds encore sur la terre ferme, une partie de moi insistait pour que j'y reste...

Car malgré l'expertise d'Anthony, je m'apprêtais à me jeter dans les remous en donnant carte blanche à un étranger! Au moment de sceller ma jupette, assis devant mon guide, je souhaitais avoir bien fait de taire cette petite voix intérieure.

Quelques coups de pagaie plus tard, les appréhensions étaient envolées. Sitôt les premiers mouvements, les premières gîtes du tandem, je sentais le contrôle et l'efficacité de mon coéquipier. Malgré sa taille, le kayak dansait sur les flots. Après seulement quelques bacs avant pour traverser la rivière dans le but de tenter de surfer le premier rapide, nous avions déjà l'air d'un équipage uni, prêt à dompter la Sainte-Anne.

Grâce à la stabilité du tandem en plastique de douze pieds, Anthony Kelso peut se permettre d'amener en toute sécurité sur la rivière des néophytes qui veulent découvrir l'eau vive. Du coup, il devient possible de «tricher» pour ressentir les sensations du kayak de rivière, sans avoir à passer par le long processus d'apprentissage.

Malgré le niveau d'eau à la baisse en ce mois d'août, la Sainte-Anne-du-Nord était tout à fait «pagayable». Elle devient simplement plus technique, alors qu'il faut naviguer avec soin pour contourner les rochers. Mais les bouillons sont bien au rendez-vous et on ne demeure pas au sec longtemps!

Bien accompagné et assis aux premières loges pour le spectacle, ce n'est que du plaisir! Enfant, Anthony Kelso volait le kayak d'eau vive de son père Winston et se sauvait sur la rivière Sainte-Anne-du-Nord. Trente ans plus tard, le cours d'eau qui coule sur la Côte-de-Beaupré attire toujours autant le sportif, qui ne rate jamais l'occasion d'amener un nouveau complice dans ses escapades.

*****

Accès privilégié pour une sortie d'exception

La rivière Sainte-Anne-du-Nord est d'une très, très grande beauté. Mais pour goûter au bonheur de se mesurer à un rapide comme Bouchard-les-Patates, ou encore de pouvoir admirer l'impressionnante section encaissée des Cathédrales, il faut respecter les droits d'accès passablement restreints pour le secteur. Grâce à des ententes particulières avec le site des Sept-Chutes et le bon voisinage qu'il a su développer pour son club de kayak avec plusieurs propriétaires privés au fil des années, Anthony Kelso possède un accès unique à ce tronçon de la rivière. Et sur l'eau, il connaît tous les recoins, tous les obstacles, comme s'il se baladait dans sa cour arrière. Ce qui fait de lui un guide parfait pour apprécier ce petit paradis de l'eau vive. Comme outil de promotion pour le sport et son club, Anthony partage donc depuis deux ans son tandem avec ceux qui ont le goût de vivre l'expérience intense de la rivière, le temps de quelques heures. Le club offre également des initiations au kayak, destinées au public de tous âges. Pour en savoir davantage: kayakbeaupre.com.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer