De lumineuses aventures

Bien planifiées, les sorties nocturnes en plein air... (Photo collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte)

Agrandir

Bien planifiées, les sorties nocturnes en plein air peuvent enrichir l'expérience des activités d'aventure.

Photo collaboration spéciale Jean-Sébastien Massicotte

Partager

(Québec) Parfois, ça ne prend pas grand-chose pour transformer une banale sortie au grand air en une expérience qui sort de l'ordinaire. Une lampe frontale est en effet quelquefois tout ce qu'il faut pour jeter un nouvel éclairage sur une aventure, qui devient du coup lumineuse... et mémorable!

Au moment de la dernière tempête qui nous est tombée dessus récemment, il fallait en profiter. La sortie de raquette dans le coin de Stoneham s'annonçait donc agréable. Mais question de pimenter cette balade et surtout de pouvoir la faire un jour de semaine, l'idée avait été lancée : et si on y allait en soirée, à la tombée de la nuit?

Un petit défi supplémentaire qui allait stimuler nos sens. Sans compter que soudainement, il devenait plus facile de synchroniser les différents horaires des membres de notre petit groupe, une fois les enfants au lit et tout le monde libéré de ses obligations professionnelles.

***

Une fois en marche avec les copains, dans le halo lumineux que les lampes frontales faisaient sur la neige, je me suis étonné de ne pas chercher plus souvent à profiter de la noirceur pour aller jouer dehors. Pourtant, certaines de mes expériences en plein air les plus marquantes et magiques sont ancrées dans la nuit.

Comme cette fois où une journée d'escalade automnale dans Charlevoix s'était étirée, et qu'il avait fallu rentrer après le coucher du soleil. Encore aujourd'hui, je suis certain que mes quatre compagnons d'aventure se rappellent très bien cette longue ascension, mais surtout des multiples rappels réalisés alors que nous étions à contempler l'abysse, 20 mètres à la fois, dans le trop faible faisceau de nos lampes.

Ou encore ce moment intense où je m'étais retrouvé à pagayer sous les étoiles, au coeur de la forêt de mangrove, dans les Everglades. Des complications à négocier une section de ce labyrinthe de verdure avaient repoussé notre arrivée au campement à tard dans la soirée. Nous avions réellement craint de devoir dormir à bord de nos kayaks de mer dans cette jungle pratiquement sans terre... et où règne l'alligator américain! Le soulagement avait été grand, quand enfin notre destination du jour s'était retrouvée à portée de pagaie.

Pendant notre promenade en raquette, mes compagnons se sont aussi remémoré de bons moments sous la lune. Pour Geneviève, c'est le surf de nuit en Nouvelle-Zélande qui reste à ce jour le plus mémorable. Quant à Kaven, une rando nocturne en montagne au coeur des hauts sommets de la Nouvelle-Angleterre lui est revenue en tête. Gageons qu'à votre tour, des souvenirs refont surface!

Des situations parfois planifiées, mais aussi d'autres qui l'étaient beaucoup moins... Des péripéties qui font réaliser l'importance d'être confortable en plein air, même tard dans la nuit. Car on ne sait jamais quand une situation d'urgence se produira. D'où l'intérêt à vivre régulièrement de petits défis nocturnes, quand tout est contrôlé.

***

La neige qui tombait sur Stoneham accentuait la sensation d'être dans une bulle. Le rythme de nos pas était plus lent, plus paisible qu'en plein jour. La destination est vite devenue secondaire, tandis que le simple fait de progresser en forêt à la lueur de nos lampes était un instant à apprécier tel quel. Le calme de la nature en concentré!

Un univers à apprivoiser graduellement, cependant. Car même sur des sentiers connus - assurez-vous de pouvoir y être en soirée! -, les repères ne sont plus les mêmes dans l'obscurité. Et ce n'est certainement pas le temps de tester ses capacités à s'orienter. Des plans pour se mettre en réelle difficulté.

Et si cela se produit, la nuit risque alors de vous sembler bien longue!

*****

La nature sous les étoiles, un plaisir de plus en plus partagé

Que l'on soit un oiseau de nuit ou non, la pratique nocturne d'activités de plein air mérite définitivement qu'on s'y intéresse. Manufacturiers d'équipements et organisateurs d'événements l'ont compris depuis un moment et ceux-ci font tout pour vous permettre de jouer sous les étoiles.

On n'a qu'à penser au vélo de montagne, où un nombre grandissant de mordus s'adonne à des randonnées une fois le soir tombé. D'ailleurs, il n'est plus rare que les organisateurs de raids et d'autres courses d'endurance intègrent des spéciales de nuit. Une expérience qui plaît visiblement aux sportifs.

Remplacer l'astre du jour

À l'aide de phares de plus en plus puissants, les cyclistes de montagne redécouvrent les sentiers sous un nouveau jour, alors que les parcours se dévoilent une section à la fois, au bout des faisceaux qui percent la nuit. Totalement grisant!

Outre le vélo, la course en sentier ne fait pas exception au phénomène. Les coureurs apprécient la tranquillité amplifiée de la forêt à la tombée du jour. Tenté par l'expérience d'une virée à la frontale?

Ceux qui désirent un peu d'encadrement ou un format compétitif, un véritable happening se produit durant le XC de la Vallée, dans Portneuf. Depuis déjà quelques années, le 10 km de nuit qui est couru dans les sentiers de la Vallée du Bras-du-Nord gagne en popularité. Un rendez-vous à ne pas rater à la mi-août.

Vélo, course, randonnée pédestre, ski... Si la pratique de nuit des sports progresse, c'est bien parce que les fabricants de lampes spécialisées ne cessent de repousser les limites pour tenter de remplacer l'astre du jour. Pour ceux qui sont prêts à y mettre le prix, de véritables Soleils portatifs existent. Puissants, compacts et robustes, les phares pour vélo (Lupine, Light & Motion et autres du genre) permettent aujourd'hui de pratiquer des activités la nuit avec une sécurité et un confort étonnants.

Et que dire de la lampe frontale NAO, du manufacturier français Petzl. Elle ajuste automatiquement son faisceau à ce que son utilisateur regarde, grâce à un oeil magique «intelligent». De quoi faire véritablement reculer la nuit!

***

Le temps d'une courte pause, la chronique plein air fera relâche. Prochain rendez-vous le 24 avril. À bientôt!

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer