La mode accessible de Jean Airoldi

  • Veston doublé (49,98 $), blouse asymétrique sans manches avec empiècement au bas (29,98 $), pantalon à taille élastique avec découpe en similicuir (29,98 $), bottillons (49,98 $) (fournie par l'Aubainerie)

    Plein écran

    Veston doublé (49,98 $), blouse asymétrique sans manches avec empiècement au bas (29,98 $), pantalon à taille élastique avec découpe en similicuir (29,98 $), bottillons (49,98 $)

    fournie par l'Aubainerie

  • 1 / 10
  • Veston en denim extensible au fini délavé, boutons en métal et col en sherpa (29,98 $), pantalon de style jegging muni de fausses poches à l'avant (19,98 $) (fournie par l'Aubainerie)

    Plein écran

    Veston en denim extensible au fini délavé, boutons en métal et col en sherpa (29,98 $), pantalon de style jegging muni de fausses poches à l'avant (19,98 $)

    fournie par l'Aubainerie

  • 2 / 10
  • Poncho à col châle muni de poches à l'avant (24,98 $), Jeans extensible à coupe ajustée 26,98 $) (fournie par l'Aubainerie)

    Plein écran

    Poncho à col châle muni de poches à l'avant (24,98 $), Jeans extensible à coupe ajustée 26,98 $)

    fournie par l'Aubainerie

  • 3 / 10
  • Sac clouté à bandoulière (27,98 $) (fournie par l'Aubainerie)

    Plein écran

    Sac clouté à bandoulière (27,98 $)

    fournie par l'Aubainerie

  • 4 / 10
  • À gauche : chandail long à capuchon avec imprimé à l'avant et poches, et antalon de style jegging muni de fausses poches à l'avant (24,98 $ et 19,98 $). À droite : robe chemisier en denim à manches 3/4 munie de poches à rabat à l'avant (29,98 $) (fournie par l'Aubainerie)

    Plein écran

    À gauche : chandail long à capuchon avec imprimé à l'avant et poches, et antalon de style jegging muni de fausses poches à l'avant (24,98 $ et 19,98 $). À droite : robe chemisier en denim à manches 3/4 munie de poches à rabat à l'avant (29,98 $)

    fournie par l'Aubainerie

  • 5 / 10
  • Poncho asymétrique (44,98 $), pantalon à taille élastique avec découpe en similicuir (29,98 $), bottillons (49,98 $) (fournie par l'Aubainerie)

    Plein écran

    Poncho asymétrique (44,98 $), pantalon à taille élastique avec découpe en similicuir (29,98 $), bottillons (49,98 $)

    fournie par l'Aubainerie

  • 6 / 10
  • Camisole avec col de style choker (26,98 $), pantalon à taille élastique avec découpe en similicuir (29,98), chaussures (36,98 $), fourre-tout avec fermeture-éclair et pampille détachable (36,98 $) (fournie par l'Aubainerie)

    Plein écran

    Camisole avec col de style choker (26,98 $), pantalon à taille élastique avec découpe en similicuir (29,98), chaussures (36,98 $), fourre-tout avec fermeture-éclair et pampille détachable (36,98 $)

    fournie par l'Aubainerie

  • 7 / 10
  • Veston long à manches 3/4 (49,98 $), pantalon à taille élastique avec découpe en similicuir (29,98 $), bottillons, 49,98 $) (fournie par l'Aubainerie)

    Plein écran

    Veston long à manches 3/4 (49,98 $), pantalon à taille élastique avec découpe en similicuir (29,98 $), bottillons, 49,98 $)

    fournie par l'Aubainerie

  • 8 / 10
  • Veste longue (49,98 $), jeans avec empiècements à l'avant et bande élastique à la taille (29,98 $), bottillons (49,98 $), sac clouté (27,98 $) - Photo fournie par Aubainerie (fournie par l'Aubainerie)

    Plein écran

    Veste longue (49,98 $), jeans avec empiècements à l'avant et bande élastique à la taille (29,98 $), bottillons (49,98 $), sac clouté (27,98 $) - Photo fournie par Aubainerie

    fournie par l'Aubainerie

  • 9 / 10
  • Jean Airoldi (Jimmy Hamelin)

    Plein écran

    Jean Airoldi

    Jimmy Hamelin

  • 10 / 10

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josée Guimond

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) On le connaît comme styliste, chroniqueur mode et animateur télé, mais Jean Airoldi est avant tout un designer. Et pour une quatrième année, il présente plusieurs collections abordables et variées, pour toute la famille, en collaboration avec la chaîne québécoise Aubainerie. Discussion avec un créateur très branché sur la réalité.

Q Quand l'Aubainerie vous a approché, aviez-vous déjà imaginé une collaboration comme celle-là avec un détaillant?

R En fait, ça faisait plusieurs années que j'y pensais. Je crois que j'ai le côté business plus développé que la moyenne des artistes : je veux que ce soit beau, mais je veux surtout en vivre. Moi, comme chroniqueur mode et styliste, j'ai toujours été celui qui amenait l'impossible possible. Qui expliquait les tendances internationales à Madame Tout-le-monde, qui montrait comment porter ces tendances-là à la madame «normale» qui habille du 10 ou 12 ans. J'ai toujours été proche des gens, et très conscient du prix, car je viens d'une famille qui n'avait pas beaucoup de sous.

Q Comment fonctionnez-vous pour développer ces collections?

R J'ai une assistante à temps plein, et je travaille en partenariat avec l'Aubainerie, leurs acheteurs et leurs fournisseurs. On m'a dit «on veut que tu travailles avec les meilleurs fournisseurs, car on veut que la qualité soit très bonne». C'est pour ça que je peux avoir un très bon contrôle de qualité, et faire des vêtements à des prix... que moi-même je n'en reviens pas!

Q Outre créer de beaux vêtements, quelles sont vos principales préoccupations?

R C'est sûr qu'on ne veut pas que ce soit cher. Il faut réussir à le faire, mais nous sommes aussi en compétition avec les grandes chaînes comme Zara et H&M, qui peuvent avoir des prix bas, car ils font fabriquer des modèles par milliers. On travaille fort, mais on ne lésinera pas sur la qualité. Tu sais, on a une veste de jeans qu'on réussit à vendre environ 40 $, qui a la même qualité que lorsque que j'avais ma propre boutique, sur Saint-Denis, quand je faisais du médium et haut de gamme, mais que j'aurais vendue au moins 225 $. 

Q Vous sentez-vous capable de vous exprimer pleinement comme designer avec ces «contraintes»? 

R Oui. En même temps, j'aimerais ça, un jour, refaire quelques pièces qui serviraient juste pour les défilés, des pièces uniques. Je le fais avec mes propres filles, je leur fais des robes ou des chandails.Mais honnêtement, je ne me sens pas «brimé». Moi, je suis content quand ça se vend et que le chiffre d'affaires monte, je suis bien heureux avec ça. Et ça me donne des idées pour d'autres choses, j'aimerais ça faire de la taille forte, j'ai l'oeil pour ça. Aussi, j'aimerais faire de la déco maison, des accessoires. Mais ce que je veux, c'est vendre, je ne veux pas faire des choses qui coûtent un bras et une jambe, je veux que ce soit accessible.

Q Quelle est la tendance que vous avez suivie pour cet automne? 

R Je me suis inspiré un peu du style militaire, du camouflage, du kaki, aussi du bourgogne. Les vestes sont plus longues, plus stylées. Je suis fier de cette collection, qui est peut-être un peu plus fashion que les autres, les vêtements se regroupent mieux ensemble.

Q Pourrait-on revoir une collection haut de gamme Jean Airoldi?

R On ne sait jamais, et mon association avec l'Aubainerie ne m'en empêche pas. Mais est-ce que je voudrais me «rembarquer» dans la production, dans la gestion de fournisseurs et de clients... je pense que non. J'ai 50 ans, j'ai des filles de 8 et 11 ans, et j'aime ça avoir des vacances l'été. J'ai du temps à consacrer à mes enfants, et ça me ravit autant que faire des collections haut de gamme. J'aime mieux travailler sur autre chose, je fais des conférences, je dois en faire une trentaine par année, et les gens viennent me voir et me disent qu'ils me trouvent drôle. Et ça, ça me donne beaucoup de satisfaction. Même qu'un jour, j'aimerais faire un spectacle de stand-up sur ma vie, sur ce que je fais, c'est mon prochain projet. Quand j'étais jeune, je voulais d'ailleurs devenir humoriste. Alors je ne sais pas ce sera quand, mais je vais m'entourer de bonnes personnes, je vais investir là-dedans, et c'est sûr qu'un jour je vais l'essayer!

Q Vous reprenez cet automne l'animation de la quatrième saison de Quel âge me donnez-vous?, à Canal Vie. Au départ, certains ont critiqué sévèrement la formule. Où en êtes-vous, maintenant?

R Moi, quand je fais cette émission-là et que je reviens chez nous, je sens que j'ai fait quelque chose de bon. Des fois, les gens disent que l'habillement, l'apparence, c'est superficiel. C'est peut-être un peu superficiel, mais on en a besoin. Et l'émission va plus loin que ça, parce que les femmes qui y participent, je les sens grandir, je les sens vraiment transformées à la fin de l'aventure. On a beaucoup critiqué au début, mais quand on a vu les résultats, certains se sont rétractés, et les autres n'ont plus parlé. Le défi maintenant, c'est de faire une autre émission qui aura autant d'impact, et on y travaille.

Airoldi Collection à www.aubainerie.com et en magasin (liste sur le site). 

* Notez que la nouvelle collection actuelle est pour les femmes et les fillettes, mais on retrouve toujours des vêtements Airoldi Collection pour les hommes et les garçons en magasin et en ligne.

***

En rafale sur la mode

Q Suivez-vous les tendances?

R Plus ou moins. Je m'en inspire, mais je tente de toujours rester accessible.

Q Un(e) designer dont vous admirez les créations ou le style? 

R Dans le passé, mon idole était Claude Montana, mais comme aujourd'hui sa marque n'existe plus, je dois dire que j'aime beaucoup ce que fait Denis Gagnon, et j'admire l'évolution de Marie Saint Pierre.

Q Magasiner : torture ou plaisir?

R Ça dépend. Je magasine énormément pour le travail, ce qui peut devenir une torture, mais c'est toujours un plaisir de le faire pour moi-même.

Q Est-ce aussi facile pour les hommes que pour les femmes de «suivre» la mode,

ont-ils autant de choix?

R Les hommes ont moins de choix, mais quelque part, c'est plus facile de s'habiller, et ça coûte moins cher. 

Q Votre garde-robe : cigale ou fourmi? 

R Fourmi. J'ai d'ailleurs déjà fait une collection qui se nommait La fourmi d'Airoldi, et j'ai une chemise avec des fourmis dessus!

Q Quelqu'un dont vous admirez le style?

R Actuellement, j'aime l'audace de Céline Dion, et j'ai toujours aimé l'exubérance de Madonna.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer