La mode à domicile

Sylvie Landry de StylElora propose aux clientes des... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Sylvie Landry de StylElora propose aux clientes des vêtements et accessoires variés (hauts, pantalons, robes, manteaux, sacs à main, bijoux, foulards, etc.), dans des tailles de 2 à 22 ans, pour les femmes de tous les âges.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josée Guimond

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Acheter ses vêtements dans le confort de son foyer, verre de bulles à la main, et inviter quelques copines... du magasinage festif sur Internet, vous pensez? Hé bien non, plutôt une démonstration à domicile de prêt-à-porter féminin, où on peut tout voir et, surtout, tout toucher. Oui, nous aussi ça nous intriguait de savoir que c'était encore populaire... alors on s'est invitée à une soirée organisée par Sylvie Landry de StylElora.

Le principe de la vente directe à domicile n'est pas nouveau, évidemment, on n'a qu'à penser aux produits Tupperware ou Avon, pour ne nommer que ceux-là. Mais on se dit qu'aujourd'hui, avec la popularité des achats sur le Web, ce concept doit être fortement en déclin. On est donc étonnée d'apprendre que la compagnie française Elora, de même que sa branche québécoise StylElora (voir encadré), spécialisées justement dans la vente directe à domicile, connaissent un succès sans cesse grandissant.

De son côté, la conseillère de Styl-Elora Sylvie Landry n'est pas une recrue dans le domaine de la mode féminine. Avec son mari, Mme Landry a exploité pendant neuf ans la boutique Maria, sur la rue Maguire, à Québec. Le magasin avait une bonne clientèle, mais en raison de la période plus difficile amenée par la fameuse «austérité» québécoise, estime la commerçante, les propriétaires ont dû se résoudre (en juin 2015) à mettre la clé sous la porte.

Le soir de notre visite, Monique, Marie, Claire... - image 2.0

Agrandir

Le soir de notre visite, Monique, Marie, Claire et Isabelle ont scruté, palpé, et essayé les vêtements, en prenant leur temps, un verre de bulles à la main.

Lien de confiance

«Disons que l'installation de parcomètres sur la rue Maguire ne nous a pas aidés non plus», se rappelle Sylvie Landry. Déçue de perdre le lien de confiance privilégié qu'elle avait développé avec ses clientes, elle a tout de suite été emballée par le principe de vente de StylElora, pour qui elle est maintenant conseillère depuis un an. Surtout que le concept d'événements privés de magasinage ne lui était pas étranger, elle qui en organisait régulièrement à sa boutique.

StylElora propose aux clientes des vêtements et accessoires variés (hauts, pantalons, robes, manteaux, sacs à main, bijoux, foulards, etc.), dans des tailles de 2 à 22 ans, pour les femmes de tous les âges. Pour vous donner une idée, les hauts se détaillent aux alentours de 95 $, les pantalons 110 $, et les sacs à main, environ 70 $. «C'est une ligne élégante et intemporelle, et toutes les pièces de la collection sont faites pour s'agencer», même d'une saison à l'autre, précise Mme Landry, qui a été séduite par la qualité de fabrication des collections (deux par année). «Je ne suis pas gênée de les vendre!»

Lors des soirées qu'elle organise sur demande (où les achats ne sont absolument pas obligatoires), Sylvie Landry présente les vêtements et conseille personnellement chacune des clientes. Le soir de notre visite, quatre (fidèles) clientes ont scruté, palpé, et essayé lesdits vêtements, en prenant leur temps, un verre de bulles à la main : Claire et Monique (toutes deux retraitées de l'enseignement et âgées de 63 ans), Isabelle (coach en PNL, 53 ans), et Marie (physiothérapeute, 59 ans). 

«Ce qui est le fun, c'est que les vêtements sont exclusifs, et qu'on ne les retrouve pas ailleurs», souligne Marie, secondée par toutes les autres femmes présentes. «Récemment, ma fille de 24 ans a assisté à une soirée, et n'en revenait pas comment elle trouvait de belles choses pour une fille de son âge», ajoute Isabelle. «Et Sylvie a l'oeil pour savoir ce qui va bien faire à toutes les silhouettes», affirme Claire, elle aussi secondée par le groupe. Appelons ça des clientes satisfaites.

StylElora par Sylvie Landry 

Tél. : 418 953-1459

www.facebook.com/sylvie.stylelora

Elora et StylElora

Fondée en 1978, la compagnie de prêt-à-porter féminin Elora offre depuis le début ses vêtements exclusivement par la vente directe à domicile. Selon ce qu'on peut lire sur le site de l'entreprise française, «les demandes importantes et récurrentes des femmes québécoises pour se procurer les articles de la marque ont fortement contribué au développement de la distribution des produits Elora sur le Québec». La division québécoise Styl-Elora a donc été mise sur pied en 2013, et son siège social est situé à Trois-Rivières. Les produits de la marque sont créés par une équipe de stylistes et de designers basée à Lyon («capitale française de la soierie depuis des siècles», précise-t-on), et l'entreprise affirme que son prochain défi sera «de proposer des articles de mode fabriqués au Canada». Elora compte actuellement 800 conseillères à domicile en France, et plus d'une cinquantaine au Québec. www.stylelora.ca

Flash mode

Frank + Oak pour elles

Bonne nouvelle, la griffe masculine Frank + Oak offre maintenant des vêtements pour les femmes. Fidèle à son habitude, la bannière montréalaise présentera, comme elle le fait déjà pour ces messieurs, des collections capsules régulières, et pas seulement chaque saison. Les filles retrouveront chez Frank + Oak une gamme complète (robes, jupes, chandails, manteaux, etc.) de pièces classiques au look minimaliste et actuel, des basiques de qualité, quoi. La marque, qui a fait sa réputation en vendant d'abord exclusivement ses produits en ligne, possède quelques boutiques physiques (dont une à Laurier Québec) mais les collections pour femmes ne sont disponibles que sur le Web. Exception, vous pourrez cependant apprécier la marchandise de visu à la boutique-phare de Frank + Oak,

au centre-ville de Montréal (1420, rue Stanley). ca.frankandoak.com

Tricot de grosse laine à col rond, 85... - image 5.0

Agrandir

Tricot de grosse laine à col rond, 85 $ - Photo fournie par Frank & Oak

Sortie de filles

En fin de semaine, au tour de Québec d'accueillir le Salon national de la femme, au Centre de foires d'ExpoCité. Sur place, des dizaines de kiosques sur la mode, la beauté, le bien-être et la mise en forme, la bouffe, même sur les affaires et la carrière. Plusieurs défilés et démon-strations culinaires seront présentés, et parmi les invités spéciaux, mentionnons Jean Airoldi (dimanche à 13h), Laurence Bareil (la Reine du shopping), et le chef-cuisinier Louis-François Marcotte. Un sac d'échantillons sera également remis aux visiteuses, mais premières arrivées, premières servies, ils sont en quantité limitée. Le rendez-vous est donné pour samedi (9h à 17h) et dimanche (10h à 17h), et l'entrée est au coût de 12 $ (gratuit pour les enfants de 12 ans et moins).  

facebook.com/SalondelafemmeQuebec

www.salondelafemmeqc.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer