Danièle Henkel: dragonne un jour, dragonne toujours

«Je vis au Québec, et je veux faire... (Fournie par Danièle Henkel)

Agrandir

«Je vis au Québec, et je veux faire ce que je peux pour aider l'économie et les entreprises québécoises.» - Danièle Henkel

Fournie par Danièle Henkel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josée Guimond

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) On le sait, Danièle Henkel a annoncé qu'elle ne participerait pas à la prochaine saison de l'émission Dans l'oeil du dragon. Mais Mme Henkel est loin de mettre fin à son rôle de mentor pour les jeunes entrepreneurs, au contraire : elle a plutôt choisi de se «recentrer» sur le secteur dans lequel elle évolue depuis 20 ans, l'industrie médico-esthétique.

«Avec Les dragons, j'ai touché à différentes niches, comme la téléphonie ou la construction, des domaines variés qui m'ont permis de sortir de ma zone de confort», ce qu'elle a adoré, explique Danièle Henkel en entrevue téléphonique avec Le Soleil. Elle désire maintenant offrir son savoir-faire (et un investissement pouvant aller jusqu'à 50 000 $, voir plus bas) à un(e) entrepreneur(e) qui oeuvre dans le secteur qui a fait son succès, et qui la passionne depuis tant d'années.

L'entreprise de Madame la dragonne, Danièle Henkel inc., est un joueur important au Québec dans les traitements thérapeutiques et médico-esthétiques pour le visage et le corps. Sa compagnie regroupe plusieurs divisions et filiales, de même que l'Académie Danièle Henkel, un centre de formation pour les professionnels de l'industrie médico-esthétique et de la santé. Depuis l'an dernier, elle exploite également (avec sa fille, Linda Mahieddine) le concept «Danièle Henkel à emporter», des traitements antiâges (et des produits) offerts dans certaines pharmacies Uniprix.

Et tout ça a commencé avec la production et la mise en marché de son fameux gant exfoliant Renaissance. «D'où je viens, en Afrique du Nord [elle est née au Maroc et a vécu longtemps en Algérie], les femmes et les hommes n'ont pas de problèmes de peau, ils s'exfolient presque quotidiennement dans les hammams. Ici, c'était le contraire, les gens mettaient souvent crème par-dessus crème, jusqu'à ce que ça roule! Mais c'est pas possible!» lance en riant Mme Henkel, ajoutant qu'elle y a vu là l'opportunité «d'offrir le bon produit».

Car c'est sa vision : l'entreprise doit s'adapter au client, et non l'inverse. Jumelez à ça les valeurs de base qui la guident en affaires (la volonté, la rigueur, le respect, le travail acharné, la responsabilisation), et vous avez la grille d'analyse qui lui servira à choisir le premier projet (car il y en aura d'autres) de son actuel plan d'investissement ciblé.

«Maintenant, le consommateur est plus informé qu'avant, il sait souvent (ou pense savoir) ce qu'il veut. Il faut que l'industrie soit plus proche du service, et plus proche de "l'éducation"», tant des professionnels que des clients, affirme la femme d'affaires. «Le travail des esthéticiennes n'est pas valorisé! Pourtant, ce n'est pas rien, elles touchent à la peau, elles doivent avoir beaucoup de connaissances. De même, le client doit comprendre qu'il n'existe pas de produits miracles! C'est une approche globale, de santé et de beauté, une hygiène de vie, il faut se prendre en main, c'est assez, le niaisage!» Responsabilisation, on vous disait.

Convaincue et convaincante, Danièle Henkel prend très au sérieux son rôle, devenu sa mission, de mentor et de guide en affaires, elle qui n'en a justement eu aucun, quand elle a démarré sa compagnie. Après sa réussite, «j'aurais pu m'occuper de mon nombril! Mais je vis au Québec, et je veux faire ce que je peux pour aider l'économie et les entreprises québécoises, et sensibiliser les gouvernements à l'importance de ces petites et moyennes entreprises, surtout en région. Elles sont l'avenir du Québec!»

Mme Henkel l'avoue, elle est quelqu'un qui exige beaucoup d'elle-même et des gens avec qui elle travaille («J'accepte difficilement les excuses!»), et les entrepreneurs qu'elle choisit d'accompagner doivent toujours se dépasser. Mais «on a droit à l'erreur, on est humain. Sauf qu'il faut reconnaître qu'on s'est trompé, et chercher des solutions. Moi, je suis déjà tombée, mais je me suis relevée, et j'ai appris de ça. Je suis une battante, et je resterai toujours une battante.» Envie de vous «battre» à ses côtés?

danielehenkel.com

À vos marques...

Pour espérer voir Danièle Henkel investir dans votre projet, il faut évidemment participer à l'appel de candidatures. Pour ce faire, vous devez d'abord répondre à certains critères d'admissibilité de base :

Être propriétaire d'une entreprise du domaine médico-esthétique (centre d'esthétique, spa, médi-spa, centre thérapeutique, etc.) qui fonctionne depuis plus de trois ans

Avoir votre siège social au Québec

Planifier un projet d'expansion et de développement

Votre présentation détaillée doit être soumise avant 23h59, le 13 juillet 2016. Pour le formulaire et d'autres détails : danielehenkel.com/lp/fr/investiravecvous. Bonne chance.

Danièle Henkel sur la mode et la beauté...

Maripier Morin au dernier gala Artis ... (Tirée de Facebook) - image 4.0

Agrandir

Maripier Morin au dernier gala Artis 

Tirée de Facebook

Q Suivez-vous les tendances?

R Pas forcément, car je sais ce que j'aime et je connais mon corps ainsi que les couleurs qui me vont bien. Je suis attirée par les coupes classiques et intemporelles.

Q Un(e) designer dont vous admirez les créations ou le style?

R J'adore la créativité et la classe du travail de Jean-Claude Poitras, la mise en valeur de la féminité et du glamour de Claudette Floyd (Rush Couture), ainsi que l'originalité et l'usage des couleurs de Frank Lyman, pour n'en nommer que quelques-uns.

Q Magasiner, torture ou plaisir?

R Sans aucune hésitation, il s'agit pour moi d'un grand plaisir!

Le gant exfoliant Renaissance, le pre-mier produit mis... - image 5.0

Agrandir

Le gant exfoliant Renaissance, le pre-mier produit mis sur le marché par Danièle Henkel.

Le Parfum d'Elie Saab, le parfum préféré de... - image 5.1

Agrandir

Le Parfum d'Elie Saab, le parfum préféré de Danièle Henkel

Q Votre garde-robe, cigale ou fourmi?

R Je suis fourmi! Comme je ne suis pas nécessairement les tendances et que j'opte pour des tenues qui ne se démodent pas avec le temps, de par leur classe, leur finesse et leur simplicité, je n'ai pas à constamment renouveler le contenu de ma garde-robe, dans lequel je retrouve souvent des trésors que je n'ai pas portés depuis longtemps!

Q Quelqu'un dont vous admirez particulièrement le style?

R J'ai apprécié la robe portée par Maripier Morin lors du dernier Gala Artis. J'aime les femmes qui combinent confort et classe, tout en gardant le respect de leurs formes et de leur corps.

Q Un type de vêtement ou d'accessoire dont vous êtes un peu gaga...

R Un peu gaga? En fait, je suis TRÈS gaga des chaussures! À mon avis, on n'a pas besoin de dépenser une fortune pour avoir des vêtements qui nous vont à ravir! Cependant, c'est la chaussure qui, d'après moi, rehausse l'habit, raison pour laquelle j'y porte une attention toute particulière.

Q Se maquiller, obligation ou plaisir?

R C'est un plaisir pour moi de me maquiller! C'est une manière de me mettre dans l'ambiance de l'activité pour laquelle je me prépare.

Q Avez-vous une «routine beauté» précise?

R J'exfolie mon corps avec le Gant Renaissance une fois par semaine et mon visage deux fois par semaine avec les exfoliants de la gamme Gemology Cosmetics, sous forme de perles de gommage ou de mousse désincrustante. Au quotidien, j'hydrate mon visage à l'aide des crèmes et sérums de la ligne Diamant, de Gemology Cosmetics, et mon corps avec le Lait Corps de la même marque. Je me maquille en toute légèreté, et j'utilise un démaquillant doux pour ma peau. De plus, je reçois des soins Endermologie Corps et Visage deux fois par mois, afin d'augmenter la circulation sanguine et ainsi maintenir une peau en santé.

Q Un produit chouchou

R J'aime beaucoup le mascara Lancôme. J'en ai toujours un à portée de main. 

Q La trousse de beauté de votre sac à main contient toujours...

R Mis à part une brosse à dents et du dentifrice, elle contient toujours un fard à joues NARS, et quelques rouges à lèvres choisis en fonction de ma tenue. Pour ces derniers, mon choix alterne entre Guerlain, Dior ou Sephora. Ma trousse beauté contient également un petit miroir et une brosse à cheveux, afin d'être prête pour réagir aux imprévus.

Q Vous parfumez-vous tous les jours, et avez-vous un parfum fétiche?

R Je me parfume au quotidien et la fragrance qui, à mon avis, s'exprime le mieux en fonction de l'odeur de ma peau est Le Parfum, de Elie Saab. Mariage subtil entre fleur d'oranger, jasmin, rose et cèdre, ce parfum me suit partout et même, selon certains de mes proches, me précède!  

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer