• Le Soleil > 
  • Le Mag > 
  • Mode 
  • > Festival Québec Mode: dans les coulisses du fashion truck 

Festival Québec Mode: dans les coulisses du fashion truck

La designer de Collection Gaïa, Chantal Durette, spécialisée en... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

La designer de Collection Gaïa, Chantal Durette, spécialisée en création de vêtements à partir de tissus recyclés, a investi environ 20 000 $ pour son fashion truck.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josée Guimond

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Le Soleil vous en a glissé un mot il y a deux semaines, Québec possède maintenant son premier fashion truck, le nouveau bébé sur roues de Chantal Durette, de Collection Gaïa. Ce (gros!) bébé fera ses premiers pas samedi à l'Espace 400e, dans le cadre du Festival Québec Mode (FQM). Évidemment, on a voulu le visiter avant tout le monde.

Vous l'aurez compris, un fashion truck fonctionne comme un food truck, sauf qu'on y offre des vêtements et des accessoires. Et ça existe dans de nombreuses villes, sur plusieurs continents, de l'Australie jusqu'à... Montréal. Mais comme nous sommes à Québec et que (pour l'instant) les camions-restaurants sont interdits, il en est de même pour la boutique mobile de Collection Gaïa.

Avant de mettre son projet sur roues, Chantal Durette a voulu se conformer aux règlements de sa municipalité. «Je les ai un peu surpris», dit-elle en souriant. Elle a donc appris aux autorités municipales qu'outre la nourriture, un «camion de rue» pouvait vendre des articles de mode. Mais comme pour les food trucks, la Ville a confirmé à la designer que l'exploitation de son camion était, pour le moment, non autorisée.

Cependant, le fashion truck de Gaïa peut se stationner (et vendre sa marchandise) lors d'événements précis, comme samedi au FQM, ou le 20 mai, lors de l'Événement Food Truck, à L'Ancienne-Lorette. Voilà pour le côté «légal».

Parlant de légalité, Chantal peut déplacer son camion avec son permis de conduire régulier, mais comme le véhicule est considéré comme un «poids lourd», elle s'arrête aux pesées, et présente son journal de bord en règle. On est conforme ou on ne l'est pas.

Avec cette machine à coudre Singer datant de... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve) - image 2.0

Agrandir

Avec cette machine à coudre Singer datant de 1911, qui fonctionne à pédale et à l'électricité, Chantal Durette prévoit faire coudre les gens qui viendront visiter son camion.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Opération rénovation

Pour le reste, après avoir visité plusieurs camions de prêt-à-porter lors de ses voyages, Chantal Durette a voulu «construire» le sien, à partir d'un ex-véhicule Purolator déniché cet hiver. Investissement total? Environ 20 000 $, beaucoup d'«huile de bras»... et l'aide précieuse d'un gentil frangin qui sait manier les outils.

«Je voulais que ce soit bien fait, pour que les gens se sentent à l'aise pour magasiner et essayer les vêtements», explique la designer spécialisée en création de vêtements à partir de tissus recyclés. Un pratique espace d'essayage a donc été aménagé, en plus des tablettes et autres étalages nécessaires pour présenter la marchandise.

À part les vêtements fabriqués par Chantal et son équipe (leggings, jupes, chandails, etc.), on trouve dans le commerce ambulant les morceaux de créateurs choisis (Marie-Osée, Escogriffe, etc.) et les bijoux de quelques autres (Martine D, Inchoo, etc.). Aussi, Collection Gaïa étant renommée pour ses chaudes mitaines faites de matières recyclées (Chantal Durette peut en faire 2000 paires par année!), oui, il y en aura dans le camion.

L'idée du camion de prêt-à-porter est intéressante, mais on ne peut s'empêcher de demander à Chantal Durette si elle ne craint pas de représenter une concurrence un peu «déloyale» pour les commerçants qui ont pignon sur rue. «Pas du tout. Déjà, j'allais dans différents événements, avec un kiosque, pour vendre mes créations. Avec le camion, ce sera la même chose», affirme-t-elle. Et lorsque la réglementation municipale sera modifiée, et que son magasin mobile pourra être un peu plus... mobile, pas question pour elle d'aller nuire aux petites boutiques fixes... chez qui elle distribue d'ailleurs les articles de Collection Gaïa. La précision est faite.

Outre les sorties déjà mentionnées, le fashion truck de Chantal Durette ira bientôt se stationner au BBQ Fest (Espace 400e, 17 au 19 juin), et à Woodstock en Beauce (30 juin au 3 juillet). Et si vous avez l'espace nécessaire pour accueillir ledit poids lourd, la boutique mobile sera disponible (sur réservation) pour se rendre chez vous. Ça assurerait sans contredit le succès absolu de votre prochain party-piscine.

www.collectiongaia.com

Facebook : goo.gl/iG8Krc

Gros plan sur la mode d'ici

Encore cette année, le Festival Québec Mode installera... - image 4.0

Agrandir

Encore cette année, le Festival Québec Mode installera son quartier général à l'Espace 400e.

Encore cette année, le Festival Québec Mode (FQM) installera son quartier général à l'Espace 400e, où aura lieu la majeure partie des activités de cette cinquième édition, qui se tient de vendredi à dimanche.

En cinq ans, le FQM est devenu une plateforme incontournable pour les boutiques et les designers de Québec. «On est vraiment là pour eux», confirme la fondatrice et dg du Festival, Karine Albert, qui ajoute que l'événement demeure toujours à l'écoute des besoins et des idées provenant du milieu de la mode de la capitale.

Par exemple, cette année, les commerçants du quartier Petit Champlain ont manifesté le désir de collaborer plus étroitement au FQM. Résultat: plusieurs créateurs et boutiques du quartier seront à l'honneur sur l'un des trois grands podiums du Festival (samedi, 13h). Également, le deuxième défilé à vélo Cycle Chic aura lieu à la place Royale samedi, entre 12h et 17h (voir la page Facebook du Cycle Chic pour s'inscrire gratuitement comme «mannequin»).

En plus du défilé du Petit Champlain, le quartier général du FQM accueillera samedi les défilés Mode et textures (15h30) et Collectif urbain (20h). Lors de ce dernier, ce sera l'occasion pour les 10 finalistes du concours Mannequins recherchés de prendre la passerelle d'assaut, et on connaîtra la gagnante (ou le gagnant, on ne sait jamais) à la fin de la soirée. Toujours samedi, des boutiques éphémères s'installeront pour quelques heures à l'Espace 400e, et de nombreux designers seront sur place pour discuter avec les fashionistas.

Comme c'est l'habitude au Festival Québec Mode, une grande exposition de photos (accessible gratuitement) s'installera pendant toute la durée de l'événement à l'Espace 400e. Enfin, place au magasinage en plein air avec la Grande virée shopping sur la rue Saint-Joseph, dans le Nouvo Saint-Roch (dimanche). Avec toutes ces activités, facile de vous dénicher une petite sortie chic pour la fin de semaine, non?  

Détails et billets pour les défilés: www.festivalquebecmode.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer